Saad Lamjarred: Ridouane Erramdani crève l'abcès

Pour Ridouane Erramdani, animateur radio de l'émission " Box des accusés ", Saad Lamjarred a besoin de soins ". Cette déclaration de l'animateur vient à peine deux jours après la sortie de détention du chanteur marocain impliqué dans plusieurs affaires de viols et de violences en France.

 

Un animateur radio révèle la vérité sur Saad Lamjarred © Rachid Barbouch

  Ridouane Erramdani avait déjà pointé du doigt il y a quelques mois la responsabilité du chanteur marocain Saad Lamjarred dans les faits qui lui sont reprochés en France dans trois affaires de viols et de violences.

  Pour l'animateur du "Box des accusés" ( قفص الاتهام ), Saad Lamjarred a besoin d'être soigné: "Ce fait est un secret de polichinelle, poursuit-il. Ce sont ses proches qui le disent. Ce n'est pas moi. Saad a besoin d'être secoué. Ce n'est pas le moment de lui infliger vos boniments".

  " Qu'on le veuille ou non, qu'on aime ou pas ses chansons, Saad Lamjarred est une star qui représente le Maroc. Saad Lamjared empêtré dans cette crise qu'il traverse devrait prendre une bonne gifle pour se réveiller " soutient l'animateur.

  "Saad Lamjarred n'a pas besoin de ces courtisans qui au lieu de lui dire ses quatre vérités le poussent à faire la grosse tête. Je dis ça non pas pour lui nuire mais pour le réveiller", insiste Ridouane Erramdani.

  L'animateur marocain connu pour son franc parler est l'une des rares personnalités publiques, avec Simo Benbachir, Norah Fouari et Hind Sabri, à dire tout haut ce que tout le monde pense tout bas : Saad Lamjarred est bien loin de cette image angélique qu'on lui prête.

   Pour rappel, SL a été arrêté par la police le 26 octobre 2016, la veille d’un concert qu’il devait donner au Palais des Congrès, suite à une plainte pour viol aggravé et violences volontaires aggravées déposées contre lui par une jeune Française : Laura Prioul.

   Alors qu’il était déjà en détention pour cette affaire, une Franco-Marocaine avait elle aussi posé plainte contre SL en France pour une affaire de viol qui remonte à 2015 et dont les faits se seraient déroulés à Casablanca au Maroc. Subissant la pression de sa famille à elle, elle finira par retirer sa plainte.  

   Sorti de détention en avril 2017,  Saâd Lamjarred est de nouveau arrêté fin août 2018 suite à une  troisième plainte pour viol caractérisé déposée contre lui par une jeune serveuse rencontrée au VIP Room de Tropez.

    Placé en détention depuis le 18 septembre 2018, il a été remis en liberté le 5 décembre 2018 après le paiement d’une caution de 75 000 euros. Le chanteur marocain libéré reste néanmoins soumis à un contrôle judiciaire très strict.

    Interdiction lui est faite de se rendre en région PACA où réside sa présumée victime. Il lui est interdit également d’essayer d’entrer en contact avec elle. Son passeport lui a été confisqué. Et il lui est formellement interdit de quitter le territoire français. 

    Saâd Lamjarred devra rester dans sa résidence parisienne Avenue Foch et pointer une fois par semaine auprès du commissariat le plus proche de son domicile. Il devra répondre aux convocations qui lui seront adressées en attendant d’être jugé.

    Docteur Rachid Barbouch 

    Journaliste free-lance ne travaillant pas pour le compte de Mediapart. 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L'auteur a choisi de fermer cet article aux commentaires.