Rachida El Azzouzi
Journaliste
Journaliste à Mediapart

9 Billets

2 Éditions

Billet de blog 18 avr. 2020

D'Alger à Khartoum, puissance de la jeunesse et de la photographie

« Kho », « frère » en dialecte algérien. Parmi les lauréats du très couru World Press Photo, trois photographes mettent en lumière la jeunesse en première ligne de deux soulèvements arabes, le Hirak en Algérie et la révolte soudanaise.

Rachida El Azzouzi
Journaliste
Journaliste à Mediapart

A l’heure où le régime algérien instrumentalise la pandémie qui bouleverse la planète pour étouffer, loin des regards, les voix du Hirak, le puissant soulèvement populaire qui a dégagé l’ancien président Abdelaziz Bouteflika (lire nos articles ici et ), le World Press Photo, l’un des plus prestigieux concours de photographie au monde, force à poser et à garder l’oeil sur l’Algérie, un emblème de la vague de contestations sous toutes les latitudes pour une vie digne et meilleure du Liban au Chili, d’Hong-Kong à la France… 

Il vient de consacrer le travail du photographe français, Romain Laurendeau (*) « Story of the year » (Histoire de l’année), avec « Kho, the Genesis of a Revolt » (Frère, genèse d’une révolte), un portrait inédit et saisissant en noir et blanc de la jeunesse algérienne. La série, fruit d’une immersion de plusieurs années, est d’autant plus exceptionnelle que documenter l’Algérie en profondeur se heurte à la répression et se double d’une gageure si on est un journaliste, photographe étranger.

22 décembre 2015, stade du 5-Juillet, Alger. Le stade du 5-Juillet est plein à craquer pour le derby MCA-USMA. Récemment rénové après l’écroulement d’une tribune qui fit deux morts, ce stade possède 85 000 places. © Romain Laurendeau

Bien avant qu’éclate le Hirak, Romain Laurendeau a suivi les moins de trente ans qui représentent en Algérie près de la moitié des 42 millions d’habitants, tout particulièrement les supporters de football de la capitale algéroise qui de Bab El Oued à la Casbah, ont fait des stades un laboratoire de la contestation du régime. Ils s’y massent pour vivre leur passion délirante du ballon rond mais aussi pour y dénoncer le chômage, la pauvreté, la corruption, défier l’État ainsi que les généraux. 

Mediapart avait publié en mars 2019 ici, trois semaines après les premières manifestations monstres contre le raïs et le système Bouteflika, quelques-unes de ces incroyables images où l’énergie de l’espoir le dispute au mal-vivre et dessine les prémices de ce Hirak qui fascine le monde entier par sa non-violence malgré la répression féroce, l’arrestation arbitraire de centaines de citoyens, opposants, journalistes, au fil des mois. 

9 février 2016, Bab El Oued, Alger. Moh se partage entre hip-hop et foot. Ils vont peu au stade, mais sont supporters du Mouloudia (MCA). Dans les quartiers, tous les jeunes se définissent, entre autres, par leur allégeance à un club. © Romain Laurendeau

Le World Press Photo a primé une photographie qui résume ces entraves. Vingt-deux ans après la déchirante « Madone de Bentalha » de Hocine Zaourar, symbole des pires atrocités de la décennie noire (plus de 400 personnes massacrées dans la nuit du 22 au 23 septembre 1997), un nouveau photographe algérien Farouk Batiche est consacré dans la catégorie « spot news » pour son cliché impressionnant (visible ici) où des étudiants, femmes et hommes, repoussent de toutes leurs forces un barrage de policiers aussi jeunes qu'eux. Une illustration parfaite du bras de fer encore en cours qui dit le pouvoir et la détermination de la jeunesse. 

On retrouve cette même puissance de la jeunesse dans cette autre image, sacrée photo de l’année 2020. Prise en juin 2019 par le photographe japonais Yasuyoshi Chiba, elle nous rappelle à une autre révolte arabe, partie d’une colère contre le triplement du prix de pain dans un des pays les plus pauvres au monde, le Soudan. Démarrée en décembre 2018, elle aboutira quatre mois plus tard à la destitution du dictateur Omar El Béchir après trente ans de pouvoir absolu. Un jeune homme, éclairé par des téléphones portables, récite un poème révolutionnaire au milieu d'une foule de manifestants qui scandent des slogans appelant à un pouvoir civil. Lumineux.

