L'opportunité de se taire

Aurore Bergé, députée LREM des Yvelines publie une Tribune dans Libération... Pourquoi ne pas tourner 7 fois la langue dans sa bouche avant de parler ? Apprendre les gestes barrières, ne rien publier ? Je me demande ?

Devanture du Cinéma Jean Esutache à Pessac © POL Devanture du Cinéma Jean Esutache à Pessac © POL
Le titre claque comme un provocation : "La crise sanitaire doit devenir une opportunité pour repenser nos politiques culturelles. Entre fermeture totale et réouverture sans conditions, des pistes existent." Un titre qui ressemble à une mauvaise blague qui semble dire puisque les lieux culturels sont fermés, profitons-en pour repenser la politique culturelle... "Promenons nous dans les bois culturels pendant que les cultureux n'y sont pas."  Est-ce que la brillante député des Yvelines se positionne pour devenir Ministre de la Culture? Dans le moment ubuesque que nous vivons, cette dame pose assurément les mauvaises questions... Elle prouve qu'elle n'a justement pas l'étoffe d'un Ministre.

Avant de poser des fausses alternatives entre "fermeture" et "ouverture", la députée LREM devrait peut-être nous expliquer pourquoi à Madrid les lieux de spectacles sont ouverts depuis juin, sans que jamais aucune preuve de contamination des spectateurs ait pu être démontré... Il suffit de lire l'article du Monde du 23 décembre 2020 pour comprendre pourquoi la tribune d'Aurore Bergé sonne comme un provocation...

Je cite : "C’est au Théâtre de Chaillot à Paris en novembre que la chorégraphe, danseuse et metteuse en scène Blanca Li aurait dû présenter sa nouvelle production, Le Bal de Paris. Cet étonnant spectacle immersif où les spectateurs, munis d’un équipement de réalité virtuelle, plongent au cœur d’un grand bal, a finalement été inauguré le 19 décembre aux Théâtres du Canal de Madrid, qui le programme jusqu’au 3 janvier 2021. « Je n’ai pas voulu annuler : les artistes ont le devoir de créer envers et contre tout », défend Blanca Li, qui est aussi la directrice des lieux. A ce titre, elle a reprogrammé ces derniers mois l’essentiel de la trentaine de compagnies dont la venue avait été annulée entre mars et juin. « Les artistes sont testés, ils portent des masques durant les répétitions, respectent les protocoles, souligne-t-elle. A Paris, on a voulu traiter la culture comme les restaurants alors que nous avons démontré ici qu’elle peut être sûre… »...

L'expérience madrilène démontre, dans le temps, l'espace, et avec un nombre de spectateurs considérable que la politique du gouvernement Castex en matière de Culture est absurde, ubuesque, kafkaïenne.  La députée LREM aurait été bien inspirée de parler de cela et pas d'autres choses... Elle a l'air de dire "profitons de la fermeture des salles de spectacle pour aller pondre - comme les coucous - nos œufs dans les nids des artistes..." Elle veut profiter de la fermeture injustifiée des lieux d'exposition, des cinémas parfaitement ventilés -où personne ne postillonne en parlant - des théâtres où toutes les mesures barrières peuvent être prise... Alors que jusqu'à présent, il n'y avait aucune raison sérieuse, scientifique, logique de fermer les salles d'exposition ou de spectacle. Aurore Bergé écrit : " Dans ce contexte pourtant, il est urgent d’explorer d’autres chemins." Pourquoi n'a t'elle pas écrit une Tribune pour nous expliquer combien son Président est Grand d'avoir laissé fermées les salles de spectacle. J'aimerais avoir une explication... Pour ce qui est des Musées - alors que les touristes sont absents - c'est encore plus ridicule. Je connais des salles au Louvre que je fréquente depuis plus de soixante ans, où il n'y a jamais personne (en temps normal). Ils suffiraient d'interdire le périmètre autour de La Joconde pour qu'il n'y ait pas d'attroupements.

