Intérêts nationaux ou intérêts de l'humanité toute entière?

L'ancien ministre russe des affaires étrangères de la période Eltsine Andreï Kozyrev a vertement critiqué la politique de Poutine en réponse à des propos insultants de ce dernier à son encontre.

Lors d'une table ronde du club "Valdaï" à Sotchi un historien balte a rappelé aux participants la rencontre de Kozyrev avec l'ancien président américain Richard Nixon au début des années 90 du siècle passé. Kozyrev y aurait déclaré que "la Russie n'a pas d'intérêts nationaux mais seulement les intérêts communs de l'humanité entière". Vladimir Poutine a réagi en déclarant que "l'ancien ministre des Affaires Etrangères n'a pas de cerveau, mais seulement une boite cranienne".

Andreï Kozyrev, premier ministre des Affaires Etrangères de la Russie postsoviétique d'octobre 1990 à janvier 1996 y a répondu par un commentaire exclusif pour la revue "The Insider":

"J'ai dit à Nixon ce que je disais à tous les autres. Les intérêts nationaux de la Russie, comme ceux de n'importe quelle démocratie, sont par principe compatibles avec ceux de l'humanité entière. C'est nous qui avons créé la CEI (Communauté des Etats Indépendants), nous ne sommes pas entré en guerre contre un pays-frère comme l'Ukraine, nous étions proches des pays les plus développés d'Europe et d'Amérique. Nous n'étions pas soumis à des sanctions internationales. Les Russes ne perdaient pas la vie en combattant pour défendre un dictateur en Syrie. Les intérêts de la Russie ne sont contraires qu'à ceux d'un régime dont le dirigeant possède une boite cranienne tournée à l'envers, vers le KGB."

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.