Compañero Eduardo Galeano, presente !

Eduardo Galeano, le grand écrivain et essayiste uruguayen, né à Montevideo le 3 septembre 1940, est mort à Montevideo le 13 avril 2015.

Eduardo Galeano (Montevideo 1940 - Montevideo 2015) © TeleSUR Eduardo Galeano (Montevideo 1940 - Montevideo 2015) © TeleSUR
Eduardo Galeano, le grand écrivain et essayiste uruguayen, né à Montevideo le 3 septembre 1940, est mort à Montevideo le 13 avril 2015. De toutes les phrases lues et relues, depuis Les Veines ouvertes de l'Amérique Latine (1971) jusqu'à El Futbol a sol y sombra (1995) en passant par ses livres pour les enfants comme Les Boîtes à mots ou Papagayo, il y a celle-ci qui peut guider toute une vie : "Somos lo que hacemos para cambiar lo que somos" / "Nous sommes ce que nous faisons pour changer ce que nous sommes."

Je garde près de moi un livre magistral L'École du monde à l'envers (1998), fait pour percer les cauchemars d'enfants et hanter les rêves d'adultes, où Galeano dresse le portrait d'un monde renversé où "le vrai est un moment du faux".

Voici un des textes de ce livre, que j'ai plaisir à partager en ces temps où le monde va tellement à l'envers qu'on se met à espérer qu'il finisse par retomber sur ses pieds :

"Il y a 130 ans, après avoir visité le Pays des Merveilles, Alice traversa le miroir pour y découvrir le monde à l'envers. Si Alice renaissait de nos jours, elle n'aurait nul besoin de traverser le miroir : il lui suffirait de se pencher à la fenêtre."

"Le monde à l'envers nous apprend à subir la réalité au lieu de la changer, à oublier le passé au lieu de l'écouter et à accepter l'avenir au lieu de l'imaginer : ainsi se pratique le crime, et ainsi est-il encouragé. Dans son école, l'école du crime, les cours d'impuissance, d'amnésie et de résignation sont obligatoires. Mais il y a toujours une grâce cachée dans cette disgrâce, et tôt ou tard, chaque voix trouve sa contre-voix et chaque école sa contre-école."

Pour changer le monde, changer l'école, changer la télécommande, changer les mots, commençons par changer ce que nous sommes... Compañero Eduardo Galeano, presente !

Couverture du livre d'Eduardo Galeano, L'école du monde à l'envers (édition française) © Homnisphères Couverture du livre d'Eduardo Galeano, L'école du monde à l'envers (édition française) © Homnisphères




 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.