For the protection of Josu Urrutikoetxea

Nobels Prize winners, experts in conflict resolution, statesmen and women, parliamentarians, magistrates, intellectuals and artists from all over the world are uniting to call on France for the protection and security of Josu Urrutikoetxea and all peace negotiators.

International Appeal

In defense of peace negotiators

France must guarantee the protection of Josu Urrutikoetxea

 

Josu Urrutikoetxea was a key figure to finding a way out of the conflict in the Basque Country. From the 1980s onwards, he worked to set up the peace talks in Algiers, before being arrested in the middle of the truce on January 11, 1989 in Bayonne —just days before the opening of the first attempts to resolve the hostilities. Josu Urrutikoetxea was elected twice to the Basque Parliament from 1998 onwards, and led the negotiations on behalf of the Basque movement in Geneva from 2005 to 2007 and in Oslo from 2011 to 2013. Finally, it was he who announced from the Henry Dunant Centre in Geneva the self-dissolution of the ETA organization on May 3, 2018, after the armed struggle was declared over on October 20, 2011 and arms were handed over on April 8, 2017 in Bayonne. This laid the basis, unprecedented due to its unilateral nature, for the resolution of the last and oldest armed conflict in Western Europe.

On October 19 and 20 and October 21 and 22, Josu Urrutikoetxea appeared before the court in Paris for two proceedings. The first has been postponed to February 22 and 23 and the second has been adjourned and will not be judged before June 2021. The acts of which he is accused in these proceedings are for the "offense of criminal conspiracy with terrorist intent", even though the acts covered by these proceedings are directly linked to the preparations of the negotiations in Geneva, from 2002 to 2005, and to the negotiation in 2010 of the roadmap for the resolution of this conflict in which he was one of the main players. This had led him to be present in Geneva in 2005 and 2006 and then in Oslo from 2011 to 2013 to negotiate with the Spanish state and at the latter's express request with the technical support of the French government and the diplomatic protectorate of the Swiss and Norwegian states, host countries.

For these reasons, Josu Urrutikoetxea's current situation is simply outrageous and intolerable. To continue to turn this man into an accused, is to penalize a peacemaker and locking him into a historical past marked by intense antagonism. Without forgetting, of course, the suffering, tragedy and harm caused on both sides by violence, the precious good that Josu Urrutikoetxea, and like him all peace negotiators, is heading towards, is a political time to come.

By criminalizing this man who, as early as the 1980s, was able to foresee a peaceful resolution and subsequently negotiate peace – including within his own camp  France is implicitly criminalizing all negotiators and in fineultimately calling into question all current and future peace processes in the world. Beyond this particular case, a state that acts in that way more generally undermines the international standards governing conflict resolution processes, thus creating a dangerous precedent. The criminalization of those who work – and here successfully  in transforming conflict is an ethical mistake and a strategic error.

Unfortunately, as we know, the situation of Josu Urrutikoetxea is not an isolated case. In recent months, we have seen repeated neo-conservative efforts to break international norms and thus call into question several peace processes. Whether it is the legal proceedings initiated by India against the negotiator Yasin Malik in the resolution of the Kashmir conflict, Colombia's failure to respect the security protocols ratified by the government of Juan Manuel Santos, the FARC and the ELN, which the Norwegian and Cuban states had guaranteed, or the peace process in Kurdistan swept aside by the autocratic government of Turkey, the warmongers are undermining the will of the people to live in peace.

By contrast to those who subordinate politics to force, and following last spring's international mobilization which contributed to the release of Josu Urrutikoetxea from prison, we reiterate our unwavering support for all those who are establishing a dialogue as a means of resolving conflicts and working patiently and resolutely for peace. And we remind those states that intend to play a diplomatic role in the concert of nations of their imperative duty to offer lasting legal guarantees to those who embark on the difficult path of dialogue for peace. It is essential that in France this absolute duty be translated into action.

 

Sign the petition for the defense and protection of Josu Urrutikoetxea.

See the first signatories here: https://free-josu.blogspot.com/2020/09/les-premiers-signataires-de-lappel.html

The 274 first signatories:

Personnalités internationales engagées dans la résolution des processus de Paix :

Gerry Adams, leader historique du Sinn Féin (Irlande du Nord), engagé dans la résolution du conflit au Pays Basque ;

Andy Carl, expert et conseiller indépendant sur le dialogue, les négociations et les processus de paix, cofondateur de l'ONG Conciliation Resources, Londres, Royaume-Uni ;

Noam Chomsky, professeur émérite de linguistique au Massachusetts Institute of Technology, laureate professor au département de linguistique du College of Social and Behavioral Sciences, University of Arizona, États-Unis, membre de l'Académie américaine des arts et des sciences, de l'Académie nationale américaine des sciences, de la Société américaine de philosophie, et de l’Academia Europaea, Gold Medal of Philology, double lauréat du prix Orwell, Peace Prize Dorothy Eldridge et Séan MacBride Peace Prize décerné par le Bureau international de la paix ;

Len Cooper, président de la Ligue internationale des luttes des peuples (ILPS), fonctionnaire de longue date de l'Australian Communication Union, actuel secrétaire de la Melbourne Australia May Day Organisation ;

Brian Currin, avocat sud-africain des droits de l’homme, président honoraire de l'observatoire des prisons, nommé par Nelson Mandela, fondateur du National Directorate of Lawyers for Human Rightsen et membre fondateur de la Commission Vérité et Réconciliation en Afrique du Sud, coprésident de la Commission de révision des peines en Irlande du Nord, expert en résolution de conflits, négociateur dans les conflits du Sri Lanka, du Rwanda et au Moyen-Orient et fondateur du Groupe international de contact pour le Pays Basque (GIC) ;

Véronique Dudouet, directrice de recherche et experte en résolution de conflits à la fondation Berghof, Berlin, Allemagne ;

Harold Good, révérend nord-irlandais, président de l'Église méthodiste d'Irlande, a joué un rôle essentiel dans le processus de paix en Irlande du Nord et supervisé le désarmement de l’IRA et de l’ETA au Pays Basque, World Methodist Peace Award ;

Kerstin Holst, experte norvégienne dans l’humanitaire et le dialogue pour des solutions pacifiées dans les conflits ;

James Patrick Jordan, coordinateur national de l'Alliance pour la justice mondiale (Alliance for Global Justice) aux États-Unis, directeur des programmes de solidarité avec la Colombie, le travail et l'écologie ;

Pierre Joxe, magistrat honoraire, ministre honoraire de l’Industrie, de l'Intérieur, puis de la Défense de la République française, député honoraire de la Saône-et-Loire, premier président de la Cour des comptes de et membre du Conseil constitutionnel honoraire, engagé dans la résolution du conflit au Pays Basque ;

Remzi Kartal, coprésident de Congrès du peuple du Kurdistan (Kongra Gel), parlementaire honoraire et membre de la délégation kurde des négociations d'Oslo, exilé ;

Ronnie Kasrils, ministre honoraire des Services de renseignement de la République d'Afrique du Sud, membre du Comité exécutif national (NEC) du Congrès national africain (ANC) de 1987 à 2007 et Alan Paton Award ;

Charlotte Kates, coordinatrice du comité international de l’Association nationale des avocats américains, National Lawyers Guild, États-Unis, et coordinatrice internationale de Samidoun, réseau international de solidarité avec les prisonniers palestiniens ;

Raymond Kendall, officier supérieur honoraire à la Branche spéciale de Scotland Yard, Royaume-Uni, secrétaire général de 1985 à 2001 de l'Organisation internationale de police criminelle (Interpol), secrétaire général honoraire et président de Brighterion, membre du Groupe international de contact pour le Pays Basque (GIC) et Queen's Police Medal (QPM) ;

Elisabeth Kraakaas Rasmusson, experte norvégienne en relations internationales et en action humanitaire, directrice honoraire à l'OSCE en Bosnie, en Serbie et en Biélorussie, déléguée honoraire du CICR en en Colombie, directrice nationale honoraire auprès du Conseil norvégien pour les réfugiés (NRC) en Géorgie et à Genève, Secrétaire générale honoraire du NRC, Secrétaire générale adjointe (ASG) des Nations unies et membre du directoire du Programme alimentaire mondial (PAM) prix Nobel de la paix 2020 ;