Bref Aurore Bergé pérore pour profiter du fait que tout est fermé - sans raison scientifiquement établie - pour proposer pas grand chose si ce n'est d'occuper un peu les pages de Libération... et se faire mousser. Probablement les conseillers en communication qu'elle doit payer très cher lui ont indiqué que ce serait pas mal pour son image (pas très culturelle) d'essayer de marcher sur les plate-bandes de la Ministre de la Culture (façon de se positionner pour le prochain remaniement ?) 

Elle écrit "l’incertitude pèse encore lourdement sur le moment où nous pourrons voir revivre nos musées, nos théâtres, nos salles de spectacle, nos cinémas" Mais rien, aucune étude, pas le moindre argument ne permet de justifier ces fermetures... La ventilation des cinémas par exemple est tellement forte que j'apporte toujours un pull en plus quand je vais au cinéma en hiver, le fait de rester assis, dans une salle où le froid pénètre avec l'air renouvelé me fait craindre la  pneumonie plus que la Covid19...

Elle écrit "C’est précisément parce que la culture ne peut plus jouer le rôle qui était le sien dans nos vies, qu’il faut s’interroger sur la place qu’elle occupe dans la société." Franchement elle ne lit pas Aurore Bergé? Elle ne sait pas qu'il y a autre chose dans la vie que le spectacle vivant? Elle ne s'est pas rendu compte que les plateforme de diffusion de films ont vu la progression de leurs abonnés? Tënk, où j'ai l'honneur de programmé des documentaires a gagné un nombre non négligeable d'abonnés. À quoi bon écrire une Tribune si c'est pour écrire des bêtises.

L'absurdité de la politique de la République en marche permettait, lors du premier confinement, de laisser les supérettes ouvertes mais pas les librairies... Alors même que tout le monde c'est mis à relire La Peste...

Mais peut-être qu'Aurore Bergé ne sait pas que les programmes de télévisions, les plateformes de diffusion de films - de fictions ou de documentaires - la lecture, participent de la culture en général et en particulier... et donc que ces moyens d'expressions artistiques ont joué leur rôle pendant les deux confinements. On n'a pas à s'interroger sur la place que cela occupe dans la société, puisqu'à l'évidence tous ces moyens de se cultiver ont joué leur rôle...

Mais peut-être que pour la député la lecture, la télévision, ce n'est pas la culture essentielle?

Aurore Bergé écrit un texte où elle part d'un principe que "l’incertitude pèse encore lourdement sur le moment où nous pourrons
voir revivre nos musées, nos théâtres, nos salles de spectacle, nos cinémas." alors qu'elle fait partie de la majorité présidentielle, et que s'il y a une incertitude elle ne vient que de la décision politique de ceux qu'elle soutient...

Selon les études scientifiques, le gouvernement aurait mieux fait d'ouvrir les salles de spectacle et les Musées en disant au Français : "Nous vous interdisons de vous réunir en famille ailleurs que dans les salles de spectacle et les Musées" Parce que les chiffres montrent que les contaminations sont réalisés à 35% dans les foyers, à 21% par la famille élargie et à 14% par les amis, pas par les acteurs sur les scènes de théâtre, pas dans les salles de spectacle où personne ne mange, ni ne parle (oui j'ai oublié de préciser qu'une bonne mesure serait d'ouvrir les cinémas en interdisant la vente des pop-corn). Aurore Bergé aurait du écrire plutôt une tribune pour dénoncer le fait que le gouvernement ouvre les églises et ferme les cinémas... Si on ouvre les églises, il y a une contradiction à fermer les temples laïques de la culture... où les salles de spectacle où les magiciens réussissent réellement à changer l'eau en vin, et faire envoler les colombes de la paix...

Je ne supporte pas qu'un gouvernement qui si se dit Républicain et laïque ait pu laisser ouvrir les lieux de culte, alors que nous devrions tous avoir le culte de la culture... Il y a des mosquées petites et bondées, et des églises vides, mais il y a aussi des petites églises pleines et bien moins grandes que nos cinémas, nos théâtres et nos Musées...

