visuel-expo

Le 24 septembre 2016, je me suis envolée pour mon second voyage en Palestine, qui devait durer trois mois. Je partais avec l'objectif principal d'écrire un livre. Pendant un mois, mon amie Marion Pons, photographe de talent, m'a accompagnée afin de prendre en photos les lieux, les gens et les choses. Au cours de ce voyage, nous nous étions dit: "On pourrait presque en faire une exposition!" Ce n'est désormais plus du conditionnel. 

Cette soirée événement sur notre première exposition sur la Palestine se tiendra donc ce vendredi 21 avril à partir de 19h à la galerie Echomusée dans le 18ème arrondissement de Paris (adresse et infos sur le visuel ci-dessus). "Un Autre Jour Viendra" (titre d'un poème de Mahmoud Darwich) est une exposition qui présente la Palestine sous un autre angle, bien souvent négligé, l'angle humain.

Description de la soirée:

//PORTRAITS DE PALESTINE//

Marion et Elsa se sont rendues en Palestine en septembre 2016 avec un objectif : aller à la rencontre des gens. Au-delà des analyses politiques, sociologiques et historiques, elles voulaient rencontrer celles et ceux qui vivent en Palestine 48/Israël ainsi qu'en Cisjordanie et les laisser raconter leur quotidien. Chacune à leur manière, l’une par l’écriture, l’autre par la photographie, elles ont cherché à capter ces récits afin de les retranscrire et de les partager.

//AU PROGRAMME//

• Présentation des projets autour de l'exposition.

• Visites guidées de l'exposition par la photographe (vente de photos sur demande).

• Lecture d'une sélection de textes d'Elsa Ray.

• Buffet traditionnel palestinien préparé par Rania dans le cadre de son projet "Les ptits plats palestiniens de Rania"
------------------------------------------------------
Entrée gratuite et ambiance conviviale assurée
------------------------------------------------------

Veuillez noter que l'exposition en elle-même sera ouverte du vendredi 21 au matin au samedi 22 au soir inclus à la galerie Echomusée.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

Tous les commentaires

Tout ce que l'homme fut de grand et de sublime
Sa protestation ses chants et ses héros
Au dessus de ce corps et contre ses bourreaux
A Grenade aujourd'hui surgit devant le crime

Et cette bouche absente et Lorca qui s'est tu
Emplissant tout à coup l'univers de silence
Contre les violents tourne la violence
Dieu le fracas que fait un poète qu'on tue

Un jour pourtant un jour viendra couleur d'orange
Un jour de palme un jour de feuillages au front
Un jour d'épaule nue où les gens s'aimeront
Un jour comme un oiseau sur la plus haute branche

Ah je désespérais de mes frères sauvages
Je voyais je voyais l'avenir à genoux
La Bête triomphante et la pierre sur nous
Et le feu des soldats porté sur nos rivages

Quoi toujours ce serait par atroce marché
Un partage incessant que se font de la terre
Entre eux ces assassins que craignent les panthères
Et dont tremble un poignard quand leur main l'a touché

Un jour pourtant un jour viendra couleur d'orange
Un jour de palme un jour de feuillages au front
Un jour d'épaule nue où les gens s'aimeront
Un jour comme un oiseau sur la plus haute branche

Quoi toujours ce serait la guerre la querelle
Des manières de rois et des fronts prosternés
Et l'enfant de la femme inutilement né
Les blés déchiquetés toujours des sauterelles

Quoi les bagnes toujours et la chair sous la roue
Le massacre toujours justifié d'idoles
Aux cadavres jeté ce manteau de paroles
Le bâillon pour la bouche et pour la main le clou

Un jour pourtant un jour viendra couleur d'orange
Un jour de palme un jour de feuillages au front
Un jour d'épaule nue où les gens s'aimeront
Un jour comme un oiseau sur la plus haute branche

Aragon

Un Jour, Un Jour (Jean Ferrat) © BananasBoogie