"Transformer la situation en pédagogie des catastrophes" Vincent Liegey

Le coronavirus a poussé notre économie à ralentir et nous à réfléchir. La récession qui s'installe, ce n'est pas ce dont avaient rêvé les décroissants. Cette récession sera-t-elle subie ou saurons-nous apprendre de cette crise, la transformer en une opportunité d'amorcer un changement de société ? Vincent Liegey répond à ces questions dans un interview de Monaco-matin

Le mot crise en chinois est composé du caractère "danger" et d'un autre signifiant "opportunité". Les dangers sont déjà là et les conséquences seront nombreuses : sociales, économiques, démocratiques, etc. L'opportunité ? "Transformer la situation en pédagogie des catastrophes" afin de repenser en profondeur notre modèle de société. En période de coronavirus, les demandes auprès des producteurs locaux explosent, pourquoi cette dynamique ne perdurerait-elle pas après l'épidémie ? Vincent Liegey, objecteur de croissance, au micro de Monaco matin comment cette crise peut être une chance pour une sortie de la société de croissance.

Extrait :

« Notre économie reposait jusque-là sur des indicateurs qui créaient une illusion de toute-puissance. Nous pouvions produire à peu près tout et n’importe quoi sans voir que derrière il y avait une réalité environnementale, humaine, énergétique, etc. Nous sommes toujours dépendants du PIB, or il ne mesure pas le bien-être, le niveau de destruction ni la qualité de ce que l’on produit… La décroissance invite à passer d’une vision quantitative à une vision qualitative, avec la question d’un usage plus intelligent. Et surtout : en a-t-on réellement besoin ? »

La version écrite de l'interview disponible ici

Pour en savoir plus sur la Décroissance : Un projet de Décroissance

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.