« Mille et une Nuits est bientôt fini », le nouveau clip de Nawal Bacha

Nawal Bacha vient de sortir son deuxième clip « Mille et Nuits est bientôt fini » : Un opus, tel un conte de fées, plein de poésie et d’images apportant une note d’espoir dans un monde en perdition.

 

NAWAL BACHA - Mille et une nuits est bientôt fini © NAWAl BACHA
   

    Le clip, sorti ce mardi, est un appel à contempler la nature dans ce qu’elle a de plus poétique, de plus merveilleux, pour faire face à un monde ravagé par les guerres, la famine et l’ épidémie..Un appel à la paix et à l’évasion en communion avec les éléments magiques de notre univers.

      Le clip d’une durée d’un peu plus de trois minutes nous fait voyager loin du train-train quotidien, nous transportant vers des jardins secrets où on retrouve la joie et le bonheur  de vivre en conjurant tous les maux de la vie moderne. 

      La chanson est somme toute un vrai jaillissement de lumières dans la catégorie «  Musique du monde », avec des notes orientales exotiques qui participent à notre évasion.

   «  Mille et une Nuits est bientôt fini » a été réalisé par le jeune Kaalam Aaron et a été tourné entièrement à Londres, capitale mondiale s’il en est de la culture.

     L’artiste Nawal Bacha vit entre Paris et Londres. Londres, une mégalopole cosmopolite où  elle a un vrai public et beaucoup  de projets internationaux en préparation.

   Nawal Bacha signe là son deuxième clip. Le premier, « Hyati » ( « Ma vie » en français ) , a été élaboré et lancé il y a quelques années à Casablanca, ville où elle a fait ses premiers pas dans la chanson devant le grand public en participant en 2005 à une émission télé-crochet de la chaîne 2M où elle a fini deuxième.  

  

NAWAL BACHA - STUDIO 2M TV © NAWAl BACHA

      Aujourd’hui, Nawal Bacha se souvient presque nostalgique de cette époque où elle était encore adolescente :

    « Studio 2M a été mon premier casting ( mon père m’a inscrite par téléphone le jour même ) lorsque j’ étais en weekend à Paris ( à l’époque j’ habitais à Nantes . » 

   Nawal Bacha, face au grand public, face à des caméras, face au jury devait s’  essayer à plusieurs répertoires avec des styles différents , chantant tantôt en français, tantôt en anglais et tantôt en arabe:

    «  J’ai chanté des morceaux de Patrick Fiori , de Céline Dion, de Vanessa Paradis, de Bagdad Café.. », se rappelle-t-elle. « Mon plus grand challenge avait été de chanter en arabe pour la première fois alors que je ne parlais  presque pas un seul mot en arabe »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

   

 

  

 

  

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.