Ilhan Omar : Une voilée au Congrès

En France, si le port du voile provoque des polémiques incessantes entre islamophobes et défenseurs des libertés religieuses, aux États-Unis la question ne se pose même pas. Au Capitole même, combien même une femme musulmane élue peut porter le voile, le sujet ne fait pas débat. Le cas d’Ilhan Omar en est un bel exemple.

   

e70c4f0e-3f1d-43dd-966e-0cd2077bfb3b

   Née en 1982 à Mogadiscio dans un milieu aisé. À la suite de la guerre civile, Ilhan Omar quitte la Somalie pour  s’abriter au Kenya avec sa famille où elle restera quatre ans avant de s’envoler pour les États-Unis sous le statut de réfugiée.

    Devenue  citoyenne américaine, Ilhan Omar fait petit à petit son chemin en politique, d’abord comme militante associative puis en 2016 comme élue du parlement de l’ État du Minnesota

39389fbb-b8a9-4a97-a7af-73591846ab3e


   
.

   En 2018, tenant avec sa main le Coran de son grand-père, elle a prêté serment au Congrès américain, devenant ainsi la première femme musulmane voilée à siéger au Capitole.

   La scène était d'autant plus poignante qu'elle marquait la levée d'un ban vieux  de 181 ans interdisant à quiconque de porter tout type de couvre-chef dans la chambre. Une révolution en douceur qui ne choque plus personne maintenant aux États-Unis.

 

8012714e-94f1-4e3c-8d78-480f2af303f8

 

   Si globalement en France, on a tendance à considérer à tort ou à raison le voile comme un outil d’oppression des femmes, aux États-Unis, c’est vu juste comme l’expression d’une croyance pas forcément liberticide.

    Ce qu’en dit Ilhan Omar ?

   «Pour moi, le hijab ( voile en arabe)  signifie pouvoir, libération, beauté et résistance».

  Ilhan Omar, comme Sameera Fazili -une autre femme voilée- nouvellement désignée par Joe Biden comme conseillère économique auprès de la Maison Blanche, fait de la politique sans pour autant être porteuse d’un quelconque projet islamisant les institutions américaines.

  Les membres du Congress prêtent  serment en tenant à la main  la Bible, la Torah ou le Coran. Et nul n’y voit l’interférence ou l’influence dogmatique d’une quelconque religion.

   Ilhan Omar défend les couleurs du parti démocrate dans ses ailes progressistes. Elle a réussi son premier pari: Être réélue au Congress.

    Proche de  Nancy Pelosi, présidente de la Chambre des Représentants, elle forme avec Alexandria Ocasio-Cortez , Ayanna Pressley et Rashida Tlaib ( une musulmane d’origine Palestinienne), ce quator de choc qui faisait la misère à Donald Trump, héros des identitaires et suprémacistes blancs.   
     

 

 

 

     Discussion:

     Sur ce phénomène de présence de certaines femmes voilées dans les hautes sphères de l’Etat américain, des internautes se sont fondus de quelques commentaires peu amènes sur la vie politique en France:

     “Pendant ce temps là, en  France, l’heure est aux débats stériles et même honteux parfois sur le voile, les certificats de virginité, les rayons halal dans les supermarchés alimentés par les remarques dignes d’un café de commerce d’un illuminé pathogène comme Zemmour sur les plateaux télé  ....On pointe du doigt les musulmans pour leur séparatisme et un complot imaginaire d'islamo-gauchisme” s’insurge Sara (1) , avant d’ajouter sur sa page Facebook : 

        “ Ilhan ou Sameera en France n’auraient  même pas le droit de travailler comme femmes de ménage à l’Élysée !! “

 

    (1) Ce prénom a été changé.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

   

     

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.