Omissions volontaires?

Je note avec intérêt comment une brève information dans Le Figaro oublie quelques détails. Là où le diable se cache probablement?

photo illustrant l'article du Figaro. © Guillaume HORCAJUELO / POOL / AFP photo illustrant l'article du Figaro. © Guillaume HORCAJUELO / POOL / AFP
Dans un article du Figaro du 20 avril 2021, qui m'avait échappé, je "m'amuse" à remarquer que l'image qui illustre l'information ne correspond pas au titre. Cette photo magnifique est parlante semble désigner la locutrice du propos reprise dans le titre. Or la personne qui parle avec Emmanuel Macron sur cette photo, n'est pas Naïma Amoudou, qu'on voit pourtant dans le tweet qui accompagne ce texte. Comme je fais preuve de mauvais esprit, je me demande si pudiquement Le Figaro ne veut pas voiler à la face de ses lecteurs le fait que le propos républicain de la personne est proféré par quelqu'un qui porte un voile justement...

Pourquoi avoir mis son nom? Alors que dans la vidéo publié par Quotidien, cette femme avait l'air de vouloir rester modeste et discrète... Je m'inquiète.

Un autre "détail" me trouble - vous direz que je cherche la petite bête - si la journaliste dit précisément que pour retrouver "la mixité sociale" cette dame a placé sa fille dans "le privé", le fait que cette école soit de confession catholique n'est pas précisé... Chacun essaye de caché que dans certains "quartiers" pour retrouver la mixité sociale républicaine, il faut faire une croix sur 1905...

J'arrête là avec mes petites remarques mesquines, mais je trouve que les lecteurs du Figaro méritent mieux.

https://www.lefigaro.fr/actualite-france/mon-fils-m-a-demande-si-le-prenom-pierre-existait-une-mere-de-famille-interpelle-emmanuel-macron-20210420

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.