Saad Lamjarred: Les Assises

Saad Lamjarred sera jugé aux Assises et non en Tribunal Correctionnel comme cela a été annoncé avril dernier. Sa victime présumée avait fait appel de la décision de requalifier les faits de viol en agressions sexuelles et violences. La Cour d’Appel de Paris vient de lui donner gain de cause aujourd’hui.

afd082e6-1e24-4a2b-a38d-b9f0a873401c


   Le chanteur marocain sera très probablement jugé aux Assises pour le crime de viol et le délit de violences volontaires aggravées. C’est ce qui ressort de la décision aujourd’hui de la Cour d’Appel de Paris.

   En avril 2019, les juges avaient requalifié les accusations portées contre le chanteur marocain en agressions sexuelles et violences. Le chanteur allait de ce fait être jugé en Tribunal Correctionnel.

   Laura Prioul en faisant appel de cette décision, a obtenu gain de cause. Il faut dire que le dossier d’accusation mentionne textuellement la présence de traces d’Adn du chanteur sur et dans la partie intime de sa victime présumée.

   L’affaire ne s’arrête pas là. Les avocats de Saad Lamjarred, Maîtres Thierry Herzog et Jean-Marc Fedida ont d’ores et déjà annoncé un pourvoi en cassation. Seront examinées alors les règles de procédures et non le fond de l’affaire. 

    Si l’accusation de viol est confirmée par la Cour de cassation et s’il est rendu coupable pour les faits qu’ils lui sont reprochés, Saad Lamjarred encourt jusqu’à 20 ans de prison, attendu que les circonstances aggravantes soient prises en compte à son encontre.

    Les faits pour lesquels le chanteur est accusé remontent au 26 octobre 2016 quand une jeune femme, alors âgée de 20 ans, a fui totalement terrorisée la chambre d’hôtel où elle se trouvait avec le chanteur marocain lequel traînait déjà derrière lui plusieurs accusations de viols.

    Prise en charge par des agents de sécurité et des femmes de ménage, elle dit alors avoir été violée et violentée par la vedette de la chanson marocaine.  Pour cette affaire le chanteur passera 6 mois en détention avant d’être remis en liberté sous contrôle judiciaire.

    Il sera empêtré par la suite dans d’autres affaires de viols et de violences pour lesquels il retournera en détention pour deux mois avant d’être remis de nouveau en liberté. Le 19 Novembre 2019, Saad Lamjarred verra une levée presque totale de ses conditions de contrôle judiciaire. Il s’est même vu autoriser le droit d’organiser ou de participer à des concerts à l’étranger.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.