Nisrin Erradi et Loubna Azabal choquantes

Les deux actrices marocaines Nisrin Erradi et Loubna Azabal, présentes au festival de Cannes, choquent les Marocains en s’embrassant fougueusement devant les caméras du monde entier, les deux actrices étant évidemment presque inconnues sur la scène internationale.

Nisrine Erradi et Loubna Azabal © Rachid Barbouch

   Nisrin Erradi et Loubna Azabal ont accompli leur coup de com’  avec brio en se roulant des pelles en plein ramadan  devant une multitude de caméras et de canons braqués sur elles au festival de Cannes.

    Opération réussi. La preuve en est que tout le monde en parle.

  Les photos des deux Marocaines ont été reprises un peu partout dans les médias à sensation  et les revues à scandale. Une certaine catégorie de public amateur de voyeurisme s’est régalée. 

Nisrine Erradi et Loubna Azabal Nisrine Erradi et Loubna Azabal

 

  L’opération de communication de Nisrine et Loubna avait, on le devine, pour objectif de faire parler d’elles, de faire un énorme buzz à moindre frais et sans trop d’effort. Et ma foi, cela leur a bien réussi.

   Et leurs rôles dans le  film ? On en pense quoi ? Quel film ? Euh.. On s’en fout royalement. Jusqu’à cette scène où on les voit s’embrasser, on ne savait même pas qui elles étaient. On nous chuchote maintenant : « Elles sont actrices ». Ah ouais !

  Actrices de films pornos ou actrices tout court ? On n’en sait rien. On va fouiner un peu. La preuve qu’elles ont réussi à susciter notre intérêt. Sans ça, on n’aurait jamais su qui elles étaient.

  Eh bah, nous apprenons que nos deux tourterelles marocaines de chez Lesbos jouent dans le film « Adam » réalisé par l’autre Marocaine Maryam Touzani, femme de Nabil Ayouch lequel s’est depuis longtemps résolu de faire des films trash sa spécialité. On comprend mieux maintenant.

   La scène a été soigneusement préparée et orchestrée. De la com’ en marketing du film. 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.