Mandla Langa, écrivain et journaliste, délégué culturel de l’ANC, éditorialiste pour le Sunday Independent et le New Nation, il est le premier Sud-Africain à recevoir la bourse du Arts Council of Great Britain, médaille d’argent pour l’ensemble de son œuvre de l’ordre national sud-africain d’Ikhamanga pour l’avènement de la démocratie en Afrique du Sud et sa contribution à la lutte contre l'apartheid, prix des écrivains du Commonwealth ;

Andrew Marshall, expert en résolution des conflits, cofondateur et directeur adjoint honoraire du Centre pour le Dialogue Humanitaire (Centre Henry Dunant) à Genève, Suisse, membre honoraire du Bureau de la coordination des affaires humanitaires de l'Organisation des Nations Unies (ONU) ;

Liza Maza, secrétaire générale de la Ligue internationale des luttes des peuples (ILPS), membre honoraire de la Chambre des représentants au Congrès philippin, auteure, entre autres, de la loi sur la Grande charte des femmes, directrice honoraire de la Commission nationale anti-pauvreté, militante sociale et présidente émérite de l'Alliance des femmes Gabriela des Philippines ;

Nurit Peled-Elhanan, philologue et traductrice israélienne, professeur de littérature comparée à l'université hébraïque de Jérusalem, Israël, militante pacifiste, cofondatrice de l'association israélienne et palestinienne des Familles endeuillées pour la paix, membre des trois promoteurs du Tribunal Russell sur la Palestine, prix Sakharov, décerné par le Parlement européen « pour honorer les personnes ont consacré leur existence à la défense des droits de l'homme et des libertés fondamentales », en tant que représentante de « tous les Israéliens qui prônent une solution négociée du conflit et revendiquent clairement le droit à l'existence des deux peuples et des deux États avec des droits égaux » ;

Alberto Spektorowski, politiste, département de science politique, Tel Aviv university, Israel, conseiller du ministre des Affaires étrangères d’Israël lors du sommet de Camp David et membre du Groupe international de contact pour le Pays Basque (GIC) ;

Liv Tørres, directrice exécutive du Centre Nobel de la paix et directrice Pathfinders for Peaceful, Just and Inclusive Societies (Éclaireurs pour des sociétés pacifiques, justes et inclusives) au Centre de coopération internationale (CIC), Université de New York, États-Unis, Secrétaire générale honoraire de Norwegian People's Aid (organisation humanitaire, de développement et de désarmement opérant dans plus de 40 pays) ;

Jean Ziegler, homme politique suisse et sociologue, rapporteur honoraire spécial auprès de l’ONU sur la question du droit à l’alimentation dans le monde, vice-président du comité consultatif du Conseil des droits de l'homme des Nations unies, prix Kadhafi des droits de l'homme, prix littéraire pour les droits de l'homme, prix de Salzbourg pour la recherche futur, prix de la planète bleue de la Ethecon Foundation, Médaille Genève reconnaissante, Médaille d'or du président de la République italienne, Médaille d’honneur du Président de la République d’Algérie, prix Bruno Kreisky prix de la ville de Thoune du canton de Berne, Otto Bauer Médaille du SPÖ, doctorats honoris causa de l’Université de Mons, de l’Université Paris 8, de l’Université de Savoie, de l’Université libre de Bruxelles et de l’Université de Liège, Faculté Gembloux Agro-Bio Tech, Ordre national Amílcar Cabral 1e classe République du Cap-Vert et Chevalier de l'ordre des Arts et des Lettres.

 

Parlementaires et élus :

Jean-Félix Acquaviva, député de Corse, membre de la Commission des Lois constitutionnelles, de la législation et de l'administration générale de la République ;

Mertxe Aizpurua, députée du Pays Basque au Congrès des députés espagnol ;

François Alfonsi, député européen, membre de la Commission de l'industrie, de la recherche et de l'énergie, de la Commission du développement régional et membre de la Délégation à l'Assemblée parlementaire paritaire et de la Délégation à l'Assemblée parlementaire de l'Union européenne pour la Méditerranée ;

Adolfo Araiz, avocat et député au Parlement de Navarre au Pays Basque ;

Julen Arzuaga, député au Parlement de la Communauté autonome du Pays Basque ;

Clémentine Autain, députée de Seine-Saint-Denis, membre de la Commission des affaires étrangères ;

Pernando Barrena, député européen du Pays Basque, membre de la Commission des libertés civiles, de la justice et des affaires intérieures ;

Esther Benbassa, sénatrice écologiste de Paris, membre de la Commission des Lois, vice-présidente de la Délégation sénatoriale aux outre-mer, directrice d'études à l'École pratique des hautes études (Sorbonne) ;

Martine Billard, députée honoraire et ancienne coprésidente du Parti de gauche ;

Leyla Birlik, députée honoraire du Kurdistan, Parti de la démocratie (HDP), exilée ;

Benoît Biteau, député européen, membre de la Commission de l'agriculture et du développement rural et conseiller régional délégué à la mer de Nouvelle-Aquitaine ;

Manuel Bompard, député européen, membre de la Commission de l'industrie, de la recherche et de l'énergie et membre de la Délégation à l'Assemblée parlementaire de l'Union européenne pour la Méditerranée ;

José Bové, député européen honoraire, co-fondateur de la Confédération paysanne et membre honoraire du Basque friendship, groupe de soutien du Parlement européen en faveur du processus de paix au Pays Basque ;

Marie-George Buffet, députée de Seine-Saint-Denis, Commission des lois constitutionnelles, de la législation et de l'administration générale de la République ;

Damien Carême, député européen, membre de la Commission des libertés civiles, de la justice et des affaires intérieures et vice-président de la communauté urbaine de Dunkerque ;

André Chassaigne, député du Puy-de-Dôme, membre de la Commission de la défense nationale et des forces armées, secrétaire de la Commission des affaires européennes et président du Groupe de la gauche démocrate et républicaine à l'Assemblée nationale ;

Paul-André Colombani, médecin et député de Corse, membre de la Commission du développement durable et de l'aménagement du territoire ;

Antoni Comín, député européen de Catalogne, membre de la Commission du développement et Commission spéciale sur la lutte contre le cancer, ministre du département de à la Santé du gouvernement catalan de Carles Puigdemon ;

Éric Coquerel, député de Seine-Saint-Denis, membre de la Commission des finances, de l’économie générale et du contrôle budgétaire et coordinateur du Parti de gauche ;

David Cormand, député européen, membre de la Commission des budgets et membre de Commission du marché intérieur et de la protection des consommateurs ;

Gwendoline Delbos-Corfield, députée européenne, vice-présidente de la Commission des droits des femmes et de l'égalité des genres, membre de la Commission des affaires constitutionnelles et membre de la Commission spéciale sur l’ingérence étrangère dans l’ensemble des processus démocratiques de l’Union européenne, y compris la désinformation ;

Karima Delli, députée européenne, présidente de la Commission des transports et du tourisme et membre de la Conférence des présidents des commissions ;

Özlem Alev Demirel, députée européenne d’Allemagne, vice-présidente de la Sous-commission sécurité et défense et de la Délégation à la commission parlementaire mixte Union européenne-turquie et membre de de la Commission de l'emploi et des affaires sociales ;

Pierre Dharréville, journaliste et écrivain, député des Bouches-du-Rhône, membre de la Commission des affaires sociales, de la Commission spéciale chargée d'examiner le projet de loi relatif à la bioéthique, de la Commission spéciale chargée d'examiner le projet de loi instituant un système universel de retraite et le projet de loi organique relatif au système universel de retraite, de la Commission d’enquête relative à la lutte contre les fraudes aux prestations sociales, de la Commission d’enquête sur l’évaluation des politiques publiques de santé environnementale ;