Aurore Bergé écrit : "La crise sanitaire doit devenir une opportunité pour repenser nos politiques culturelles, positionner les artistes au cœur de
notre modèle de société et redéfinir la culture comme un objet social." Si c'est une déclaration pour devenir Ministre de la Culture c'est pas mal, bien qu'un peu ronflant... pour le reste c'est comme si un dirigeant politique écrivait "Profitons de la crise climatique pour que la France devienne le premier producteur de climatiseur au Monde."

Bref vous l'avez compris quand Aurore Bergé écrit "L’éducation et la culture seront nos meilleures armes sur le long terme." elle n'a qu'à faire rouvrir les salles de spectacle à court terme pour que cela joue à plein dans le long terme.

Elle écrit : "Au printemps, la France a été l’un des premiers pays au monde à maintenir l’accès à l’école et aux savoirs. Elle a mobilisé en
urgence des moyens puissants pour sauvegarder les emplois, soutenir les structures et accompagner économiquement le secteur culturel." C'est parfait, elle l'affirme sans le prouver, et si par contre toutes les fermetures de salle de spectacles avaient été inutile?

Je passe sur les "Marchons, Marchons" qui sonne peut-être déjà faux dans notre hymne national mais qui dans la Tribune d'Aurore Bergé frise le ridicule " Mobilisons-les dès à présent pour en préserver les fondements essentiels et réaffirmer notre souveraineté culturelle." dans le contexte de la phrase, comme je suis un peu idiot je ne sais pas qui est "les", et si ce sont les artistes? Les mobiliser où? Dans les salles fermées? Dans le froid? En manif?

Elle dit "L’éducation artistique et culturelle (EAC) est un enjeu prioritaire, parce qu’elle est le plus puissant levier pour lutter contre les inégalités
sociales et territoriales que la crise a renforcées." Je devais justement faire ce genre de chose cette année dans une Maison de la Culture et un cinéma à Orsay. Je n'ai pas pu le faire, pour les mêmes raisons que les cinémas et les salles de spectacle sont fermés, alors même que j'avais moins d'élève que dans les salles de classe qui sont restées ouvertes. UBU vous dis-je.

Après le texte de Madame la députée est magnifique de lyrisme, du genre "Marchons Marchons" Elle veut généraliser l’éducation artistique et culturelle même en été, (mais si en été l'épidémie ne sévit plus les artistes seront ailleurs) et comme ses propositions sont contradictoires... elle propose un truc formidable: puisqu'on ne peut pas ouvrir les salles de spectacle (j'ai déjà démontré que ce n'était pas démontré) elle propose le cirque; le cirque partout (qui est une salle de spectacle) : "Sur le modèle de l’itinérance du spectacle vivant, lançons un grand plan «chapiteaux et tréteaux de France» dans tous nos territoires." Sans commentaire.

Et dans son texte qu'il faut lire dans Libération du Mercredi 13 Janvier 2021, elle devient lyrique, en proposant que les artistes se mettent à jouer avec les amateurs: " La puissance publique a la responsabilité de soutenir ces projets de création que la crise peut inspirer, en encourageant tout particulièrement ceux qui pourront associer artistes, amateurs et habitants des territoires." Un peu comme si elle voulait créer des regroupements de gens qui parleraient nombreux sur scène pour créer un foyer d'infection... comme les premiers lieux d'infections genre rassemblement religieux. Le foyer (qu'on appelle cluster pour faire chic) désigne aussi un vaste hall d'entrée d'un bâtiment public, en particulier d'une salle de spectacle.

Bref ce n'est pas à l'aube d'un troisième confinement que les salles de spectacle vont rouvrir alors, je me demande vraiment pourquoi Libération publie cette Tribune qui n'a aucun sens... J'aimerais une enquête là-dessus dans Médiapart. Je soupçonne le journal d'avoir voulu se moquer d'elle?

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.