Nouvelle dénonciation sous X chez facebook : désactivation de mon compte

Alors que facebook a déjà vérifié mon identité et détient mon passeport (ce qui en soi est déjà surréaliste), des gens malveillants ont une nouvelle fois fait désactiver mon compte en plein lancement des législatives où j'apporte une contribution à un collectif qui veut hacker l'Assemblée nationale pour y introduire une dose de démocratie directe.

Je demande formellement à facebook de me communiquer les identités des personnes qui ont à 2 reprises fait désactiver mon compte. Il est inadmissible qu'il y ait une impunité totale pour des opposants politiques à ce qui s'apparente à une dénonciation sous X d'une personne qui respecte les règles de publication de facebook. 

Sous couvert d'anonymat, bien planqués derrière leur ordinateurs, ces opposants ne sont jamais inquiétés. Combien sont-ils pour déclencher une action sur un compte déjà vérifié ?

La facilité déconcertante pour faire taire une citoyenne engagée, activiste politique sur des sujets environnementaux, sociaux, citoyens, en plein moment crucial pour le combat et l'aventure qu'elle mène avec tant de citoyens engagés pour le bien commun est il un avertissement ?

Facebook ne peut se rendre complice de ces agissements malveillants. Il doit y avoir des sanctions des dénonciations abusives ou alors faut-il considérer Facebook comme un métapays totalitaire ?

Merci aux équipes de Facebook France et à Laurent Solly de réactiver mon compte immédiatement, et de me fournir le nombre nécessaire de personnes pour désactiver un compte et les noms de ces personnes qui en veulent à ma liberté d'expression et nuisent délibérement à mon engagement citoyen.

 

L'épisode précédent en décembre 2015 : Facebook ce méta pays qui ne dit pas son nom

 

Edit : rétablissement de mon compte

Bonjour à toutes et à tous,
un immense immense merci pour votre mobilisation qui a permis la réapparition rapide de mon compte au bout de 7 heures. (La dernière fois c'était 26h, pour d'autres personnes c'est des semaines ou parfois jamais...).
Je redemande officiellement à Facebook Paris de me donner par écrit les raisons de cette désactivation pour que nous comprenions toutes et tous à quoi nous sommes exposé.e.s sur ce réseau social.
Je ne rentrerai pas ce soir dans le détail de cette journée mouvementée, juste partager avec vous que je ne compte pas en rester là.
Pour plusieurs raisons :
- Tout le monde n'a pas la chance de vous avoir comme ami.e.s et contacts. Je vous dois cette réouverture aussi rapide. Ce n'est pas juste pour celles et ceux qui n'ont pas la chance de connaître des personnes pouvant interpeller de manière large, y compris des contacts chez facebook, qui vu l'ampleur de votre mobilisation, ont été très réactifs. Je n'aime pas l'idée de discrimination, je souhaite que chaque usager soit traité de manière équivalente et je veux trouver le moyen pour que nous puissions chacun, sans distinction de réseaux, faire face à ce type de blocage pour nuire.
- Les gens malveillants qui signalent abusivement des comptes pour les suspendre sciemment sous des prétextes fallacieux ne peuvent rester plus longtemps impunis et continuer à se marrer derrière leurs écrans en étant sûrs que facebook protège leur anonymat... Je compte bien leur signifier.
- Aujourd'hui c'était moi, demain c'est peut être l'un d'entre vous, et c'est Inacceptable. Il faut que, nous les usagers, apprenions à nous faire respecter des gens qui veulent nuire à des actions ou à notre liberté d'expression, et aussi apprendre à nous faire respecter des entreprises à qui nous confions nos données, et qui nous doit transparence et garantir notre intégrité.

Joli week-end à toutes et tous et vivement demain pour continuer la route.

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.