register
directrice MJC-assesseur Tribunal pour Enfants-généalogiste amateur
Abonné·e de Mediapart

63 Billets

2 Éditions

Billet de blog 10 avr. 2022

register
directrice MJC-assesseur Tribunal pour Enfants-généalogiste amateur
Abonné·e de Mediapart

Peuple tabassé et riches privilégiés, c'est toujours l'Ancien Régime : SANS NOUS !

La dernière fois 83 % n'avaient pas choisi Macron. C'est beaucoup ! Pourtant pendant 5 ans le prince n'a fait que servir ceux qui l'avaient soutenu. Appauvrissant, éborgnant et se fichant totalement des autres. Pas de raisons que ça change. Alors ABSTENTION ! entre lui et l'extrême droite ce n'est pas un choix, c'est un suicide !

register
directrice MJC-assesseur Tribunal pour Enfants-généalogiste amateur
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Illustration 1
Codex Manesse (1320)

Ah ça valait le coup la Révolution !

Pour se retrouver aujourd'hui avec des privilégiés, des profiteurs, qui choisissent un des leurs pour faire taire tous les autres, NOUS.

Ils se gargarisent de la "démocratie" alors que nous n'avons que le pouvoir de voter BLANC pour dire que nous ne voulons plus d'eux !

Hier, ceux qui soutenaient le prince étaient les nobles, les chefs de guerre, le clergé, et tous leurs affidés.

Aujourd'hui ce sont les possédants, les politiciens, les media, et tous ceux qui dépendent d'eux d'une manière ou d'une autre : hauts fonctionnaires, spéculateurs, pipoles ... Tout le pouvoir est là. Ils décident, font la pluie et le beau temps. Et c'est un vote communautaire qui  s'est choisi un chef : Macron, qui les arrose fidèlement.

Ce vote peu importe d'où il vient : de la droite, du PS ou de nulle part. C'est pareil. Ils votent pour eux, ils défendent leurs intérêts, ceux de leur caste. Ils veulent que surtout rien ne change. Ils n'ont pas à réfléchir.

La propagande y est aisée, le mépris affiché, et comme on le voit le résultat assuré grâce aux moyens qu'ils s'attribuent.

A l'inverse, nous voulons tout changer et redonner le pouvoir au peuple. Nous sommes internationalistes, favorables au métissage, au partage. 

C'est une démarche autrement plus difficile car tournée vers les autres et il faut réfléchir. Nos projets sont d'intérêt général et non d'intérêt particulier. Nous devons convaincre par le débat, avec des arguments. Et bien sur nous n'avons ni le pouvoir, ni le fric, ni les media, alors nous perdons et notre candidat avec. 

Ce résultat est pratiquement le même qu'à la dernière "élection" en 2017. Le prince avait recueilli 17 % au premier tour. Tous les autres Français et Françaises (soit 83 % quand même) ne l'avaient pas choisi : autres candidats, bulletins blancs, non-inscrits, abstentions ... ça fait du monde !

Et malgré ça pendant 5 ans le prince n'a fait que servir ceux qui l'avaient choisi, appauvrissant, éborgnant et se fichant totalement des autres. Pas de raisons que ça change !

Notre pays a traversé bien des épreuves du temps de l'Ancien Régime, enfin c'est surtout le peuple qui a souffert. Mais avec la Révolution, la démocratie, l'égalité, l'abolition des privilèges et tout ça, on pouvait penser que les choses avaient changé et que désormais l'intérêt général et la justice étaient nos moteurs.

Que nenni. Le pouvoir a relevé la tête et avec l'appui des media il a fait le lit du fric et des sales combines de façon à pouvoir berner quelques gens du peuple. Quand on regarde le défilé lamentable des chaine d'info on est même surpris que la haine des va-t-en-guerre et autres suprémacistes blancs ne fasse pas plus d'adeptes !

Mais heureusement, dans nos pires malheurs, se sont trouvés des hommes et des femmes pour se tenir debout et ne pas céder au chant des sirènes. Ni la peur, ni le conformisme, ni la menace, ne les ont convaincus de rejoindre le plus fort. Ils ont résisté et sauvé l'honneur.

Tout comme ceux "de gauche" qui ont appelé, chose étrange, à voter au premier tour pour le candidat "de gauche" le mieux placé afin d'éviter à notre pays une seconde humiliation et a son peuple d'autres souffrances !

Tout comme les huguenots défendant la liberté de conscience, les révolutionnaires des Droits de l'Homme, les Communards, les soutiens du Capitaine Dreyfus, les 80 députés refusant les pleins pouvoirs à Pétain, les Résistants, les Justes, les morts de Charonne ... 

Alors nous, insoumis mais motivés, rejoignons les. Votons ABSTENTION ! Nous n'avons rien à voir ni avec l'un ni avec l'autre des candidats du second tour.

Et nous allons constituer une majorité représentative du peuple français lors des élections législatives de juin. Nos candidats y défendront le même programme que Jean Luc Mélenchon avec l'Union Populaire à l'Assemblée Nationale.

Pour défendre les gens qui ne sont rien : Gilets jaunes, islamo-gauchistes, salariés sous payés, boulots pourris, bref tout ce peuple qui n'a cessé d'être insulté, montré du doigt, menacé, blessé, qui a servi de repoussoir pour les politiciens de tous bords avides de pouvoir.

Claire Vérilhac

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.