Le fils de Mohamed Morsi, Abdallah Morsi, est mort

Abdallah Morsi est officiellement décédé d’une crise cardiaque de la même manière que son père Mohamed Morsi il y a deux mois et demi.

32b4e20c-4297-4b65-b4ed-2826ff65ae43

 

  Le fils cadet de l'ancien président égyptien, Mohamed Morsi, est décédé mercredi 4 septembre d'une crise cardiaque, d’après une déclaration de son frère Ahmed Morsi à l’agence Reuters.

 Abdallah Morsi, âgé de 24 ans, a commencé à ressentir des spasmes alors qu'il était au volant de sa voiture accompagné d’un ami. Son état s’est vite détérioré  et est décédé peu après, a déclaré son frère Ahmed.

  Leur père, l'ancien président Mohamed Morsi, est décédé en juin d'une crise cardiaque à l’âge de 67 ans, après s'être effondré dans un tribunal du Caire alors qu'il était jugé pour espionnage au profit du Qatar.

   Figure de proue du parti des Frères musulmans désormais interdit, Mohamed Morsi était en prison depuis son renversement en 2013 suite à un coup d’état militaire organisé par Abdel Fattah Al-Sissi, Général de corps d’armée et ancien ministre de la Défense, devenu par la suite président de l’Egypte.

   Il y a un an, Abdallah Morsi avait été arrêté pour appartenance à un groupe interdit et pour diffusion de fausses informations.

   Abdallah Morsi, plus jeune fils du président déchu, avait donné une interview à l'agence américaine Associated Press (AP)  où il reprochait aux autorités de ne lui permettre de rendre visite à son père que très rarement --trois visites en cinq ans de détention selon lui-- et de ne pas fournir de soins médicaux suffisants à ce dernier.

  

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.