Hatip Dicle, député honoraire du Kurdistan, Parti de la démocratie (HDP), membre de la délégation des négociations d'Imrali, exilé ;

Gorka Elejabarrieta, sénateur du Pays Basque au Sénat espagnol ;

Elsa Faucillon, députée des Hauts-de-Seine, membre de la Commission des affaires culturelles et de l'éducation, membre de la Commission spéciale chargée d'examiner le projet de loi relatif à la bioéthique et présidente du Groupe de travail sur l'ouverture de l'Assemblée nationale à la société et son rayonnement scientifique et culturel ;

Caroline Fiat, députée de Meurthe-et-Moselle, membre de la Commission des affaires sociales, co-rapporteure de la Mission d'information relative à l'organisation territoriale de la santé mentale et membre de la Mission d'évaluation et de contrôle des lois de financement de la sécurité sociale ;

Jean-Luc Fichet, sénateur du Finistère, membre de la commission des affaires sociales et membre de la délégation sénatoriale à la prospective ;

Geneviève Fraisse, philosophe, députée européenne honoraire, directrice de recherche émérite au CNRS, ancienne déléguée interministérielle aux droits des femmes, membre fondateur du Collège international de philosophie (CIPH), co-fondatrice de la revue Les Révoltes logiques, présidente honoraire du comité scientifique de l’Institut Émilie-du-Châtelet et docteur honoris causa de l'université du Chili ;

José Gomes Temporão, médecin brésilien, Directeur de l´Institut Sud-Américain de Santé Gouvernemental (ISAGS) et Ministre honoraire de la Santé du Brésil ;

Claude Gruffat, député européen, membre de la Commission des affaires économiques et monétaires ;

Maddalen Iriarte, députée au Parlement de la Communauté autonome du Pays Basque ;

Jean-Christophe Lagarde, député de Seine-Saint-Denis, membre de la Commission de la défense nationale et des forces armées, président de l’UDI ;

Pierre Laurent, sénateur de Paris, vice-président de la Commission des affaires étrangères, de la défense et des forces armées et membre de la Commission des affaires européennes ;

Noël Mamère, député honoraire, militant écologiste ;

Paul Molac, député du Morbihan, membre de la Commission des lois constitutionnelles, de la législation et de l'administration générale de la République ;

Danièle Obono, députée de Paris, membre de la Commission des lois constitutionnelles, de la législation et de l'administration générale de la République, membre de la Commission spéciale chargée d'examiner le projet de loi relatif à la bioéthique et Secrétaire de la Commission des affaires européennes ;

Raymonde Poncet, économiste, sénatrice du Rhône, vice-présidente de la Commission des affaires sociales ;

Clara Ponsatí i Obiols, économiste, députée européenne de Catalogne, membre de la Commission de l'industrie, de la recherche et de l'énergie et de la Sous-commission des affaires fiscales, ministre du département de l’Enseignement du gouvernement catalan de Carles Puigdemon, professeure honoraire à l'université autonome de Barcelone (UAB), à l'université de Californie à San Diego, États-Unis, et à l'université de Toronto, Canada, directrice et chercheuse honoraire à l'Institut d'Anàlisi Econòmica (IAE) du Conseil supérieur de la recherche scientifique (CSIC) de Barcelone, titulaire, en 2012 et 2013, de la chaire Prince des Asturies à l'université de Georgetown, États-Unis, et directrice honoraire de l'École d'économie et de finance de l'université de St Andrews, Écosse ;

Carles Puigdemont, journaliste, député européen de Catalogne, membre de la Commission du commerce international et de la Délégation pour les relations avec le Parlement panafricain et ancien président de la généralité de Catalogne, président d'Ensemble pour la Catalogne (Junts) ;

Diana Riba i Giner, députée européenne de Catalogne, membre de la Commission des libertés civiles, de la justice et des affaires intérieures, de la Commission des droits des femmes et de l'égalité des genres, de la Délégation à la commission parlementaire mixte Union européenne-Mexique et de la Délégation à l'Assemblée parlementaire euro-latino-américaine ;

Bakartxo Ruiz, député au Parlement de Navarre ;

Martin Schirdewan, député européen d’Allemagne, membre de la Conférence des présidents, de la Commission des affaires économiques et monétaires et de la Sous-commission des affaires fiscales ;

Jean-Guy Talamoni, président de l'Assemblée de Corse ;

Marie-Christine Vergiat, députée européenne honoraire, vice-présidente de la Ligue des droits de l’Homme, Chevalier de l'ordre national du Mérite ;

Sibel Yiğitalp, députée honoraire du Kurdistan, Parti de la démocratie (HDP), exilée ;

Tatjana Ždanoka, mathématicienne, députée européenne de Lettonie, vice-présidente de la Commission des pétitions et membre de la Commission de l'emploi et des affaires sociales et membre du Basque friendship, groupe de soutien du Parlement européen en faveur du processus de paix au Pays Basque.

 

Magistrats, avocats et juristes :

Estellia Araez, avocate au barreau de Bordeaux, présidente du Syndicat des avocats de France (SAF) ;

Zübeyir Aydar, avocat, membre du Conseil exécutif du Congrès national du Kurdistan et membre de la délégation kurde aux négociations d'Oslo, exilé ;

Jean-François Blanco, avocat au barreau de Pau, ancien Bâtonnier, défenseur des Artisans de la paix et conseiller régional Nouvelle-Aquitaine ;

Bill Bowring, juriste et avocat, président de l'association des Avocats européens pour la démocratie et les droits de l'homme (ELDH), fondateur et membre du conseil d'administration du Centre européen pour la défense des droits de l'homme (EHRAC), professeur de droit et directeur des enseignements en droits humains et du Mooting au Birkbeck College, Université de Londres, Royaume-Uni, avocat auprès de la Cour européenne des droits de l'homme, consultant et expert pour les Nations unies, le Conseil de l'Europe, l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE), l'Union européenne et le gouvernement britannique et lauréat de la bourse de l'Académie des sciences sociales (FAcSS) ;

Sophie Bussière, avocate au barreau de Bayonne et conseillère fédérale d’EELV ;

Céline Curt, avocate au barreau de Seine saint Denis et membre du SAF ;

Luigi Ficarra, avocat et écrivain, membre du Forum de Padoue et des Juristes Démocrates, Italie ;

Bernard E. Harcourt, avocat américain, spécialisé dans la défense des condamnés à mort et des longues peines aux États-Unis, engagé dans les actions juridiques publiques pro bono sur les questions liées aux droits humains, juriste et philosophe, Isidor et Seville Sulzbacher professeur de droit et professeur de sciences politiques à Columbia University, New York, où il dirige le Center for Contemporary Critical Thought, et directeur d’études à l’École des hautes études en sciences sociales ;

Patrick Henriot, magistrat honoraire, ancien premier vice-président au tribunal de grande instance de Bobigny, ancien secrétaire national du Syndicat de la magistrature ;

Eva Joly, magistrate franco-norvégienne, juge d'instruction honoraire au pôle financier de Paris, ancienne conseillère du gouvernement norvégien, députée européenne honoraire et avocate ;

Steve Laudig, avocat, membre de la National Lawyers Guild, Hawaii ;

Daniel Lecrubier, magistrat, avocat général honoraire près la cour d'appel de Paris, président du conseil d'administration du groupement d'intérêt public « Justice coopération internationale », chef honoraire du service des affaires européennes et internationales au ministre de la justice, responsable de la cellule « Justice et Affaires intérieures » à la représentation permanente de la France auprès de l'Union européenne, ancien Secrétaire général et membre du Syndicat de la magistrature ;

Pierre Lyon-Caen, magistrat, avocat général honoraire à la Cour de cassation, membre de la Commission nationale consultative des droits de l'homme, membre du comité des experts pour l'application des conventions de l'Organisation internationale du travail (OIT), membre de la Commission nationale de déontologie de la sécurité (CNDS) et fondateur, vice-président puis secrétaire général honoraire du Syndicat de la magistrature ;

