RAOUL MARC JENNAR
Essayiste, militant éco-socialiste, internationaliste
Abonné·e de Mediapart

273 Billets

0 Édition

Billet de blog 21 déc. 2015

RAOUL MARC JENNAR
Essayiste, militant éco-socialiste, internationaliste
Abonné·e de Mediapart

Faire face - Réinventer la démocratie

La démocratie est le pouvoir du peuple, elle ne peut se redéfinir que par l’expression des citoyens. Elle impose une mobilisation populaire, la création immédiate de nouveaux espaces d’expression et de décision.

RAOUL MARC JENNAR
Essayiste, militant éco-socialiste, internationaliste
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

 par André Bellon, Président de l’Association pour une Constituante, Françoise Castex, ancienne Députée européenne, Florence Gauthier, Historienne, Roland Gori, Psychanalyste, Raoul Marc Jennar, Essayiste, Richard Martin, Directeur du Théâtre Le Toursky à Marseille, Evelyne Sire-Marin, Magistrat, ex Présidente du Syndicat de la Magistrature.

Il serait absurde de sortir soulagés du deuxième tour des régionales. Si, en apparence, les résultats semblent avoir évité le pire, l’extrême droite a assis sa présence. De plus en plus de citoyens rejettent les partis traditionnels et émettent un fort doute sur la capacité de nos institutions de répondre aux dommages sociaux, économiques, culturels et humains. Il s’agit d’une crise profonde de la démocratie à laquelle le FN ne saurait être une solution.

Bien avant les événements dramatiques du mois de novembre, le rejet des gouvernements imposant leurs choix néolibéraux était de plus en plus manifeste. Aujourd’hui, la solution n’est pas dans le renforcement d’un pouvoir autoritaire ou d’un leader charismatique. Au contraire, seule une refondation démocratique qui puise dans la vitalité de la société française peut offrir des solutions efficaces et adaptées aux problèmes dans lesquels s’enfonce le pays.

Rétablir la citoyenneté, réaffirmer l’opposition à une Europe néolibérale, reconstruire la souveraineté du peuple, autant de principes qui ne peuvent être portés dans le cadre du système politique actuel. La démocratie est le pouvoir du peuple, elle ne peut se redéfinir que par l’expression des citoyens. Elle impose une mobilisation populaire, la création immédiate de nouveaux espaces d’expression et de décision.

Pour lancer ce processus vital pour la nation, nous appelons les citoyens à s’engager dans un processus de refondation, par eux-mêmes, de la démocratie. Dans un premier temps, nous les appelons à exprimer leurs volontés en rédigeant des cahiers d’exigences, à se réunir en cercles locaux pour les écrire en commun, selon les modalités qu’ils trouveront les plus appropriées (recueil de textes, lettres ouvertes, listes de demandes, etc.).

Il s’agit de reconquérir l’espace de la parole démocratique mise à mal par la technocratie, la société de la marchandise et du spectacle. Il s’agit de tisser de nouveaux liens entre des citoyens trop souvent tétanisés par le sentiment trompeur de leur isolement bien qu’ils soient des millions à souhaiter une réinvention de la vie politique.

Dans cette perspective, et dans un deuxième temps, nous inviterons tous ceux que cette initiative intéresse à préparer un grand rassemblement de collecte, d’expression et de traitement des cahiers d’exigences rédigées librement au niveau local. Il s’agira de rendre visibles les demandes des citoyens mais aussi d’envisager les solutions qu’ils proposent pour reprendre en main leurs droits fondamentaux de peuple souverain.

A partir de ce moment, il appartiendra aux citoyens de décider comment répondre à l’actuelle crise de régime, sous quelles formes précises ils souhaitent rétablir la démocratie dans notre pays en définissant les nouvelles règles de fonctionnement de la vie politique.

Citoyens, il est temps de se libérer des figures imposées par la vie publique depuis plusieurs décennies et dont la faillite est de plus en plus évidente. La démocratie est notre bien. Nous y tenons. Disons-le en participant à cette initiative. Elle sera ce que nous en ferons. 

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Services publics
RER B : voyage sur la ligne qui déraille
Le RER B est la deuxième ligne de train la plus chargée d’Europe, et pourtant elle souffre de nombreuses tares : quatre terminus, un tunnel partagé avec le RER D et, surtout, un sous-investissement chronique de la part de la région et de l’État. Les usagers souffrent, les conducteurs aussi.
par Khedidja Zerouali
Journal — Migrations
Étrangers sous OQTF : la justice recadre la préfecture de Seine-Maritime
Le tribunal administratif de Rouen vient de débouter la préfecture qui demandait aux gestionnaires de centres d’hébergement d’urgence d’exclure de leur dispositif « insertion » les étrangers en situation irrégulière faisant l’objet d’une obligation de quitter le territoire exécutoire. Une décision qui vient contredire les circulaires et les récents engagements du ministère de l’intérieur.
par Manuel Sanson
Journal
La précarité étudiante s’enracine et le gouvernement répond à côté
Le gouvernement vient de débloquer 10 millions d’euros pour soutenir les associations qui agissent en faveur des étudiants précaires. Seulement, les principaux acteurs considèrent que la réponse est insuffisante et attendent des mesures structurelles pour endiguer la pauvreté des étudiants.
par Faïza Zerouala
Journal — Europe
À Mykolaïv, les morts hantent civils et militaires
La ville de Mykolaïv subit depuis des mois le manque d’eau potable et les coupures d’électricité. La région a été bombardée sans relâche par l’armée russe jusqu’à la mi-novembre 2022 et plus de la moitié des habitants a quitté les lieux. Civils et militaires restés sur place racontent leur « cauchemar ».
par Mathilde Goanec

La sélection du Club

Billet de blog
Des chênes (français) pour la Chine
Fric-frac dans les forêts françaises. Voler du bois n’est pas une mince affaire. Et pourtant, dans les Pyrénées, en Moselle, en Vendée, dans le Nord, le brigandage se multiplie. A l’heure des drones, GPS et autres trackers… (Gilles Fumey)
par Géographies en mouvement
Billet d’édition
Reboiser les forêts brûlées est favorisé par une niche fiscale
Si l'investissement forestier offre des possibilités de rendement limitées, il constitue en revanche une niche fiscale qui permet de réduire le montant de son impôt sur le revenu. L'investissement forestier réalisé par une personne domiciliée en France lui permet de bénéficier d'un avantage fiscal, que ce soit au titre de l'impôt sur le revenu ou de l'IFI (impôt sur la fortune immobilière).
par Patrick Cahez
Billet de blog
Vidéo - le gouvernement empêche les débats sur les forêts publiques par 49-3
Il y a un mois, nous avons publié ici une tribune signée par plus de 40 parlementaires, demandant un débat sur l’avenir de l'Office National des Forêts dans la loi de finances avant le 49-3 du gouvernement. Devinez quoi : les débats devaient avoir lieu le 2 novembre à 17h05. Le 49-3 a été activé le 2 novembre à 17h00. Mais tout n'est pas perdu : la suite se joue au Sénat dès mercredi.
par Pour des forêts vivantes
Billet de blog
Incendie de forêt : les causes ne sont pas que climatiques
[Rediffusion] Les forêts du Sud en particulier demandent beaucoup d'attention pour ne pas prendre feu. Coupe feu, garde-forestiers, défrichages, surveillances, pompiers de proximité, les moyens sont-ils encore là ou ces incendies sont-ils causés par l'impéritie des pouvoirs publics ?
par lecteurfid