Arrestation d'un Prince Saoudien pour des faits de violences caractérisées

Le Prince Saoudien Mousaed ben Saoud ben Abdulaziz al Saoud vient d'être arrêté sur ordre du Roi Salmane en personne. Le Prince Mousaed s'était rendu coupable ces derniers temps de nombreux faits de violence commis à l'encontre de simples citoyens.

 

جميع مقاطع الامير السعودي المعتدي على مواطنين ومقيمين والقاء القبض عليه © نقطة تجمع المشاهير

 

  La décision du Roi Salmane  a été unanimement saluée par l'ensemble de la population choquée et excédée par le comportement violent du jeune  Prince Mousaed de la famille des Al Saoud.

 Des vidéos publiée le 18 juillet 2017 montrent un prince extrêmement agressif s'en prenant violemment aux gens, les rouant de coup, les menaçant avec une kalachnikov, insultant deux femmes qu'il traite de servantes et de "prostituées".

 Constatant la violence du jeune prince, les réseaux sociaux saoudiens s'enflamment. Les critiques fusent de partout. Le comportement du prince suscite incompréhension et une vive réprobation.

 Dans une vidéo, une des victimes qu'on voit ensanglantée au volant de sa voiture, s'en remet au Roi Salmane pour obtenir justice. Le Prince qui apparaît avec des cheveux longs est arrêté de suite.

  Sous le coup d'un mandat d'arrêt, on voit dans la vidéo ci-dessous le Prince Mousaed menotté, tête baissée, conduit  par deux policiers agissant sur ordre direct des hautes autorités du pays.

 Avec son arrivée au pouvoir, le Roi Salmane tente de rétablir l'équité et la justice. Le fait d'appartenir à la famille royale ne met plus personne à l'abri d'une sanction. Le mot d'ordre du Roi Salmane est clair : Le citoyen Saoudien a la possibilité de porter plainte contre le Roi lui-même et contre la famille royale.

Vidéo perpétuant l'arrestation du Prince Mousaed © Al Arabiya English

  En 2016, le Prince Turki Ben Saoud Al-Kabir a été décapité  pour l'exemple au sabre et en place publique pour avoir tué un homme lors d'une altercation. La famille de la victime avait refusé d'accorder son pardon au Prince assassin malgré de nombreux médiation infructueuses.

 Le Prince Mousaed ne risque peut être pas la peine de mort. Mais il a toutes les chances de passer une grande partie de sa vie en prison pour sa violence caractérisée qui semble relever du sadisme.

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L'auteur a choisi de fermer cet article aux commentaires.