Saad Lamjarred devant les juges

C’est une information de première main que nous vous livrons: Saad Lamjarred a été convoqué aujourd’hui 19 novembre devant les juges pour l’affaire Laura Prioul. À la fin de l’audience, le chanteur marocain a affiché sa satisfaction quant à l’issue du procès. Côté accusation, on pense plutôt qu’il sera condamné au vu des charges sérieuses qui pèseraient sur lui.

6aa738d0-a75c-46b9-8954-51d7d18f44cf


  Comme cela a été prévu il y a plusieurs semaines, Saâd Lamjarred  a comparu aujourd’hui mardi 19 novembre devant les magistrats  pour l’affaire Laura Prioul dans laquelle il est accusé d’agressions sexuelles et de violences volontaires aggravées.

  Selon des informations qui nous sont parvenues, le chanteur marocain estime que tout s’est passé comme il le souhaitait. Une information qui reste à confirmer par le verdict.

  Du côté de l’accusation, c’est un autre son de cloche qu’on entend: L’accusation affiche sa confiance dans la justice française dont elle espère qu’elle condamnera le mis en cause.

  Pour rappel, Saad Lamjarred avait été arrêté le 26 octobre 2016 et placé en garde à vue suite à des accusations de viol et de violences portées contre lui par une jeune Française qui se trouvait avec lui à l’hôtel du Marriot Champs-Élysées.

  Saad Lamjarred était resté six mois en détention avant d’être mis en liberté dans un premier temps avec le port d’un bracelet électronique et l’interdiction de quitter le territoire français.

  Le bracelet électronique lui a été enlevé quelques mois après et le chanteur a pu de nouveau se rendre au Maroc.

   Dans la foulée, Saad Lamjarred avait été empêtré fin août 2018 dans une autre affaire à Saint-Tropez où « A », une autre Française,  l’avait accusé de viol et de violences. Il avait été  alors mis en examen fin août, en détention provisoire mi-septembre et remis en liberté sous contrôle judiciaire le  6 décembre 2018.


 Pour l’affaire Laura Prioul, s’il est reconnu coupable, Saad Lamjarred encourt jusqu’ à 7 ans de prison ferme. La décision appartient, in fine, aux seuls juges.

 

     

  

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.