Fabio Marcelli, juriste international et avocat, directeur de recherche et directeur par intérim de l'Institut de Études juridiques internationales du Conseil national de la recherche italienne, membre du Groupe international d'intervention juridique (GIGI) ;

Jean-Pierre Massias, professeur de Droit, spécialiste de justice transitionnelle, président de l’Institut Louis Joinet – Institut francophone pour la justice et la démocratie ;

Caroline Mécary, avocate aux barreaux de Paris et du Québec, Canada, elle plaide notamment devant les juridictions internationales comme la Cour européenne des droits de l'Homme ou la Cour de justice de l'Union européenne, membre honoraire du Conseil de l’Ordre, conseillère de Paris, coprésidente honoraire de la Fondation Copernic, membre du Syndicat des avocats de France (SAF) et du Groupe d'information et de soutien des immigrés (GISTI), Chevalière dans l'Ordre national du Mérite ;

Luís Carlos Moro, avocat brésilien, professeur de droit et de procédure du travail dans plusieurs établissements d'enseignement supérieur, président Congrès national des avocats du travail, vice-président de l'Association brésilienne des avocats du travail et secrétaire général de l'Association américaine des juristes (AAJ) ;

Effiong Lando Ntuk, avocat italien, Chevalier de l'Ordre du Mérite de la République italienne ;

Natasha Lycia Ora Bannan, avocate américaine, présidente honoraire de la National Lawyers Guild, New York, États-Unis ;

Serge Portelli, magistrat honoraire et avocat, vice-président au tribunal grande instance de Paris, président de la 12e Chambre correctionnelle et de la chambre à la cour d'appel de Versailles, conseiller de la présidence de l’Assemblée nationale, doyen des juges d’instruction au tribunal de Créteil, Maître de conférences à l’Institut d’études politiques de Paris et enseignant à l’École de psychologues praticiens de Paris, expert pour le compte de l’Union européenne en matière d’aide aux victimes et membre du Syndicat de la magistrature ;

François Roux, avocat honoraire auprès des juridictions pénales internationales au Rwanda et au Cambodge et de 2009 à 2018 chef du Bureau de la Défense au Tribunal spécial pour le Liban, aux Pays-Bas, officier de la Légion d'honneur ;

Thomas Schmidt, avocat allemand, Secrétaire général de l’Association européenne des juristes pour la démocratie & les droits de l’Homme (ELDH) ;

Philippe Texier, magistrat, conseiller à la Cour de cassation, juge au tribunal permanent des Peuples, membre du comité de parrainage du Tribunal Russell sur la Palestine et président du Comité des droits économiques, sociaux et culturels de l’ONU ;

Christiane Taubira, Garde des Sceaux, ministre de la Justice de 2012 à 2016 de la République française, députée et députée européenne honoraire, docteur honoris causa en droit et droits humains de l'université du Wisconsin à Milwaukee, États-Unis, de l'université libre de Bruxelles, Belgique, et de l'université de Genève, Suisse.

 

Chercheurs, universitaires et praticiens :

Gilbert Achcar, Professor of Development Studies and International Relations
à la School of Oriental and African Studies de l'Université de Londres au Royaume-Uni ;

Mateo Alaluf, sociologue, professeur émérite de l’Université Libre de Bruxelles, Belgique ;

Tariq Ali, historien, écrivain et éditeur britannique et Pakistanais, membre de la New Left Review et de la London Review of Books, directeur éditorial de la maison d'édition londonienne Verso au Royaume-Uni ;

Geneviève Azam, économiste, maître de conférences en économie et chercheuse à l'université Toulouse-Jean-Jaurès, membre du Conseil scientifique d'Attac ;

Marie-Hélène Bacqué, sociologue et urbaniste, professeure à l'université Paris Ouest, Nanterre-la Défense et chercheur au Mosaïques-LAVUE ;

Etienne Balibar, philosophe, professeur émérite à l’Université de Paris-Nanterre, professeur affilié au département d'anthropologie à l'université de Californie à Irvine, visiting professor à l'Institut de littérature et société comparée de l'université Columbia, aux Etats-Unis, et Anniversary Chair in Modern European Philosophy, Kingston University London, United Kingdom ;

Abraham Behar, médecin, professeur honoraire des hôpitaux de Paris spécialisé en médecine nucléaire, directeur du laboratoire de radiobiologie-micro circulation à l’Université Paris VI, président de l'Association des médecins français pour la prévention de la guerre nucléaire (AMFPGN), co-président honoraire de l’Association internationale des médecins pour la prévention de la guerre nucléaire (IPPNW), prix Nobel de la paix 1985 et avec l’ICAN, prix Nobel de la paix 2017 ;

Miguel Benasayag, philosophe et psychanalyste ;

Fethi Benslama, psychanalyste, professeur à l'université Paris Diderot, directeur de l'UFR d’études psychanalytiques et membre de l’Académie tunisienne des sciences, des lettres et des arts ;

Michael Bishop, poète, traducteur et éditeur, professeur émérite à l'université Dalhousie, affilié au programme d'études contemporaines de l'université de King's College à Halifax, en Nouvelle-Écosse, Canada, et directeur des Editions VVV ;

Marianne Blidon, géographe, maître de conférences habilitée à diriger des recherches à l'Institut de Démographie de l'Université Paris 1-Panthéon Sorbonne (IDUP) ;

Laurent Bonelli, sociologue, maître de conférences en science politique à l’université Paris X Nanterre, rattaché à l'Institut des sciences sociales du politique, corédacteur en chef de la revue Cultures & Conflits, associate editor de la revue International Political Sociology, Oxford University Press et expert auprès du Conseil de l'Europe ;

Livio Boni, philosophe et psychanalyste, directeur de programme au Collège international de philosophie ;

Gérard Bras, philosophe, professeur honoraire en classes préparatoire, ancien directeur de programme du Collège international de philosophie, président de l’Université Populaire des Hauts-de-Seine ;

Michaël Brophy, professeur d'études françaises et francophones, University College Dublin (UCD), Irlande, directeur honoraire de l'école des langues et des littératures de l'UCD, ancien président de l'Association des Etudes Françaises et Francophones d'Irlande et de l'Association des Etudes Canadiennes en Irlande, directeur d'études associé à la Maison des sciences de l'homme, expert auprès du Haut conseil de l'évaluation de la recherche et de l'enseignement supérieur (HCERES), bourse SSHN (Séjour scientifique de haut niveau) du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères ;

Wendy Brown, professeure de science politique, University of California, Berkeley, États-Unis ;

Natacha Chetcuti-Osorovitz, sociologue, enseignante-chercheure à CentraleSupélec et chercheure au Laboratoire institutions et dynamiques de l’économie et de la société de l’École normale supérieure Paris-Saclay ;

Éric Clémens, philosophe et poète, professeur émérite à l’Université Saint-Louis, Bruxelles, Belgique, bourse Fulbright pour l’International Writing Program de l’Iowa University, Etats-Unis ;

Philippe Corcuff, politiste, maître de conférences à Sciences Po Lyon ;

Claude Corman, médecin, cardiologue et écrivain ;

Thomas Coutrot, économiste et statisticien, chef du département conditions de travail et santé à la Direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques au ministère du Travail et de l'Emploi, membre du conseil scientifique d’ATTAC ;

Xavier Crettiez, politiste, professeur et directeur adjoint de Sciences Po Saint-Germain-en-Laye, directeur du diplôme sur le Renseignement et les menaces globales (DiReM), membre du laboratoire CESDIP et de la Commission des juristes et universitaires pour le processus de paix au Pays Basque ;

Martin Crowley, professeur d'études françaises, Université de Cambridge, Royaume-Uni, Anthony L. Lyster Fellow in Modern and Medieval Languages, Queens' College ;

Pierre Dardot, philosophe, chercheur au laboratoire Sophiapol de l'université Paris-Ouest-Nanterre-La-Défense ;

