Soolking et le drapeau du Polisario

Les réseaux sociaux maghrébins sont depuis hier en grande ébullition. En cause: Un passage d’un concert donné à Bilbao par le chanteur algérien Soolking où on le voit porter le drapeau du Polisario avec celui de l’Algérie et tenant d’une autre main ce qui paraît être le drapeau du Maroc.

Soolking et le drapeau du Polisario © Rachid Barbouch

      Soolking : La bourde 

      Les Marocains grands fans du chanteur algérien Soolking ont été  choqués de le voir  sur scène à Bilbao porter le drapeau du Polisario, une entité séparatiste créée, financée  et soutenue politiquement par la dictature militaire algérienne.

      Voulant apaiser les esprits et mettre fin à la polémique qui va crescendo sur les réseaux sociaux, Soolking a posté cette nuit sur sa story d’Instagram plusieurs séries de vidéos où il a tenté d’expliquer ce qu’il s’est passé.

      Soolking a tenté de convaincre le public marocain de sa bonne foi en disant qu’il croyait que le drapeau qu’on lui a tendu (et qui fait polémique) était celui de la Palestine:

      Soolking se défend 

     “ Vous avez vu que je portais les drapeaux algérien et marocain et au milieu celui du “ Sahara occidental” ( sic) que je pensais être celui de la Palestine. Je l’ai porté parce qu’on me l’a tendu. Je n’allais pas le laisser par terre” s’est-t-il justifié, avant de rajouter sur une autre vidéo :

   “ Nous sommes tous des musulmans. Nous sommes tous  des Maghrébins. Ça sert à rien de rentrer dans cette polémique. Moi je m’en fous de la politique. Je n’en ai rien à battre. J’espère que vous m’avez compris”.

     Soolking devant un dilemme 

     Soolking a-t-il fait exprès ou a-t-il été piégé ? Le rappeur s’est trouvé devant un dilemme où s’il prenait ouvertement  position il s’en sortirait perdant..

      Raison pour laquelle il a laissé un moment planer le doute craignant de perdre des fans soit algériens soit marocains ainsi que de la possibilité d’organiser des concerts dans l’un ou l’autre pays voisin. Il se ravisera par la suite dans la journée.

      Soolking s’excuse auprès des Marocains

      Sentant monter la colère dans les réseaux sociaux, le très talentueux rappeur ( sans doute le meilleur chanteur de sa génération  dans le Maghreb ) s’est fendu d’un post sur son compte Instagram où il s’est excusé pour cette bourde avouant qu’il ne savait pas que l’entité dissidente avait un drapeau.

         Il a expliqué avoir cru que le drapeau en question était celui de la Palestine ( qui lui ressemble beaucoup faut-il le rappeler ).

          “ Je ne suis pas fou pour brandir un drapeau qui va provoquer une  tempête entre moi et mes frères qui m’ont toujours accueilli très bien chez eux. Je continuerai à représenter l’Algérie, le Maroc et la Tunisie de tout mon cœur. N’écoutez pas les semeurs de discorde “, a-t-il tempéré.

  

670a6310-82a4-4c5c-bbe1-d761ae21fecd

            Soolking entre le marteau et l’enclume 

      Après s’être excusé dans un premier temps auprès des Marocains pour les avoir choqué en brandissant le drapeau du Polisario , Soolking est revenu à la charge sur sa story d’Instagram pour s’excuser cette fois-ci auprès de ses compatriotes algériens s’il les a blessés, disant  : « L’Algérie c’est ce que j’ai.. Pardonnez-moi si je vous ai blessé »

 

 

6f4bc89d-512c-4f04-88f5-8fbe0be7109a

  

    

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.