Abdelilah Benkirane ne sait pas gérer son argent ?

C’est la question que tout le monde se pose sur les réseaux sociaux : Qu’est-il arrivé à l’ancien chef de gouvernement Abdelilah Benkirane pour qu’il se retrouve dans la précarité, sans emploi, n’ayant pour seul capital que l’équivalent de mille euros ?

  

بنكيران: منين خرجت من رئاسة الحكومة كانوا عندي أربعة حسابات بنكية فيهم عشرة الاف درهم © Rue20 com Officiel

   Abdelilah Benkirane, l’ ancien premier ministre marocain, en se confiant à certains militants du PJD établis à l’étranger, a fait savoir en gros qu’à l’issue de son mandat, il ne possédait en tout et pour tout que la modique somme de 10 000 dirhams répartie sur plusieurs comptes bancaires.

   “ Je n’avais ni voiture ni propriété immobilière. C’est Sa Majesté le Roi qui m’a sauvé en m’offrant une de ses voitures et en m’octroyant une pension exceptionnelle. “

   Les déclarations de Benkirane ont bien évidemment choqué tout le monde sur les réseaux sociaux poussant les gens à se demander où l’ancien chef de gouvernement a pu dépenser ses revenus en tant que membre du gouvernement.

    Abdelilah Benkirane, en tant que premier ministre, percevait un peu plus de 70 000 dirhams ( soit environ 20 fois le Smic) par mois. Il avait une voiture de fonction avec chauffeurs et gardes du corps. Et à l’issue de son mandat, il a dû recevoir environ 260 000 dirhams en indemnités forfaitaires.

     Dans les réseaux sociaux, les Marocains demandent ce qu’ il s’est passé. .

    « M. Benkirane a choisi de dés-emballer ses affaires privées. Qu’il aille jusqu’au bout. Les Marocains ont le droit de savoir. Il y a eu un dysfonctionnement quelque part. »,  s’insurge Ali.

     Jihane s’interroge de son côté : « Qu’a-t-il fait de tout cet argent ? Où l’a-t-il dépensé et dans quelles circonstances ? Ces questions auraient relevé de la sphère privée de l’ancien chef de gouvernement si celui-ci n’avait pas lui-même choisi de parler de l’état de précarité dans lequel il s’était retrouvé à un moment donné. »

   Ces interrogations appellent d’autres questions sur la gestion du pays pendant son mandat.

   Sur sa page Facebook, Ilhem se demande : « Comment un personnage qui n’arrive même pas à gérer comme il faut ses propres finances a-t-il pu gérer les finances de l’État ? »

   «   Si avec 7 000 euros par mois, M. Benkirane n’arrive pas à s’en sortir, que dire alors des pauvres gens qui gagnent 200 euros ou 300 euros par mois ? »  résume pour sa part Fatima, un peu agacée.

   Les révélations de Benkirane ont suscité la curiosité de tout le monde et ont surpris une partie de la population apprenant qu’il bénéficie désormais d’une pension de 9 000 euros par mois, soit plus qu’il n’en percevait en activité à la tête du gouvernement.

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.