Christophe Dejours, médecin psychiatre, psychanalyste et sociologue, professeur émérite de l'Université Paris-Nanterre, titulaire de la chaire de psychanalyse-santé-travail au Conservatoire national des arts et métiers, directeur de recherche à l'Université René Descartes Paris V, directeur scientifique de l'Institut de psychodynamique du travail et président du Conseil Scientifique de la Fondation Jean Laplanche, Institut de France, prix Maurice-Bouvet ;

Mireille Delbraccio, philosophe, ingénieur de recherche au CNRS honoraire, ENS Paris, directrice honoraire du CAPHÉS (CNRS-ENS) ;

Keith Dixon, politologue, professeur honoraire de civilisation britannique à l'université Lumière-Lyon II, membre du collectif Raisons d'Agir et directeur de la Bibliothèque écossaise des éditions Métailié ;

Didier Fassin, anthropologue et médecin, professeur à l’Institut d’étude avancée de Princeton, aux Etats-Unis, directeur d’études à l’École des hautes études en sciences sociales et titulaire de la Chaire de santé publique au Collège de France ;

Ben Fine, économiste britannique, professeur à la School of Oriental and African Studies de l’Université de Londres, Royaume-Uni, membre du groupe de surveillance des économistes du Conseil économique des citoyens de la Royal Society of Arts, Commerce and Manufacturing (RSA), ancien conseillé à la CNUCED, l’UNDESA, le PNUD, l’UNRISD, Oxfam et auprès de la Commission du marché du travail sud-africain sous la présidence de Nelson Mandela, prix Gunnar Myrdal, Association européenne pour l’économie politique évolutionniste ;

Bernard Friot, économiste et sociologue, professeur émérite à l'université Paris-Nanterre (Paris X), fondateur de l'Institut européen du salariat (IES) ;

David Garibay, professeur de science politique et directeur de l'UFR d' Anthropologie, de Sociologie et de Science politique de l'université Lumière Lyon-2 ;

Federica Giardini, philosophe, professeure de philosophie politique à l'Università degli Studi di Roma Tre, Italie, directrice du Master Studi e politiche di genere, cofondatrice du Master Studi del territorio - Environmental Humanities, membre du comité de direction de l’Association internationale des femmes philosophes (IAPh) ;

Jérôme Gleizes, économiste à l’Université Sorbonne Paris Nord et conseiller de Paris (EELV) ;

Jean-Marie Harribey, économiste, Université de Bordeaux, coprésident du conseil scientifique d’Attac et fondateur et animateur de la revue Les Possibles ;

Dick Howard, philosophe, professeur émérite à la Stony Brook University de New York, États-unis ;

Pierre-Damien Huyghe, philosophe, professeur émérite à l'Université Paris 1 - Panthéon-Sorbonne ;

Valérie Icard, politiste, ingénieure d'études, laboratoire CESDIP, UVSQ ;

Claudio Ingerflom, historien franco-argentin, directeur de recherche honoraire au CNRS, directeur du Centre d'études du monde slave et chinois et du Centre de recherche en histoire conceptuelle de l’Université nationale de San Martín (UNSAM), Argentine, Honorary Professor à la School of Slavonic and East European Studies, de l’University College London (UCL), Royaume-Uni, et directeur de la revue Conceptos Históricos ;

Orazio Irrera, philosophe, maître de conférences à l’Université Paris 8 et responsable du Master philosophie, membre du laboratoire d’études et de recherches sur les Logiques Contemporaines de la Philosophie (LLCP), directeur de programme au Collège International de Philosophie et codirecteur de la revue Materiali foucaultiani ;

Frédéric Jaëck, mathématicien, chercheur en histoire et philosophie des mathématiques ;

Chantal Jaquet, philosophe, professeur à l'Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, coordonne et anime le séminaire international de recherches sur Spinoza, directrice du Centre d'histoire des philosophies modernes de la Sorbonne et fondatrice de la revue de l'école doctorale de philosophie de l'université Paris 1 Panthéon-Sorbonne Philonsorbonne ;

Pierre Khalfa, économiste, ancien membre du Conseil économique, social et environnemental, co-président de la fondation Copernic et membre du Conseil scientifique d’Attac ;

Azmat A Khan, directeur de recherche sur le Cachemire au Centre de recherche de l’International Communities Organisation (ICO), London, Royaume-Uni ;

Hubert Krivine, physicien, ancien chercheur au Laboratoire de physique théorique et modèles statistiques (LPTMS) de l'université d'Orsay, professeur à l'université Pierre-et-Marie-Curie à Paris, prix de l'Union rationaliste ;

Annie Lacroix-Riz, historienne, chercheur et professeur émérite d’histoire contemporaine, université Paris 7 ;

Bernard Lahire, sociologue, professeur à l’ENS de Lyon, membre senior de l’Institut Universitaire de France, docteurhonoris causa de l’université Veracruzana, Mexique, médaille d’argent du CNRS, chevalier de la Légion d’honneur et chevalier dans l’ordre des Arts et des Lettres ;

Bernard Lamizet, linguiste, professeur honoraire de sciences de l'information et de la communication à l'Institut d'études politiques de Lyon ;

Lena Lavinas, économiste brésilienne, professeure of Welfare Economics à l’Institut d’Économie de l’Université Fédérale de Rio de Janeiro, Brésil, et membre de l'École des sciences sociales de l'Institut des études avancées de Princeton, États-Unis ;

Olivier Le Cour Grandmaison, politologue, maître de conférences en science politique à l'université d'Evry-Val d'Essonne et enseignant au Collège international de philosophie ;

Frédéric Lebaron, sociologue, professeur et directeur du département de sciences sociales à l’Ecole normale supérieure Paris-Saclay (ENS Cachan), il enseigne également à Sciences Po Saint-Germain-en-Laye et à Sciences Po Aix-en-Provence et à l’Université́ de la Sorbonne ;

Giuseppe Longo, mathématicien, logicien et épistémologue italien, chercheur à l'École Normale Supérieure, directeur émérite de Recherche au CNRS, directeur du Centre Cavaillès, Collège de France, adjunct Professor, School of Medicine, Tufts University, Boston, États-Unis, fondateur et directeur de la revue Mathematical Structures for Computer Science, Cambridge University Press et membre de l'Academia Europaea, the european Academy of Sciences ;

Michael Löwy, sociologue et philosophe franco-brésilien, directeur de recherche émérite au CNRS et enseigne à l’École des hautes études en sciences sociales, médaille d'argent du CNRS ;

Marc Mangenot, économiste, membre de la fondation Copernic ;

Francis Marmande, professeur émérite de l’université Paris Diderot, ancien directeur de l'UFR Sciences des textes et documents et co-fondateur de la revue Lignes ;

Sandro Mezzadra, philosophe, Professor of Political Philosophy, Department of the Arts, Alma Mater Studiorum, Bologna University, Italy ;

Christophe Mileschi, italianiste, professeur des universités, traducteur et écrivain ;

Marie-José Mondzain, philosophe, directrice de recherche émérite au Groupe de sociologie politique et morale, EHESS et CNRS, officier de l'ordre des Arts et des Lettres ;

Christian de Montlibert, sociologue, professeur émérite de l’Université de Strasbourg, directeur de la revue Regards Sociologiques. Docteur honoris causa de l’Université de Crête ;

Jean-Luc Nancy, philosophe, professeur émérite à l’Université des Sciences humaines de Strasbourg, prix Albertus-Magnus ;

Toni Negri, philosophe, enseignant honoraire à l'université de Padoue, dont il dirigeait l'Institut de Sciences Politiques, à l'École normale supérieure de la rue d'Ulm, à l'université Paris VII et à celle de Paris VIII, au Collège international de philosophie et à l'Université européenne de philosophie ;

Julien Pallotta, philosophe et traducteur, rattaché à l’Instituto de Filosofia e Ciências Sociais (IFCS/UFRJ) de Rio de Janeiro, Brésil ;

Willy Pelletier, sociologue, enseignant à l'Université de Picardie, coordinateur général de la Fondation Copernic ;

Fabio Perocco, sociologue, professeur de sociologie à l’Université de Venise, Italie ;

