Programmation sur TËNK (1): Whisky

Je suis programmateur sur la plateforme de diffusion Tënk, et je vais essayer d'écrire ici des notes pour vous inciter à aller voir les films que je propose (et les autres). Profitez-en! En ce moment- mois du documentaire - Tënk vous offre 1 semaine gratuite pour que vous puissiez vous rendre compte de la richesse de l'offre sur ce site.

 © CNRS © CNRS
Ce Vendredi, nous programmons sur « Tënk » un film du CNRS d’une trentaine de minutes que toute honnête femme ou homme de cette planète devrait connaître et regarder.

 Vous y verrez comment un verre de Whisky a changé l’histoire des sciences, et peut-être de l'humanité.

Faut-il espérer que cette bien mauvaise habitude des scientifiques de prendre l’apéritif en fin de journée, pourrait encore nous sauver ? Faut-il se rendre compte de la somme de hasards, de mal chance, d’accidents, de patience, de découragement, il a fallu à cette poignée de pionniers pour consolider leur résultats, pour comprendre et expliquer leurs trouvailles ? Prenez le temps de vous pencher sur leurs travaux pour mesurer ce que nous leurs devons. Comprendre que ces recherches étaient menées bien innocemment au départ, et qu’elles sont aujourd’hui cruciales pour notre survie en tant qu’espèce.

Alors qu’une nouvelle conférence climatique a commencé cette semaine, et qu’évidemment aucune mesure politique pour enrailler le dérèglement climatique n’a été mise en place de manière assez vigoureuse sur notre terre, cette œuvre simple doit être vue de toute urgence.

 « Mais où sont les neiges d’antan » décrit l’aventure scientifique commencée par Claude Lorius en 1957 où, au cours de très nombreuses années de recherche, il va, sans l’avoir cherché, démontrer qu’il y a une relation entre le taux de gaz carbonique dans l’atmosphère et la température du climat de notre planète.

Il faudra attendre les années 90 pour que la preuve INCONTESTABLE du dérèglement climatique soit apportée.

Le film montre clairement comment les scientifiques de tous les pays sont unis au delà des clivages politiques dans cette œuvre commune. Malgré les aléas historique, les accidents, et autres difficultés, c’est bien une internationale scientifique unie qui a obtenu un résultat. Si d’autres recherches ont été menées ailleurs et même avant celle de Lorius, c’est à lui que revient la démonstration de l’existence de l’Anthropocène - ce moment où l’activité humaine est prépondérante pour modifier le climat dans lequel nous vivons.

Ce film modeste, clair et un brin nostalgique est indispensable à votre culture - vous ne perdrez pas votre temps à le regarder -, et comme « Tënk » vous offre une semaine gratuite de vision de l’ensemble des programmes de la plateforme, précipitez-vous !

Je suis naïf, j'aimerait que Trump, Macron et tous les banquiers et milliardaires le voient. Ils pourraient peut-être comprendre qu’il n’existe aucune arche de Noé pour les sauver, eux et leur descendance. Je suis bête Nicolas Hulot le sait bien, mais cela n'a pas l'air de l'inspirer.

Le climat devient – dû fait de l’activité humaine -aussi furieux qu’une bête blessé. Ce film le dit doucement, comme dans un conte raconté par un vieil homme qui aurait fait pousser le savoir. Il faut le regarder pour bien se persuader que les carottes sont cuites.

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.