RAOUL MARC JENNAR
Essayiste, militant éco-socialiste, internationaliste
Abonné·e de Mediapart

273 Billets

0 Édition

Billet de blog 9 déc. 2015

RAOUL MARC JENNAR
Essayiste, militant éco-socialiste, internationaliste
Abonné·e de Mediapart

Vive la lutte des places !

RAOUL MARC JENNAR
Essayiste, militant éco-socialiste, internationaliste
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

J’ai reçu quelques informations à propos de l’accord entre le Front de Gauche, EELV et le PS en Ile-de-France pour le second tour des régionales. Elles concernent la part du gâteau obtenue par le PG de Jean-Luc Mélenchon. En guise de gâteau, on devrait plutôt parler de quelques miettes. Jugez-en :

« Après 21 heures de discussions et sur la base de l’accord Front de Gauche donnant, au vue (sic) du résultat de la liste Nos vies d’abord, au PG 4 éligibles en cas de victoire de Bartolone, nous sommes parvenus à l’accord suivant :

·2 élus en cas de victoire de Pécresse (Eric Coquerel dans le 75 et Catherine Fayet dans le 77)

·4 élus en cas de victoire de Bartolone sur la base d’un total PS+EELV+FG de 2e tour équivalent à l’addition du score des listes au premier tour (avec François Cocq dans le 93 et Raquel Garrido dans le 91)

·6 élus en cas de légère augmentation du total PS+EELV+FG au 2e tour, nous avons en effet obtenu deux très bonnes places charnières qui se convertiront en éligibles si le total PS+EELV+FG est en progression (avec Aissa Terchi dans le 77 et Sarah Legrain dans le 75) »

Dans une assemblée régionale qui va compter 209 élus, le PG est assuré au pire de 2 sièges et au mieux de 6 !  Assurément, une représentation du PG qui va peser lourd dans les débats !

Voilà ce qu’ils ont obtenu en échange d’un ralliement au PS dont le PG, depuis sa création, n’a pas cessé de dénoncer les comportements et les orientations politiques !

Voilà ce qu’ils ont obtenu pour faire comme le PCF tant  - et à juste titre -  critiqué lors des municipales et des départementales !

Voilà ce qu’ils ont obtenu pour soutenir un des deux partis sur lesquels le MEDEF peut compter !

Alors qu’il n’y a en Ile-de-France aucune menace FN. Alors que Bartolone, Président de l’Assemblée nationale, est un des artisans de l’abandon du socialisme par le PS.

Pour obtenir quelques strapontins, on ignore la volonté exprimée par les militants et on renie l’orientation générale sur laquelle le parti s’est créé. Pour ceux qui y croyaient encore – je n’en étais plus – voici, une fois de plus, une illusion qui meurt, à la gauche du PS.

Il y a aujourd’hui, en France, des centaines de milliers de déçus du PCF, du PS, des Verts, du NPA, du PG, d’Ensemble. On ne fera pas l’économie d’un débat de fond sur la responsabilité de ces partis politiques dans l’incapacité à construire une gauche éco-socialiste rassemblée, unie, en phase avec les défis de ce siècle prête à se battre contre ceux qui font passer l'intérêt particulier avant l'intérêt général. A se battre comme savaient le faire nos grands aînés d'avant 1914, comme Jaurès. Avec ce courage-là. On ne fera pas l’économie d’un débat de fond sur la responsabilité des partis politiques dans le dévoiement de la démocratie représentative. Ils font partie du problème. Je doute qu’ils fassent encore partie de la solution.

Le slogan "place au peuple" ne sera pertinent que lorsqu'il cessera d'être un slogan politicien, mais deviendra le cri du peuple lui-même.

rmj

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Services publics
RER B : voyage sur la ligne qui déraille
Le RER B est la deuxième ligne de train la plus chargée d’Europe, et pourtant elle souffre de nombreuses tares : quatre terminus, un tunnel partagé avec le RER D et, surtout, un sous-investissement chronique de la part de la région et de l’État. Les usagers souffrent, les conducteurs aussi.
par Khedidja Zerouali
Journal — Migrations
Étrangers sous OQTF : la justice recadre la préfecture de Seine-Maritime
Le tribunal administratif de Rouen vient de débouter la préfecture qui demandait aux gestionnaires de centres d’hébergement d’urgence d’exclure de leur dispositif « insertion » les étrangers en situation irrégulière faisant l’objet d’une obligation de quitter le territoire exécutoire. Une décision qui vient contredire les circulaires et les récents engagements du ministère de l’intérieur.
par Manuel Sanson
Journal
La précarité étudiante s’enracine et le gouvernement répond à côté
Le gouvernement vient de débloquer 10 millions d’euros pour soutenir les associations qui agissent en faveur des étudiants précaires. Seulement, les principaux acteurs considèrent que la réponse est insuffisante et attendent des mesures structurelles pour endiguer la pauvreté des étudiants.
par Faïza Zerouala
Journal — Europe
À Mykolaïv, les morts hantent civils et militaires
La ville de Mykolaïv subit depuis des mois le manque d’eau potable et les coupures d’électricité. La région a été bombardée sans relâche par l’armée russe jusqu’à la mi-novembre 2022 et plus de la moitié des habitants a quitté les lieux. Civils et militaires restés sur place racontent leur « cauchemar ».
par Mathilde Goanec

La sélection du Club

Billet de blog
Des chênes (français) pour la Chine
Fric-frac dans les forêts françaises. Voler du bois n’est pas une mince affaire. Et pourtant, dans les Pyrénées, en Moselle, en Vendée, dans le Nord, le brigandage se multiplie. A l’heure des drones, GPS et autres trackers… (Gilles Fumey)
par Géographies en mouvement
Billet de blog
Vidéo - le gouvernement empêche les débats sur les forêts publiques par 49-3
Il y a un mois, nous avons publié ici une tribune signée par plus de 40 parlementaires, demandant un débat sur l’avenir de l'Office National des Forêts dans la loi de finances avant le 49-3 du gouvernement. Devinez quoi : les débats devaient avoir lieu le 2 novembre à 17h05. Le 49-3 a été activé le 2 novembre à 17h00. Mais tout n'est pas perdu : la suite se joue au Sénat dès mercredi.
par Pour des forêts vivantes
Billet de blog
Incendie de forêt : les causes ne sont pas que climatiques
[Rediffusion] Les forêts du Sud en particulier demandent beaucoup d'attention pour ne pas prendre feu. Coupe feu, garde-forestiers, défrichages, surveillances, pompiers de proximité, les moyens sont-ils encore là ou ces incendies sont-ils causés par l'impéritie des pouvoirs publics ?
par lecteurfid
Billet d’édition
Reboiser les forêts brûlées est favorisé par une niche fiscale
Si l'investissement forestier offre des possibilités de rendement limitées, il constitue en revanche une niche fiscale qui permet de réduire le montant de son impôt sur le revenu. L'investissement forestier réalisé par une personne domiciliée en France lui permet de bénéficier d'un avantage fiscal, que ce soit au titre de l'impôt sur le revenu ou de l'IFI (impôt sur la fortune immobilière).
par Patrick Cahez