Josep Rafanell i Orra, psychologue, écrivain ;

Jacques Rancière, philosophe, professeur émérite à l'Université de Paris VIII (Saint-Denis), commandeur de l'ordre des Arts et des Lettres ;

Gianfranco Rebucini, anthropologue, chargé de recherche au CNRS, IIAC, EHESS, Paris ;

Jacob Rogozinski, philosophe, ancien directeur de programme au Collège international de philosophie, professeur à l’Université de Strasbourg ;

Alfredo Saad-Filho, économiste brésilien, professeur d’économie politique & de développement international au Département du développement international du King's College de Londres au Royaume-Uni, ancien Senior Economic Affairs Officer à la Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement (CNUCED), à Genève, Suisse, médaille de l’Université fédérale de Goiás, au Brésil, et SOAS Director’s Teaching Prize de l’Université de Londres ;

Louis Sala-Molins, philosophe, professeur honoraire de philosophie politique aux universités de Paris 1 et Toulouse Jean Jaurès ;

Jean-Marc Schiappa, historien ;

Yves Sintomer, professeur de science politique, chercheur invité à la Maison française d'Oxford, et membre associé du Nuffield college à l’Université d'Oxford, professeur à l’Université de Paris 8, chercheur au Centre de sociologie et politiques de Paris (CRESPPA), membre de l'Institut universitaire de France ;

Göran Therborn, sociologue, professeur émérite à l’University of Cambridge, au Royaume-Uni, et professeur affilié à l'université de Linnaeus, en Suède ;

Fabrice Thumerel, professeur, chercheur et critique littéraire à l’Université d'Artois ;

Enzo Traverso, historien, professeur à Cornell University, Ithaca, New York, États-Unis ;

Aurélie Trouvé, économiste, maître de conférences à AgroParisTech et porte-parole d'Attac ;

Françoise Vergès, politologue, membre du département de science politique au Center for Cultural Studies du Goldsmiths College de l’Université de Londres, Royaume-Uni, présidente honoraire du Comité national pour la mémoire et l'histoire de l'esclavage, directrice scientifique honoraire de la Maison des civilisations et de l'unité réunionnaise (MCUR), ancienne titulaire de la chaire Global South(s) au Collège d'études mondial de la Fondation Maison des Sciences de l'homme, membre du groupement d'intérêt public Mission de la mémoire de l'esclavage, des traites et de leurs abolitions, militante féministe décoloniale et antiraciste, chevalier de l'ordre national de la Légion d'honneur ;

Patrice Vermeren, philosophe, professeur émérite de l’Université Paris 8, délégué recherche à l’Institut des Amériques, membre du Laboratoire d’études et de recherches sur les logiques contemporaines de la philosophie, chercheur associé au Centre de recherches politiques de la Sorbonne, expert auprès du directeur général de l’Unesco et membre fondateur et membre du conseil d’administration du Collège international de philosophie ;

Sophie Wahnich, historienne, directrice de recherche au CNRS, directrice de l'Institut interdisciplinaire d'anthropologie du contemporain et membre de la social science school Institute for Advanced Study of Princeton, États-Unis ;

Michael Walzer, philosophe, professeur émérite de théorie politique à l’Institute for Advanced Study de Princeton, États-unis, codirecteur de la revue Dissent, membre de l'American Philosophical Society, lauréat de la Bourse Guggenheim et de la Bourse Fulbright et prix Leopold-Lucas ;

Slavoj Žižek, philosophe, chercheur à l'Institut de sociologie de l'université de Ljubljana, Slovénie, et professeur invité à Columbia University, Princeton University, New School for Social Research, New York University et Michigan University, aux Etats-Unis, médaille d'or du Círculo de Bellas Artes et ambassadeur des Sciences de la république de Slovénie.

  

Et les enseignants-chercheurs du diplôme d'université, Formation aux Humanités : Lettres et Sciences humaines, de la Maison d'arrêt de la Santé où Josu Urrutikoetxea était étudiant :

Suzanne Fernandez, enseignante de lettres et français langue étrangère à l’Université Sorbonne Nouvelle Paris 3 ;

Claudia Girola, maîtresse de conférences en anthropologie et sociologie, membre du Laboratoire du Changement social et politique et responsable pédagogique du master Sociologie et philosophie politique au département de sciences sociales, UFR IHSS, Université Paris Diderot - Université de Paris ;

Annabelle Jaccard, psychologue clinicienne et docteure en psychopathologie et psychanalyse, UFR IHSS, à l'Université Paris Diderot - Université de Paris, chargée du cours « Introduction à la psychologie » du D.U. Formation aux Humanités : Lettres et Sciences humaines ;

Igor Martinache, professeur agrégé en sciences économiques et sociales à l'Université de Paris-Diderot - Université de Paris, enseignant d'économie dans le DU Formation aux Humanités : lettres et sciences humaines ;

Claude Murcia, professeure émérite en Littérature comparée et Études cinématographiques à l’Université Paris Diderot - Université de Paris ;

Aude Rabaud, maîtresse de conférences en sociologie au département de sciences sociales (UFR IHSS), chercheure à l'URMIS, Université Paris Diderot - Université de Paris ;

Régis Salado, maître de conférences en Littérature comparée UFR Lettres, Arts, Cinéma Université Paris Diderot - Université de Paris, responsable pédagogique du D.U. Formation aux Humanités : Lettres et Sciences humaines, diplôme proposé à la Maison d'arrêt de la Santé et à la Maison d'arrêt de Fresnes ;

Loïs Vioque, doctorant en littérature comparée, UFR LAC Université Paris Diderot - Université de Paris.

  

Personnalités des Arts et des Lettres :

Maher Abi Samra, réalisateur libanais, prix Ulysse du Documentaire au Festival Cinéma Méditerranéen de Montpellier, Meilleur court métrage documentaire au festival DOK de Leipzig, Alhambra d’argent du meilleur long métrage arabe au Festival Granada Cines del Sur, prix du film de la paix au Forum du Festival de Berlin, Meilleur long-métrage au festival LatinArab de Buenos, prix du Meilleur documentaire au Festival International de Dubai, prix Restitution du travail contemporain au Festival Filmer le travail, prix Visions sud-est au festival Visions du réel ;

Pierre Bergounioux, écrivain, sculpteur et professeur de lettres, grand prix de littérature de la Société des gens de lettres pour l’ensemble de l’œuvre, prix Roger-Caillois pour l'ensemble de son œuvre et officier dans l'ordre des Arts et des Lettres ;

Julie Bertuccelli, autrice et réalisatrice, présidente de la Cinémathèque du documentaire, directrice du Département réalisation à la Fémis, présidente honoraire de la SCAM et de l'ARP, César du meilleur premier film, Grand prix de la Semaine internationale de la Critique au Festival de Cannes, prix Margueritte Duras, prix Michel d’Ornano, prix Lumière du meilleur scénario de la critique internationale en France, Grand prix du meilleur scénariste, Grand rail d’or au Festival de Cannes, prix Jeune talent de la Sacd, prix du Patrimoine du Cinéma du réel, Grand prix du FIFA de Montréal, meilleur documentaire des Trophées francophones du cinéma ;

Thomas Bidegain, scénariste et réalisateur, Prix Lumières, deux Étoiles d'or du cinéma français et deux Césars ;

Jean-François Bouthors, essayiste, journaliste et éditorialiste ;

Daniel Buren, sculpteur et plasticien, Lion d'or du meilleur pavillon national de la biennale de Venise, Praemium Imperiale remis par l’Empereur du Japon et Commandeur des Arts et des Lettres‎ ;

Robin Campillo, réalisateur, scénariste et monteur, quatre Césars meilleure adaptation, meilleur scénario original, meilleur montage et meilleur film, prix Horizons du meilleur film à la Mostra de Venise, prix du jury et Mention spéciale de la critique au Festival 2 Valenciennes, Meilleur film international au Festival international du film de Santa Barbara, prix du Public au Festival du film de Cabourg et Queer Palm, prix François-Chalais, prix Fipresci et Grand prix au Festival de Cannes ;

