Nasser Zefzafi: Me Ziane insulte un journaliste

Me Mohamed Ziane qui est à la fois avocat, politicien et ancien Ministre a surpris les téléspectateurs marocains en insultant en direct un journaliste qui l'interrogeait sur le Hirak et l'Affaire Zefzafi. Complètement déstabilisé par les questions embarrassantes que lui posait Karim Hadri, Me Ziane est apparu totalement hors de lui dans une émission qui appelle pourtant au calme : " غ بالسياسة".

  

حلقة كاملة:محمد زيان يصرخ ويسب النظام والصحفي ويعلن سر من اسراره وعلاقته بالزفزافي!!يستحق المشاهدة! © Jadal جدل

   Maître Mohammed Ziane c'est un peu l'Eric Dupont-Moretti du Maroc en moins Acquittator mais en plus version médias et projecteurs, une "starlette"  bâtonnier de l'ordre des avocats de Rabat, ancien avocat du gouvernement marocain devenu le défenseur de Nasser Zefzafi dans ses tribulations avec la justice marocaine qui l'accable avec des preuves à l'appui d'atteinte à la sûreté de l'Etat.

    Accusé de se servir de la mouvance populaire Hirak comme d'un tremplin pour un retour qu'il espère triomphal en politique après n'être resté que quelques mois à la tête d'un ministère du Makhzen, Me Mohammed Ziane s'insurge contre ceux  nombreux dans les médias marocains qui considèrent Nasser Zefzafi comme un séparatiste subversif hostile au Roi travaillant en connivence avec des forces ennemies extérieures connues pour leurs haines de longue date pour l'intégrité territoriale du pays.

 

20182659-10210253939970514-579402296-n

   Nasser Zefzafi n'est pas contre le Roi, assène à chaque fois Maître Mohammed Ziane à qui veut le croire. Pourtant tout le monde sait que Nasser Zefzafi et ses partisans ne portent guère sur leur cœur les " عياشة", entendez par là ceux et celles extrêmement majoritaires au Maroc qui crient " Que Vive le Roi  Mohamed VI". À telle enseigne que le mot "  عياشي" est devenu paradoxalement synonyme de partisan de la corruption.

  Me Mohammed Ziane  a affirmé dans cette émission conduite par le journaliste Karim Hadri qu'il suivait de très près ce qui se dit et s'écrit sur les réseaux sociaux. Pourtant quand on visite certains repaires du Hirak on se rend vite compte de l'hostilité morbide de ses partisans à la monarchie, une information que ne peut ignorer Me Ziane.

  Maître Mohammed Ziane ne peut non plus ignorer qu'à aucun moment ni Nasser Zefzafi ni ses partisans n'ont porté le drapeau marocain rouge frappé d'une étoile verte, symbole de l'unité et de l'intégrité du pays, et qui fait la fierté de tous les vrais patriotes Marocains. Maître Ziane ne peut nier qu'à chacune de leur manif c'est bien le drapeau de la défunte République Fédérée du Rif qu'ils arborent, à défaut de porter ne serait ce qu'un seul drapeau national.

  Maître Mohammed Ziane ne peut non plus ignorer les slogans répétés en chœur par les manifestants du Hirak disant "عاش الشعب و لا عاش من خانه" comme une expression claire et nette du rejet de la monarchie accablée d'accusations fantaisistes. Le  "Vive le Peuple" est répété dans une intention bien claire, il faut en convenir, non pas pour compléter mais pour s'opposer à l'habituel "Vive le Roi": عاش الملك

  Me Ziane a beau exprimer sa loyauté pour le Roi et la monarchie. Il a beau exprimer son attachement pour l'intégrité territoriale du pays. Sur ce coup-là, on ne doute pas trop de sa sincérité. Mais on souhaiterait qu'il soit aussi sincère en appelant un chat un chat quant aux visées séparatistes et antimonarchiques du Hirak qui ne font absolument aucun doute.

  Me Ziane aime les manifestants autant qu'eux le détestent justement parce qu'il dit "Vive le Roi ". Et ça il ne l'a pas encore compris semble-t-il. Il faut peut-être qu'il le sache, à moins qu'il ne veuille faire sciemment la sourde oreille. 

 

 

 

 

  

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L'auteur a choisi de fermer cet article aux commentaires.