[CONVERGENCE DES APPELS] Pour la régularisation définitive des sans-papiers

De nombreux appels à la régularisation des sans-papiers ont été lancés ces dernières semaines. Avec des tons, des arguments, des modalités divers mais tous convergents vers le même objectif  : la régularisation immédiate, inconditionnelle et pérenne des sans-papiers et la sécurisation administrative de toutes les personnes à statut administratif précaire.

 « Autodéfense immigrée : seule la lutte donnera les papiers » - 24/04/2020 - Gilets Noirs :

Mouvement de “sans-papiers, sans-voix, sans-visages” - créé en Île-de-France en novembre 2018 pour demander la “régularisation de tous les sans-papiers” dans le pays, mais aussi réclamer des logements et des conditions de vie dignes.
Appel cosigné par : ACTA, les Brigades de Solidarité populaire, le Collectif Place des Fêtes, Genepi, Act-Up Paris, NPSP (Nagkakaisang Pilipino So Pransya) ; CREA (Campagne de Réquisition d'Entraide et d'Autogestion), l'Action Antifasciste Paris-Banlieue, la CNT-SO, l'Observatoire de l'état d'urgence sanitaire, la Coordination Militante Dijon, Ipeh Antifaxista.

Extrait : « Les papiers, jusqu'à nouvel ordre, c’est la clef de toute vie sociale digne : vivre en famille, circuler librement, travailler, étudier, se soigner, se loger. Nous avons trop demandé aux députés, aux gestionnaires, aux patrons, aux syndicats, aux associations de nous aider à nous «régulariser». Il y a eu trop de pétitions, de tribunes qui disent à l'État de «protéger les sans-papiers», trop de députés qui veulent «régulariser» pour mieux nous envoyer faire le sale travail que personne ne veut faire. Nous ne voulons pas de papiers parce que nous faisons le boulot que "les français ne veulent pas faire", mais pour pouvoir vivre dignement.
Nous irons chercher les papiers nous-mêmes, car on ne veut pas de tri : nous ne voulons pas avoir besoin de mériter les papiers ou de les mendier. Nous avons besoin de combat. Dans la lutte déjà, on trouve notre liberté, car on n’a plus peur. »

 

« Lettre ouverte au président de la République pour la régularisation définitive des sans-papiers » - 25/04/2020 - Collectif Intersquats Exilé.e.s Lyon et Environs : 

Le Collectif Intersquats Exilé·e·s Lyon et Environs réunit plusieurs collectifs soutiens/migrants de la région lyonnaise : Collège sans frontières Maurice Scève et Augustine, et Collectifs Amphi Z : Duracuire, Agir Migrants, ECG, Feyzin, Lafayette et Arloing. L'appel a été cosigné par 90 et 200 personnalités à sa parution.

Extrait : « La crise actuelle révèle la détresse humaine et sanitaire à laquelle sont confrontés des millions de déplacé·e·s depuis des années. Les situations dans les centres de rétention, les camps de réfugiés en sont aujourd’hui des exemples particulièrement dramatiques.
Nous sortirons bientôt de cette pandémie avec une société ébranlée dans un contexte de crise sociale et humaine accentuée.
Cette situation exige de tou·te·s de faire preuve d’entraide et de solidarité. Nous demandons la régularisation, via une carte de résident, de l’ensemble des personnes migrantes actuellement présentes sur le sol français ainsi que dans tous les pays de l’Union européenne. »

 

« Foyers, Centres de rétention, Sans-papiers, des mesures immédiates contre la bombe sanitaire » - 26/04/2020 - Collectifs de sans papiers : 

Il s'agit plutôt du compte-rendu d'un rassemblement du 25/04/2020 et d'un appel vidéo à manifester les 1er et 30 mai.
La Coordination Internationale des Sans-Papiers et MigrantEs (CISPM), la Coordination de Paris (CSP75), le collectif de Paris 20 (CSP Paris 20), le collectif des Baras (Montreuil) et plusieurs foyers de Paris avaient décidé d'un rassemblement le 25/04/2020 à Paris pour lire cet appel. 

Outre des mesures d'urgence liées à la crise sanitaire, ils demandent "la régularisation inconditionnelle de tous les sans-papiers avec droit aux revenus sociaux, droit aux mesures de chômage partiel, droit d'accès gratuit à la santé. Ces exigences d'hier, de justice et d'égalité, sont aussi, aujourd'hui, d'impérieuses nécessités sanitaires hors desquelles tous les discours contre la propagation du coronavirus sont vains." 

