Evere : Femme poignardée par un Africain

On en sait un peu plus sur le meurtrier présumé de Mounia, la jeune femme de 36 ans poignardée sept fois sur le cou dimanche 30 mai dans la commune d’ Evere alors qu’elle promenait son bébé dans une poussette sur la voie publique. Son assassinat a provoqué incompréhension et indignation aussi bien en Belgique qu’au Maroc d’où elle est originaire.

059a1435-0ad5-4cbc-895f-ee29433ad91b

    Le meurtrier serait selon nos informations Andy K, un jeune de 22 ans, d’origine africaine, ayant sa résidence à Anderlecht, défavorablement connu des services de police pour la commission de 25 délits

3a468cf7-0713-412d-8706-05fd65b47c87


  Le suspect était masqué et tout de noir vêtu au moment où il aurait agressé de sept coups de couteau sa victime, selon deux témoins oculaires. 

  Les deux témoins, deux jeunes filles, choquées par la violence de l’agression ont vite été porter assistance à Mounia en appelant les secours et en appliquant des compression locales sur les plaies de la victime.

  Au même moment, plusieurs jeunes ont couru derrière le meurtrier présumé pour essayer de l’attraper, en vain. Le suspect, pour rappel, a été interpellé dans la soirée par la police.

  Alors que plusieurs voix se sont élevées pour crier au racisme et à l’islamophobie ( la défunte portait un voile), les autorités belges, elles, évoqueraient l’acte d’un malade mental  comme il est d’usage dans de pareilles circonstances  quand la victime est de religion musulmane.

    Mounia a été enterrée mercredi au cimetière d’Evere en présence de plusieurs membres de sa famille. La victime a laissé trois enfants en bas âge.

84607d84-934d-486a-b5bd-8ac2efae049a

    

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.