Laurent Cantet, réalisateur et scénariste, Grand prix du film français au Festival international du film Entrevues de Belfort, prix du meilleur réalisateur débutant au Festival de San Sebastián, Prix du meilleur scénario au Festival international du film de Thessalonique, César de la Meilleure première œuvre de fiction, César de la Meilleure adaptation et Palme d'or du Festival de Cannes à l'unanimité du jury ;

Jean-Michel Carré, réalisateur et producteur, Prix du festival du Cinéma du Réel, Prix coup de coeur au Festival de Cannes SACD, Grand prix du jury au Festival International du film d'Amiens, Grand prix du Festival International Del Populi, Prix du public au Festival International Bulgaria, Prix spécial du jury au Festival International de Grenade, Prix spécial du jury au Festival International de Berlin et Prix du jury au Figra ;

Sorj Chalandon, auteur, prix Albert-Londres, Médicis, Grand prix du roman de l'Académie française et prix Goncourt des lycéens ;

Pascal Convert, artiste, pensionnaire de la villa Médicis à Rome, Officier des Arts et des Lettres‎ et Chevalier de la Légion d'honneur ;

Jean-Pierre et Luc Dardenne, réalisateurs et producteurs, prix Bologne-Lemaire du Wallon, David di Donatello, LUX, Robert-Bresson, Sydney Film Prize, prix Lumières, deux prix Joseph-Plateau, quatre prix André-Cavens et un grand prix au Festival de Cannes et deux Palmes d'or, doctorat honoris causa, Katholieke Universiteit Leuven et commandeurs du Mérite wallon ;

Marie Darrieussecq, autrice et traductrice, titulaire de la Chaire semestrielle d'écrivain en résidence de Sciences Po à Paris, prix des prix littéraires, prix Médicis et prix du Centre international d'études francophones ;

Michel Deguy, poète, traducteur et essayiste, professeur émérite de lettres à l’Université de Paris 8, présidant honoraire du Collège international de philosophie et de la Maison des écrivains et rédacteur en chef de la revue Po&sie, prix Max-Jacob, grand prix national de la poésie, grand prix de poésie de la Société des gens de lettres, grand prix de poésie de l'Académie française et Commandeur de l'ordre des Arts et des Lettres ;

Florence Delay, écrivaine, essayiste, traductrice et comédienne, membre de l'Académie française et membre correspondant de la Real Academia Española, prix Femina, prix François-Mauriac, grand prix du roman de la Ville de Paris et prix de l’Essai de l’Académie française, Commandeur de la Légion d'honneur, Commandeur de l’ordre national du Mérite et Commandeur dans l'Ordre des Arts et des Lettres ;

Émilie Deleuze, réalisatrice, prix FIPRESCI, Crystal Bear et Young Audience Award ;

Marianne Denicourt, actrice, marraine de l'association Afghanistan demain, Grand prix de fondation pour l’enfance, Chevalier dans l'ordre des arts et lettres ;

Daniel Deshays, concepteur et réalisateur sonore, essayiste, professeur des universités à l'ENSATT, Chevalier des Palmes Académiques ;

Philippe Djian, écrivain, prix de La Coupole, prix Jean-Freustié et prix Interallié ;

Didier Epsztajn, auteur et éditeur ;

Annie Ernaux, écrivaine et professeure de lettre, prix Renaudot, Marguerite-Duras, François-Mauriac, Ernest Hemingway, Gregor von Rezzori, Formentor, Strega européen et pour l'ensemble de son œuvre prix Marguerite Yourcenar, prix de l'Académie de Berlin et prix de la langue française, docteur honoris causa de l'université de Cergy-Pontoise ;

Jenni Fagan, romancière et poétesse écossaise, prix Dewar Arts, le Sunday Herald Culture Awards la couronne écrivain de l’année, le prix du meilleur roman des lecteurs du Point, prix du Livre numérique et prix Transfuge du meilleur roman anglophone ;

Anne-Marie Faucon, fondatrice du réseau de cinémas Utopia ;

Emmanuel Finkiel, réalisateur, prix de la jeunesse à Cannes, prix des auditeurs du Masque et la plume du meilleur film français, prix Louis-Delluc, César du meilleur premier film, prix Mémoire de la Shoah, prix Jean Vigo, prix Arte International de la Cinéfondation et prix Valois de la mise en scène du Festival du film francophone d'Angoulême ;

Nicolas Frize, compositeur de musique contemporaine, membre de la Ligue des droits de l'homme ;

Jean-Michel Frodon, critique et historien du cinéma, ancien directeur des Cahiers du Cinéma, professeur associé à Sciences-Po Paris, membre du comité pédagogique de SPEAP, Honorary Professor, University of Saint Andrews (Scotland), prix René-Clair ;

Alain Frontier, écrivain, poète et grammairien, prix Artigue, prix Capuran et prix Langlois ;

Thierry Garrel, producteur, Grand prix de la SCAM et Prix des auteurs de la SCAM et Chevalier des Arts et des Lettres ;

Isabelle Gattiker, productrice, directrice générale et des programmes du Festival du film et forum international sur les droits humains de Genève (FIFDH) ;

François Gèze, éditeur, ancien président et directeur général des éditions La Découverte ;

Robert Guédiguian, réalisateur et producteur, prix Georges-Sadoul, FIPRESCI, LUX et Louis-Delluc, et pour l’ensemble de son œuvre prix Sergio Amidei, Henri-Langlois et René-Clair, chevalier de la Légion d'honneur, officier de l'Ordre National du Mérite et des Arts et des Lettres ;

Hervé Hamon, écrivain ;

Rolf de Heer, réalisateur, producteur et scénariste australien, Grand prix du jury de la Mostra de Venise, prix spécial du jury Un Certain Regard du Festival de Cannes et double Grand prix des Antipodes ;

Michel Jullien, écrivain et éditeur, prix Tortoni, Goncourt des animaux, prix Franz Hessel et prix de la Matinale de l'ENS ;

James Kelman, écrivain écossais, cofondateur du mouvement littéraire de l’École de Glasgow, prix James Tait Black Memorial et Booker Prize ;

Thomas Lacoste, réalisateur, fondateur de la revue de pensée critique Le Passant Ordinaire, des éditions du Passant, du festival Les Rencontres Internationales de l’Ordinaire [cinémas, littératures et sciences humaines] et fondateur et animateur de La Bande Passante réseau international de pensées critiques, de pratiques alternatives et de créations contemporaines ;

Serge Lalou, producteur, Les films d’ici ;

Hervé Le Corre, romancier, à deux reprises prix Mystère de la critique, grand prix du roman noir de la ville de Paris, grand prix de littérature policière, prix Le Point du Polar européen, prix Landerneau polar, prix Michel-Lebrun, Trophées 813 et prix Rivages des Libraires ;

Hugues Le Paige, journaliste et réalisateur belge ;

Pierre Le Pillouër, poète, éditeur et écrivain ;

Didier Lestrade, écrivain et journaliste, co-fondateur d’Act Up-Paris et du magazine Têtu ;

Ken Loach, réalisateur, docteur honoris causa de lettres de l'université de Birmingham, Royaume-Uni, et de l’Université Libre de Bruxelles, Belgique, et Honorary Doctor of Civil Law de l’université d'Oxford, Royaume-Uni, prix Robert-Bresson et Ours d'or d'honneur, double lauréat du César du meilleur film, prix Lumière et European Award d'honneur pour l'ensemble de sa carrière, sept récompenses au festival de Cannes dont trois prix du jury et deux Palmes d’or ;

Marie-Pierre Macia, productrice, elle a été salariée à la Cinémathèque française, directrice de la programmation du Festival de San Francisco, États-Unis, directrice de la Quinzaine des réalisateurs du festival de Cannes, fondatrice du Festival Paris Cinéma, dirige le marché Agora et le forum de coproduction Crossroads du Festival international du film de Thessalonique et est responsable du fonds d’aide au développement et à la post-production (SANAD) du Festival d’Abu Dhabi ;

