Roqya à Berkane : L'une des victimes se justifie

La jeune femme aperçue dans la sex tape avec le charlatan faux "exorciste" de Berkane a publié une vidéo d'un peu plus de cinq minutes où elle a essayé d'expliquer ce qu'il lui est arrivé. Originaire de la ville d'Oujda, la jeune blonde dit avoir été abusée par le faux fqih qui lui a fait boire un liquide la plongeant dans un état second ne sachant plus ce qu'elle faisait.

ضحية راقي بركان تناشد المغاربة سحب الفيديو الجنسي وتأكد على المتابعة القضائية © ahfir presse

 Selon la jeune femme, le mis en cause  aurait violé et abusé d'une dizaine de femmes dont certaines seraient mariées. Elle a expliqué qu'elle avait eu des rapports non consentis avec l'accusé qui se trouve actuellement derrière les barreaux, sous le coup de plusieurs chefs d'accusation.

 La présumée victime a expliqué que l'accusé lui avait fait boire un liquide qu'elle croyait faisant partie du rituel de la Roqya et que suite à cela elle n'était pas consciente de ce qu'elle faisait.

  Dans sa vidéo, la présumée victime demande aux gens de ne pas partager la vidéo sex tape où elle apparaît, soutenant qu'elle traversait des moments très difficiles à cause de ce qu'il lui est arrivé.

  L'auteur des faits est un homme d'une cinquantaine d'années ayant longtemps résidé en Belgique. Il a été admis aux urgences dans un état très critique après avoir été torturé par les deux frères de la présumée victime.

  Il est poursuivi entre autres pour escroquerie, fraude, viol, rapports sexuels illégitimes et détention de photos et de vidéos indécentes de femmes venues le consulter et risque jusqu'à 20 ans de prison. 

   Les deux frères de la présumée victime sont, selon nos sources, poursuivis pour séquestration, violences et actes de torture.

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.