La Cathédrale Notre-Dame de Paris n’était pas sécurisée

La cathédrale Notre-Dame de Paris, joyau architectural et monument historique faisant partie du patrimoine mondial, fait toujours la une de la presse internationale à cause de l’incendie qui a ravagé une grande partie de sa toiture. Une vidéo partagée récemment sur les réseaux sociaux montre que le site n’était pas suffisamment protégé.

  

DORMIR SUR NOTRE DAME DE PARIS © Les Chemineaux

    Sur la vidéo l’on voit deux adolescents Alex et Nono grimper assez aisément l’échafaudage mis en place pour le chantier, passer la nuit sur le toit de la cathédrale et attendre qu’il fasse jour pour faire le tour de la toiture.

    Alors qu’ils se baladent sur le toit de la cathédrale, les deux jeunes évoquent l’existence d’alarmes anti-intrusion sur l’échafaudage, des alarmes qui ne servent visiblement pas à grand chose, la présence des deux ados n’étant même pas décelée.

    De nombreuse questions se posent. Comment se fait-il qu’un site d’une telle importance  soit aussi vulnérable et si mal surveillé ? Quelle société devait le sécuriser ? Cette société a-t-elle respecté les termes de son cahier de charge ?

    L’incendie qui a ravagé une grande partie de la cathédrale a révélé des défaillances assez flagrantes sur le plan de la sécurité du site  

    Des sites complotistes profitant de ces failles de sécurité constatées pour prétendre que l’incendie qui a ravagé la cathédrale aurait pu être le fait d’un acte de malveillance d’individus qui auraient fait une intrusion dans le site en escaladant l’échafaudage.

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.