Des islamo-gauchistes en Nouvelle-Zélande?

La Nouvelle-Zélande est probablement le pays qui a le mieux "géré" la pandémie actuelle... mais nos dirigeants feraient bien d'aller faire un stage là-bas pour apprendre bien d'autres choses.

Capture d'écran de l'émission Quotidien, sur TMC. © Pol Capture d'écran de l'émission Quotidien, sur TMC. © Pol
Le député maori Rawiri Waititi, du Parlement de Nouvelle-Zélande avait été expulsé et interdit de siéger à sa place,début février, pour ne pas avoir accepté de porter une cravate. Lui qui a un tatouage traditionnel maori (ou Ta moko) sur tout le visage et porte un chapeau noir de cowboy, s’est défendu en affirmant porter une tenue traditionnelle maori pour ce type de fonction. « Il ne s’agit pas de cravate mais d’identité culturelle ». Il a expliqué assez simplement que pour lui la cravate n'est rien d'autre qu' « un nœud colonial ». Il a finalement été réintégré avec des excuses, et sera donc respecté dans son expression minoritaire.

En Nouvelle-Zélande, la démocratie fonctionne mieux qu'en France, peut-être parce que les islamo-gauchistes sont au pouvoir? Rappelons que la première ministre néo-zélandaise avait porté le foulard pour marquer son deuil après un attentat d'extrême droite perpétré par un néo-nazi australien contre une mosquée. 

La population maorie représente environ 15 % des cinq millions d’habitants de la Nouvelle-Zélande.

La cravate est aussi le titre de l'excellent documentaire  réalisé par Etienne Chaillou et Mathias Théry qui nous parle du Rassemblement National. Le film - comme cela arrive très rarement dans mon métier - réussit à inventer une forme cinématographique totalement inédite pour permettre d'appuyer un propos politique clair et puissant, pour une œuvre parfaitement réussie. Qu'un documentaire soit à ce point utile à la société c'est rare.

La cravate est nommé aux Césars en même temps qu'Un pays qui se tient sage de David Dufresne, on peut craindre que les voix des votants s'éparpillent, entre ces deux œuvres indispensables pour décrire la situation de la France aujourd'hui...

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.