Le régime Poutine toujours plus loin dans le militarisme.

Après un terrifiant "Temple des armées" le Ministère de La Défense s'apprête à construire un gigantesque "Musée des armées" dans le Parc Patriote à côté de Moscou.

Le Ministre de La Défense russe Sergueï Choïgou l'a présenté le 27 mai 2021 au Président Poutine qui s'en est montré très satisfait.

La chose aura la forme d'une étoile à cinq branches, mais ne sera pas rouge, ni kaki, comme le fameux "temple des armées" mais noirâtre. Elle sera caparaçonnée de boucliers de métal et de béton. Son esthétique rappelle un peu celle d'un croiseur de l'Empire dans la Guerre des Etoiles, croisée avec celle d'une armure de samouraï. On retrouve donc tous les éléments du salmigondis idéologique qui caractérise le poutinisme : stalinisme, asiatisme, mysticisme à deux balles et jeu vidéo à la "War of Tanks".

Шойгу представил макет главного музея вооруженных сил

Ce sera deux fois plus grand que le Louvre (en Russie il faut que tout soit toujours plus grand que l'équivalent occidental, le complexe d'infériorité n'est visiblement plus curable). Il y aura 740 000 objets exposés : on ne va pas s'ennuyer ! Dans chaque branche de l'étoile il y aura "des sortes de théâtres" dans lesquels on rejouera en costumes des "batailles célèbres".

On peut sourire de l'infantilisme de ce régime qui ressemble à un adolescent frustré qui dessine des croix gammées sur le fuselage de petites maquettes en plastique. On sait aussi que la fonction principale de ces chantiers pharaoniques et d'offrir des opportunités presque infinies de corruption, de faux contrats, de rétro commissions et de devis truqués aux proches de Poutine et aux hauts gradés. Et que la fonction seconde est de faire durer l'hystérie nationaliste dans laquelle le régime essaie de faire vivre toute la population depuis l'annexion de la Crimée, alors que les conditions de vie continuent à se dégrader.

Mais quand même il devient de plus en plus difficile de ne pas s'inquiéter de cette dérive militariste et de ne pas imaginer qu'elle débouche un jour sur une guerre réelle, petite ou grande. A force de voir la scène se remplir de pistolets et de couteaux au premier acte, on ne peut pas s'empêcher de penser qu'ils finiront bien par servir à quelque chose au dernier.

Pour en savoir plus sur "le temple des armées : https://blogs.mediapart.fr/raoul-olivier/blog/270420/une-nouvelle-religion  et sur les poutinejugend : https://blogs.mediapart.fr/raoul-olivier/blog/090418/enfants-soldats-de-russie

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.