19 juin 2019, Khartoum © Yasuyoshi Chiba


(*) En juin 2019, Romain Laurendeau a reçu le prix Isem (ImageSingulières-ETPA-Mediapart) pour un autre projet en cours « Génération Mister Nice Guy : une jeunesse palestinienne sous emprise » qui traite des ravages du cannabis de synthèse auprès des jeunes en Cisjordanie.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Asie
Le courage des Afghanes face aux talibans : « Manifester est bien plus risqué qu’il y a un an »
Un an après leur retour en Afghanistan, les talibans ont mis au pas et invisibilisé les femmes et, pour elles, manifester est de plus en plus risqué, comme on l’a vu ces derniers jours. Entretien sur ce sujet mais aussi sur la grave crise sociale et économique que traverse le pays, avec Hervé Nicolle, codirecteur du centre sur les migrations Samuel Hall.  
par François Bougon
Journal — Migrations
Les réfugiés afghans refusent que leur pays tombe dans l’oubli
Après la chute de Kaboul, le 15 août 2021, quelque 2 600 Afghans ont été évacués vers la France via des vols de rapatriement. Mediapart donne la parole à celles et ceux qui tentent de se reconstruire, loin de leur pays et de leur proches, qu’ils savent meurtris.
par Nejma Brahim
Journal — Écologie
Pour plus d’un quart des Alsaciens, l’eau du robinet dépasse les normes de concentration en pesticides
Dans le Bas-Rhin, des dépassements des limites de qualité ont été constatés dans trente-six unités de distribution qui alimentent en eau potable plus de 300 000 habitants, soit un quart de la population. Le Haut-Rhin est touché dans des proportions similaires.
par Nicolas Cossic (Rue89 Strasbourg)
Journal — Amérique Latine
Au Chili, la menace d’un refus plane sur la nouvelle Constitution
Face aux crispations sur certains points de la nouvelle Constitution, le gouvernement chilien prévoit déjà des réformes au texte en cas d’adoption par référendum le 4 septembre. Une position défensive qui témoigne de l’étroitesse du chemin vers la victoire du « oui ». 
par Mathieu Dejean

La sélection du Club

Billet de blog
Russie, une guerre criminelle, une opinion complice ?
Une analyse du sociologue russe Lev Goudkov, qui démonte les leviers de la propagande du pouvoir russe et y voit l'explication du soutien passif, mais majoritaire apporté par la population russe à l'intervention militaire en Ukraine. Il ne cessera, selon lui, qu'avec un choc qui lui fasse prendre conscience des causes et des conséquences de la guerre, processus qui n'est pas encore engagé.
par Daniel AC Mathieu
Billet de blog
De Kaboul à Kyiv : femmes déchues de leur citoyenneté
[Rediffusion] Rien en apparence semble lier le sort des femmes afghanes à celui de leurs contemporaines ukrainiennes si ce n’est déjà la dure expérience d’une guerre sans fin. A travers leur corps de femme, peu importe leur âge, elles subissent une guerre menée contre leur statut durement gagné en tant que citoyennes ayant des droits, au nom d’une violence patriarcale que l’on espérait révolue.
par Carol Mann
Billet de blog
« Le canari dans la mine de charbon » : chronique annoncée de la crise du Sri Lanka
La grave crise économique que traverse le Sri Lanka, la suspension du paiement de la dette souveraine et le soulèvement populaire de 2022 ont attiré l’attention du monde entier. Le Sri Lanka est décrit comme le « canari dans la mine de charbon », c’est-à-dire un signe avant-coureur de l’avenir probable d’autres pays du Sud.
par cadtm
Billet de blog
Les talibans en Afghanistan : un an de pédocriminalité, de mariages forcés et de suicides
[Rediffusion] Cela fait presqu'un an que les talibans ont repris le pouvoir en Afghanistan. Depuis août 2021, plus d'une centaine de femmes ont été assassinées ou se sont suicidées en Afghanistan. Les talibans apprennent aux enfants à tirer et les exploitent sexuellement.
par Mortaza Behboudi