Les Néo-Zélandaises s'affichent en voile

Quelques jours après les attentats terroristes particulièrement sanglants ayant fait des dizaines de morts et de blessés à Christchurch, les Néo Zélandaises, des anonymes pour la plupart, des policières et jusqu'à la première Ministre Jacinda Ardern ont tenu à narguer à leur façon les fascistes islamophobes en portant, tenez-vous bien,...des voiles.

 

New Zealand shooting: Women of all faiths don headscarves to support Muslim community © Global News

 

Women around NZ wear headscarves in solidarity with Christchurch mosque victims © 1 NEWS

   Pour ces honorables dames Néo Zélandaises, porter le voile a été un moyen de véhiculer leur compassion  à l'endroit de  la communauté musulmane durement touchée lors de ces attentats commis dans deux mosquées à Christchurch et qui ont fait 50 morts et plusieurs dizaines de blessés.

   L’auteur de ce carnage, Brenton Tarrant, est un terroriste islamophobe qui s’est nourri de l’idéologie de la suprématie  des Blancs et qui s’est largement inspiré de certains politiques et idéologues français théoriciens du grand remplacement.

    Dans diverses manifestations et plusieurs rassemblements, la population néo-zélandaise a exprimé dans sa grande majorité son rejet de ces idéologies fascistes usant de violences à l’endroit des musulmans.

   La Première Ministre Jacinda Ardern est apparue ainsi plusieurs fois publiquement portant le voile et entamant ses discours en arabe par des salawatas ( des salutations ) sur Allah et son Prophète.

  

NZ PM Jacinda Ardern joins Muslim prayers outside Al Noor mosque © Daily Mail

   Ailleurs et à des endroits différents, plusieurs groupes de Néo Zélandais toutes communautés confondues se sont formés exécutant des hakas maori en solidarité avec les musulmans.

   Des chaînes humaines également se sont formées autour de nombreuses mosquées permettant aux musulmans d'accomplir leurs prières du vendredi en toute quiétude.

  Ces diverses manifestation pacifiques et pacifistes ont engendré dans les réseaux sociaux d'énormes mouvements de sympathies  pour les Néo Zélandais qui ont fait preuve de beaucoup de tolérance et d'une grande ouverture d'esprit.

 

   

  

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.