Patricia Mazuy, réalisatrice et scénariste, prix de l'Aide à la Création de la Fondation Gan, du public au Festival Premiers Plans d'Angers, Léopard de bronze, Prix de la jeunesse du Festival de Cannes et Prix Jean Vigo ;

Jean-Paul Michel, poète, essayiste, critique littéraire et éditeur, fondateur et directeur littéraire des éditions William Blake and Co ;

Avi Mograbi, réalisateur et acteur israélien, membre du comité de parrainage du Tribunal Russell sur la Palestine, Dragon d'argent au Festival de court métrage de Cracow, prix du meilleur montage et prix du meilleur documentaire de l’Institut du film israélien, Runner Up Prize au Festival international du film documentaire de Yamagata, prix de la paix à Berlin ;

Ossama Mohammed, réalisateur Syrien, Etoile de la Scam, Prince Claus Award, Mediterranean Bridge Award à la Mostra de Valencia, Grierson Award festival de Londres, Istanbul's Love & Change Award, Awards of Excellence Japan festival international du documentaire de Yamagata ;

Bernard Noël, poète et écrivain, essayiste et critique d’art, Prix Antonin-Artaud, Guillaume-Apollinaire, France Culture, et pour l’ensemble de son œuvre Grand prix de poésie de la SGDL, Grand prix national de la poésie, prix Robert-Ganzo, prix international de poésie Gabriele d’Annunzio et Grand prix de poésie de l'Académie française ;

Rithy Panh, réalisateur, prix Albert-Londres, grand prix du documentaire du festival d’Amiens, FIFDH, FIPA d'or, prix France Culture Cinéma, Golden Gate Award, prix Lumières, Preservation and Scholarship Award, prix François Chalais, double lauréat du prix du cinéma européen et pour l'ensemble de son œuvre prix Scam, docteur honoris causa de l'Université Paris-VIII ;

Jean-Claude Pinson, poète et essayiste ;

Christian Prigent, écrivain, poète et critique littéraire, prix Louis-Guilloux et grand prix de poésie de l’Académie française pour l'ensemble de son œuvre poétique ;

Nathalie Quintane, poétesse, écrivaine et enseignante, prix du Zorba ;

Nuno Ramos, artiste et écrivain brésilien, Oceanos Prize, Portugal Telecom Prize for Poetry ;

Walter Salles, réalisateur, scénariste et producteur brésilien, Grand Prix au Festival International du film Entrevues de Belfort, Ours d'or au Festival de Berlin, Golden Globe du meilleur film en langue étrangère, deux British Academy Film Award du meilleur film en langue étrangère, prix Robert-Bresson de la Mostra de Venise ;

Rasha Salti, écrivaine et curatrice libanaise, elle a collaboré avce le Lincoln Center et le Museum of Modern Art de New York et les festivals de cinéma d'Abu Dhabi et de Toronto, responsable de La Lucarne sur Arte ;

Patrick Sibourd, distributeur, vendeur international et producteur, membre du Syndicat des distributeurs indépendants ;

Michel Surya, écrivain et éditeur, fondateur et directeur de la revue Lignes et des Éditions Lignes ;

Dominique Vidal, journaliste, historien et essayiste, ancien rédacteur en chef adjoint, puis responsable des éditions internationales et du développement au Monde Diplomatique, codirecteur de la parution annuelle L'état du monde, directeur international du Centre de formation et de perfectionnement des journalistes et président de l'Association européenne de formation au journalisme ;

Éric Vuillard, écrivain, cinéaste et scénariste, prix Ignatius J. Reilly, prix Franz Hessel et prix Goncourt ;

Raul Zelik, écrivain, journaliste, traducteur et politologue allemand.

 

Membres de la société civile :

Olivier Besancenot, porte-parole du NPA ;

Frédéric Bodin, secrétaire national de l’Union syndicale Solidaires ;

Annick Coupé, porte-parole de l'Union syndicale Solidaires de 2001 à 2014 et secrétaire générale d’ATTAC ;

Mamadou Diouf-Mignane, Forum Social sénégalais ;

Bernard Dréano, président du Centre d’études et d’initiatives de solidarité international (CEDETIM), président de l’Assemblée européenne des citoyens (HCA-France) et co-président du réseau international Helsinki Citizens’ Assembly ;

Mireille Fanon Mendes-France, présidente honoraire et membre du Groupe de travail sur les personnes d'ascendance africaine au Conseil des droits de l’Homme de l’Organisation des nations unies (ONU), présidente de la Fondation Franz Fanon, membre de l'Union juive française pour la paix et prix des Droits de l'Homme du Conseil pour la justice, l'égalité et la paix ;

Jacques Gaillot, évêque de Partenia ;

Catherine Gaudard, coordinatrice exécutive du Centre de Recherche et d’Information pour le Développement (CRID) ;

Susan George, écrivain et politologue franco-américaine, présidente d’honneur d’ATTAC ;

Suresh Grover, co-directeur du Monitoring Group à Londres, Royaume-Uni ;

Naif Hwatmah, Secrétaire général du Front démocratique pour la libération de la Palestine (FPLP) ;

Nozomi Ikuta, pasteur de Cleveland, États-Unis ;

Luis Jalandoni, représentant international du Front national démocratique des Philippines (NDFP) et acteur des négociations pour la paix aux Philippines ;

Ken Keable, ancien partisan britannique, membre des « recrues de Londres » du Congrès national africain (ANC) en Afrique du Sud ;

Abdessalam Kleiche, responsable de la Commission transnationale d’EELV ;

Gilles Lemaire, écologiste altermondialiste ;

Fernando Esteban Lozada, ingénieur en mécanique, porte-parole de l’Association Internationale de libre pensée, membre de la Coalition argentine pour un État laïque et membre du Secrétariat de la laïcité de l'Assemblée permanente des droits de l'homme, Argentine ;

Sonia Mabunda-Kaziboni, secrétaire internationale du Congrès des syndicats sud-africains (COSATU) ;

Gustave Massiah, ingénieur et économiste, professeur honoraire à l'École nationale supérieure d'architecture de Paris-La Villette, président honoraire du Centre de recherche et d’information pour le développement (CRID), membre du Conseil scientifique d’Attac et membre du conseil international du Forum social mondial ;

Claude Mostowik, prêtre catholique australien, président de Pax Christi Australie, directeur national du Centre Justice et Paix des Missionnaires du Sacré-Cœur ;

Gabriel Mouesca, président honoraire de l'Observatoire international des prisons, co-président du Comité des Droits de l'Homme du Pays Basque et directeur de la Ferme Emmaüs Baudonne ;

Alex Moumbaris, ancien prisonnier politique en Afrique du Sud, membre du Congrès national africain (ANC) ;

Gari Mujika, secrétaire général d’EH Bildu au Pays Basque ;

Peter Murphy, journaliste, président de la Coalition internationale pour les droits de l'homme aux Philippines, organisateur de la Sydney Peace & Justice Coalition, Australie ;

Bob Newland, ancien partisan britannique de la lutte de libération du Congrès national africain (ANC) en Afrique du Sud ;

Bheki Ntshalitshali, secrétaire général du Congrès des syndicats sud-africains (COSATU) ;

Béatrice Ores, co-présidente de l'Union Juive Française pour la paix ;

Arnaldo Otegi, coordinateur général d’EH Bildu au Pays Basque ;

André Rosevègue, co-président de l'Union Juive Française pour la paix ;

Zola Saphetha, secrétaire général de la NEHAWU, syndicat du secteur public le plus important d’Afrique du Sud ;

Bernard Thibault, syndicaliste, secrétaire général de la Confédération générale du travail (CGT), administrateur du Bureau international du Travail ;

Michel Warschawski, journaliste israélien, cofondateur et président du Centre d'information alternative (AIC) de Jérusalem qui rassemble plusieurs mouvements pacifistes israéliens et organisations palestiniennes, prix des droits de l'Homme de la République française.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L'auteur a choisi de fermer cet article aux commentaires.