 

« Pour mettre fin à l'indignité, régulariser de façon durable les personnes sans-papiers » - 27/04/2020 - La Cimade :

La Cimade est une association militante engagée pour solidarité active avec les personnes migrantes et réfugiées, et présente en métropole et en outre-mer grâce à un réseau de bénévoles et des équipes salariées. Elle a pour but de manifester une solidarité active avec les personnes opprimées et exploitées, et défend la dignité et les droits des personnes réfugiées et migrantes, quelles que soient leurs origines, leurs opinions politiques ou leurs convictions.

Extrait : « La Cimade demande une régularisation immédiate et durable des personnes sans-papiers et, au-delà de cette mesure, elle exhorte plus que jamais le Gouvernement à entendre les voix nombreuses et plurielles qui lui demandent de changer d’approche politique : les conditions d’accès à un titre de séjour stable, respectant le droit à la vie privée ou familiale de chacun·e, offrant un droit au travail et à la protection sociale, doivent être profondément et durablement simplifiées pour offrir à toutes les personnes installées en France une vie digne, dans une dynamique d’égalité des droits avec les nationaux. »

 

« Régularisation ! » série de vidéos démarrée le 27/04/2020 - Groupe Logement du 14 octobre (GL1014), Rennes :

Composé de personnes à la rue et de soutiens, le Groupe Logement du 14 Octobre se bat pour des logements pour tou.te.s à Rennes.
Le GL1014  a réalisé une série de vidéos disponibles sur Facebook.

 

« Pour bâtir une société plus juste, des papiers pour tous et toutes ! » - 29/04/2020 - Réseau Universitaire Sans Frontières (RUSF) 38 et Modus Operandi Grenoble :

Le Réseau Universités Sans Frontières (RUSF) Isère est un collectif de citoyen.ne.s, de personnels, d'étudiant.e.s, de sympathisant.e.s avec ou sans papiers, qui se battent pour le droit à l'éducation et l'accès à l'enseignement supérieur de toutes et tous.
Appel soutenu par de nombreuses organisations, collectifs et personnalités.

Extrait : « Pour en finir avec des situations violentes et inextricables que connaissent les personnes en situation administrative précaire, nous réclamons des titres de séjour longs pour toutes les personnes – sans papiers ou titulaires d'un titre de séjour court ou sous récépissé en raison de la dégradation de leur situation sociale – pour un égal accès à l’autonomie, aux droits de vivre dignement et sereinement. »

 

« Lettre ouverte au président de la République pour la régularisation immédiate, pérenne et inconditionnelle des personnes sans-papiers » - 30/04/2020 - États Généraux des Migrations

Les États Généraux des Migrations sont un processus dans lequel sont impliqués des centaines de collectifs et d’associations locales ou nationales présentes sur le terrain aux côtés des personnes étrangères. Partout en France, ces acteurs se concertent et organisent des événements publics pour dénoncer la politique actuelle et être force de proposition afin d’obtenir un changement radical de la politique migratoire. 
Lettre ouverte cosignée par 317 organisations ou collectifs.

Extrait : « Parce que l’accès à la dignité et aux droits fondamentaux ne peut ni être affaire de circonstances, ni servir des intérêts économiques, mais doit constituer au contraire une exigence non négociable d’égalité, nous vous demandons de régulariser immédiatement, de façon pérenne et inconditionnelle toutes les personnes sans papiers, étape nécessaire du changement radical des politiques migratoires que nous revendiquons toutes et tous depuis de nombreuses années. »

 

Pour une régularisation inconditionnelle et pérenne des personnes sans papiers - 08/05/2020 - Association Nationale des Villes et Territoires Accueillants (ANVITA)

L'ANVITA rassemble tout.e.s les élu.e.s promouvant l’hospitalité, source de politiques inclusives et émancipatrices pour donner à voir que des solutions dignes sont possibles et adaptées à chaque situation locale. Il n’y a pas UNE politique d’accueil, mais autant que de particularismes locaux. L'ANVITA cherche à mettre en avant toutes les réussites locales en matière d’accueil sur notre territoire et les réussites que cela engendre lorsque chacun assume ses responsabilités, la mise en commun de bonnes pratiques, l’accompagnement de territoires volontaires, la mobilisation autour d’enjeux liés aux politiques migratoires, la proposition de mesures adaptées.

Extrait : « Devant le « désastre humanitaire et sanitaire » que représente la situation des personnes sans papiers présentes sur le sol français aujourd'hui, des collectivités territoriales, élu·e·s, acteurs de la solidarité et personnalités de la société civile demandent au gouvernement la régularisation inconditionnelle et pérenne des personnes sans papiers. [...] Pour se relever, notre pays aura besoin de mobiliser tous ceux qui sont à son bord » 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L'auteur a choisi de fermer cet article aux commentaires.