Ouragan Irma à Saint Martin : Plus de 1000 morts ?

Alors que sur les chaînes officielles ( BFM Tv, LCI, TF1...), on parle d'une dizaine de morts à Saint Martin et à Saint Barthélemy suite au passage de l'ouragan Irma, une habitante (Kris Smx) témoin de ce qui s'est produit sur place parle de plus de 1000 morts. Pour cette dame, c'est clair et net: les médias officiels nous mentent. Ci-dessous une vidéo de ce qu'elle dit.

  

© kris.sxm.1

 

  Le passage de l'ouragan Irma sur Saint Martin et Saint Barthélemy ( aux Antilles ) qui n'a duré que quelques heures avant de se diriger vers la Floride a été dévastateur. Tout le monde est d'accord pour dire que les dégâts ont été énormes. On est seulement moins unanimes sur le bilan des victimes.

  L'ouragan a tout emporté sur son passage: vies humaines, animaux, arbres et végétations laissant derrière lui un spectacle de désolation. Des survivants livrés à eux mêmes, désemparés, isolés du reste du monde, mais aussi des pilleurs armés profitant d'une situation de chaos pour faire régner la terreur.

  Une situation de crise majeure qui a jeté dans l'embarras les responsables politiques accusés à tort ou à raison de ne pas avoir pris leurs disposition pour éviter ce qui vient d'arriver dans cette partie de la France qui se sent aujourd'hui comme abandonnée.

  Une habitante de Saint Martin  livre sur une vidéo publiée sur Youtube sa version des faits qui contredit ce que disent les grandes chaînes de télévisions nationales. Pour cette citoyenne des Antilles françaises, le nombre des morts est beaucoup plus important par rapport à ce qu'il a été annoncé.

  Kris Sxm parle de plus de mille morts. 500 décès ont été constatés d'après elle dans un hôpital. On l'a vu et entendu: le Président en voyage sur les lieux s'est voulu rassurant. Emmanuel Macron parle lui de 11 morts.

   Mais ces informations sur le passage de l'ouragan Irma circulant dans les réseaux sociaux ces derniers temps ne seraient d'après plusieurs sources qu'un amas de "fake news " bien ou malintentionnées.

   Les situations de crise sont souvent sujettes aux rumeurs les plus folles,  soit à des fins politiques soit alors l'occasion pour régler ses propres comptes.

   Morale de cette histoire : Prudence.

 

 

 

21755117-353876588398271-324017022-o

 

 

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L'auteur a choisi de fermer cet article aux commentaires.