Maroc: L’armée dans les rues de Tanger

Avec une nette augmentation de cas de COVID-19 et l’apparition de nombreux clusters, les autorités marocaines ont donné l’ordre à l’armée de se redéployer dans les principales artères de la ville de Tanger. Objectif : Faire respecter l’état d’urgence sanitaire.

     

Maroc: L'armée investit les rues de Tanger © Rachid Barbouch


    Une situation inquiétante:

    Le Maroc a enregistré ces dernières 24 heures  1018 nouveaux cas de contaminations au covid-19 et 12 décès. Des chiffres toujours en hausse depuis deux semaines. 

     Une situation d’autant plus inquiétante que pendant les mois de confinement, la moyenne des contaminations dépassait rarement une centaine de cas par jour.

     Avec l’ouverture des usines et le retour à une activité normale couplés avec un relâchement dans les gestes barrière, le chiffre des contaminations  est monté en flèche. 

   Aux grands maux, les grands remèdes:

   Quelques  jours avant la fête de l’Aid El Kebir, le gouvernement a interdit la circulation entre Tanger, Casablanca et Fès .

     Hier, ce sont plusieurs contingents militaires qui ont investi les rues de certains  quartiers de Tanger où le confinement a été instauré.

      Dans d’autres quartiers, la population peut sortir plus librement mais elle reste astreinte au respect des gestes barrières et des mesures de distanciation sociales.

     Le couvre-feu, instauré depuis lors, débute dans certains quartiers  à 20 heures, dans d’autres à 22 heures et s’étend jusqu’à 6 heures du matin.

     

      

      

      

      

     

    

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.