Foyer d'infection

L’Académie nationale de médecine a recommandé ce vendredi 22 Janvier 2021 d’éviter de parler et de téléphoner dans les transports en commun, même masqué, pour ne pas propager le coronavirus. Et de ne pas parler!

capture d'écran © Pol capture d'écran © Pol
On nous aurait menti? Le métropolitain serait-il un lieu de contamination?

Chaque jour, une nouvelle nouvelle, rend de plus en plus ubuesque la gestion de la pandémie. Je dois avoir une vision simpliste, être un peu bête, mais que l'Académie nationale de médecine se mette à hurler comme le célèbre philosophe Alain Finkielkraut: « Taisez-vous! » me paraît d'un haut comique.

Comme je suis un mauvais citoyen, je fais partie des « 66 millions de Procureurs » et je vais finir par accuser les gouvernements Macron de mauvaises gestions de cet épisode qui permet de tirer beaucoup de leçons que les hautes autorités ne veulent pas admettre.

Je ne suis pas le premier à le dire... mais nous vivons une situation kafkaïenne parce que l'exécutif ne se résout pas à prendre les mesures qui s'imposent, parce que leur idéologie néo-libérale les en empêche. La leçon de cette année terrible c'est que le seul virus vraiment dangereux c'est le néolibéralisme lui-même. 

En effet, les biologistes vous le diront depuis des années qu'ils tirent la sonnette d'alarme cette pandémie était prévisible, et annoncée. Ce n'est qu'un exemple parmi des dizaines d'autres, Samuel Alizon cite, dans son ouvrage « Évolution, écologie et pandémies » une étude datant de 2007, de l’équipe de l’Université de Hong Kong qui concluait un article publié dans le journal Clinicat Microbiologie Reviews : « La présence d’un important réservoir de virus de type Sars-Cov chez les chauves-souris rhinolophes, ainsi que les pratiques culturelles consistant à manger des mammifères exotiques en Chine du Sud, est une bombe à retardement. La possibilité d’une réémergence du SRAS et d’autres nouveaux virus issus d’animaux ou de laboratoires ainsi que la nécessité de se préparer ne doivent donc pas être ignorée.»

Je ne vais pas reprendre ici tous les articles que j'ai lu... Mais si en une pandémie du même genre n'a même pas été remarqué en France, c'est parce que les hôpitaux conservaient un nombre de soignants et de lits suffisants. Selon les recherches de 2003, d'Antoine Flahault, épidémiologiste à l'Inserm, et d'Alain-Jacques Valleron, chargé de recherche à l'Inserm, la grippe de Hong Kong aurait fait plus de 31 000 morts en France entre décembre 1969 et janvier 1970 et serait considérée "la première pandémie de l'ère moderne. Suis-je idiot? Il me paraît évident qu'en mars 2020, la seule solution à l'apparition du virus aurait été la mobilisation de l'hôpital "Quoi qu'il en coûte": c'est à dire doublé ou triplé les bas salaires, pour attirer et faire revenir les soignants qui ont quittés l'hôpital depuis des lustres vu le peu d'écoute des gouvernements successifs, et multiplier le nombre de lits en fonction des nouveaux recrutements... Alors que tout laisse penser que la pandémie va se prolonger bien plus longtemps que chacun ne peut penser, alors que bien d'autres pandémie suivront pour des raisons que je ne vais développer ici, il serait temps que ce gouvernement se décide soit de démissionner soit de mettre à la poubelle leur idéologie : ils continuent à fermer des lits, il semble?

l’IPBES (The Intergovernmental Science-Policy Platform on Biodiversity and Ecosystem Services ) a publié un texte, en octobre 2020 indiquant qu’il existait entre 631 000 et 827 000 virus actuellement présents dans la nature susceptibles d’infecter les humains.

Quand on nous demande de nous taire dans les transports en commun, c'est bien que depuis le début, les adresses gouvernementales sont des mensonges constants... On aimerait pouvoir dire nous aussi: « Taisez-vous! »

Ou mieux : « Barrez-vous! » 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.