Deux Algériens traversent les frontières avec le Maroc

Algériens et Marocains ont célébré à l’unisson la qualification aux demies finales des Fennecs hier face aux Éléphants lors de cette coupe d’Afrique des Nations qui se joue en Égypte. L’équipe algérienne a battu son homologue ivoirienne aux tirs aux buts après un match nul 1-1 à l’issue du temps réglementaire.

Un Algérien traverse la frontière marocaine pour célébrer la victoire de son équipe de football © Rachid Barbouch

   Après le  sifflet final de l’arbitre annonçant la victoire  des Fennecs sur les Éléphants, Marocains et Algériens sont descendus dans les rues pour manifester leur liesse à l’occasion de cette qualification, du reste bien méritée aux demies finales de la Coupe de la CAN.

   Du côté des frontières entre le Maroc et l’Algérie, à Bine Lajraf sur l’Oued Kiss, à deux kilomètres à équidistance  de Saïdia et Port Said, des centaines de jeunes se sont attroupés le long de la route pour exprimer leur joie pour cette qualification.

 

Un Algérien traverse la Frontière avec le Maroc © Rachid Barbouch
    

   Dans le lot de ces supporters, deux Algériens ont bravé l’interdiction en grimpant le sillage séparant les deux pays frères pour s’introduire au Maroc sous les applaudissements des deux publics marocains et algériens.

    Aux garde frontières marocains qui sont venus interpeller un jeune algérien, les foules criaient à tue-tête:

    “ Laissez-le passer, laissez-le passer”.

     À un autre jeune qui grimpait à son tour le sillage, les Marocains criaient :

    “ Viens, viens ..”

 

    À noter qu’aucun coup de feu n’a été tiré et aucune violence manifeste n’a été perpétrée contre les deux intrus venus célébrer la victoire des Fennecs en territoire frère.

    À noter que les frontières entre les deux pays sont fermées depuis plusieurs années. Sur ce tronçon de frontières allant de Saïdia jusqu’à Figuig, du côté de l’Algérie les autorités ont creusé un fossé de six mètres de profondeur et de trois mètres de largeur sur plusieurs dizaines de kilomètres.

   En réaction, les autorités marocaines avaient fait construire sur la même distance tout au long des frontières un sillage de trois mètres de hauteur équipé de plusieurs centaines de caméra de surveillance à infrarouges directement reliées aux postes de contrôles de l’armée.

    La victoire de l’Algérie sur la Côte d’Ivoire a été fêtée en grandes pompes des deux côtés des pays frères. Le Maroc a été éliminé dès les huitièmes de finale. L’Algérie, elle, reste en lice et poursuit son envol avec brio, faisant ainsi le bonheur des supporters algériens et marocains.

    Sur les réseaux sociaux, Marocains et Algériens jubilent pour cette victoire oubliant dans la foulée leurs petites chamailleries et ne pensant qu’à une chose : Que l’Algérie ou la Tunisie remportent cette Coupe.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.