L’attentat de Nice revendiqué par un groupe terroriste

L’attentat commis à Nice par le terroriste Ibrahim Aïssaoui a été revendiqué sur les réseaux par un personnage se réclamant d’un groupe armé basé dans le sud tunisien lequel groupe menace de s’en prendre également au président français Emmanuel Macron.

   

aa3c3826-81ad-471c-9b99-ebebfbb2b22d

 
   Les renseignements français travaillent en étroite collaboration avec leurs homologues tunisiens afin de remonter aux sources de l’attentat de Nice qui a coûté la vie à trois personnes ( deux femmes et un homme).

   En cause: Une vidéo qui a été largement partagée sur les réseaux sociaux où un individu attribue l’attentat au groupe «Ansar Al Mahdi »  dont il fait partie et qui serait basé dans le sud tunisien.

   L’individu, vêtu d’un djellaba et coiffé d’un turban,  s’est exprimé en arabe et a menacé de s’en prendre directement au chef de l’Etat si celui-ci ne mettrait pas fin aux attaques visant les musulmans et leur Prophète.

   Dans le cadre de l’enquête impliquant le terroriste Ibrahim Aïssaoui qui a perpétré l’attentat de Nice, trois hommes sont actuellement placés sous le régime de la garde à vue.

   Ils sont accusés d’avoir été en relation avec l’auteur de l’attentat. Les enquêteurs de la brigade antiterroriste tentent de savoir si les trois gardés à vue ont apporté un quelconque soutien à l’assaillant.

   Ce dernier a reçu plusieurs balles lors de son interpellation par la police municipale. Grièvement blessé, l’on ne sait pas encore s’il a fait des révélations sur ses complices potentiels.

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

   

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.