Rachid Barbouch

Journaliste freelance, Chroniqueur indépendant.

Paris-New York - France-Usa

Sa biographie
Journaliste indépendant et Chroniqueur avec un esprit absolument et totalement libre .
Son blog
123 abonnés Dire la vérité, toute la vérité, rien que la vérité
Ses éditions
1 / 4
Voir tous
  • Covid-19: L’Afrique, un champs d’expériences ?

    Par
    Covid-19: L'Afrique champs d'expérience © Rachid Barbouch
    Non, il ne s’agit pas d’un poisson d’Avril, mais d’un fait réel: Dans un échange transmis sur LCI entre un chef de service à l’hôpital Cochin et un directeur de recherche à l’Inserm, ce dernier se demandait si on ne doit pas faire des expériences de remèdes contre le covid-19 en Afrique, là où «  il n’y a pas de masques pas de traitement, pas de réanimation »
  • Pourquoi a-t-on laissé se propager le covid-19 ?

    Par
    Covid-19 © Rachid Barbouch
    Aujourd’hui, tout le monde appelle au confinement chez soi pour éviter la contamination au coronavirus covid-19. Tout le pays est mis en quarantaine certes, mais un peu en retard car le mal était déjà là, et très largement répandu chez la population
  • Des médecins tabassés

    Par
    922657d5-2a5b-46f4-831c-ceaa8093ea56
    Certains ont la mémoire courte. Il n’y a pas longtemps, quand des médecins, des infirmiers, des aide soignants se faisaient tabasser comme des malfrats parce qu’ils réclamaient plus de moyens, plus de personnel et des salaires corrects, tout le monde s’en moquait. Changement de décor. Maintenant, c’est devenu une habitude, chaque soir à 20h, on se met sur son balcon et on les applaudit.
  • Hantavirus: Un décès en Chine

    Par
    eba24c5d-7b88-41fe-8b96-6d760f0ef9f4
    En pleine épidémie du coronavirus, on apprend aujourd’hui qu’un autre virus vient de faire sa réapparition en Chine. Il s’agit du Hantavirus qui se propage via les rongeurs, mais dont la propagation d’homme à homme est assez rare.
  • Coronavirus: Violences policières ?

    Par
    Coronavirus: Violences policières © Rachid Barbouch
    Au quatrième jour de l’entrée en vigueur des mesures de confinement décrétées par le gouvernement à cause de l’épidémie du coronavirus, les membres des forces de l’ordre sont-ils déjà épuisés au point de perdre leur sang froid ? De la pédagogie est-on passé à la répression ?