register
directrice MJC-assesseur Tribunal pour Enfants-généalogiste amateur
Abonné·e de Mediapart

74 Billets

2 Éditions

Billet de blog 4 févr. 2016

Constitution - lettre à ma député PS

A Madame Catherine Quéré, député PS de Charente Maritime : une Constitution est destinée à protéger les citoyens des abus de pouvoir éventuels de l'exécutif. Pas à servir les intérêts de carrière d'un Président ou les fantasmes totalitaires d'un Premier Ministre. Se servir d'un tel drame pour une opération bassement politicienne est ignoble !

register
directrice MJC-assesseur Tribunal pour Enfants-généalogiste amateur
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Madame Catherine Quéré, député PS de Charente Maritime,

J'apprends par le journal Mediapart que vous avez refusé de répondre à sa question, à savoir : avez-vous l'intention de voter la réforme constitutionnelle exigée par le Président et le Premier Ministre ?

Mon entourage et moi-même, qui avons voté pour vous, considérons celà comme un grave déni de démocratie.

Inutile de vous rappeler à quel point les deux mesures concernées sont une remise en cause des valeurs de la République. De très nombreux juristes, associations, media, citoyens l'ont largement dénoncé. Tous s'accordent également à constater qu'elles seraient d'ailleurs d'une parfaite inutilité opérationnelle pour lutter contre le terrorisme. Pire, elles ne feraient que l'alimenter !

Une Constitution est destinée à protéger les citoyens des abus de pouvoir éventuels de l'exécutif. Pas à servir les intérêts de carrière d'un Président ou les fantasmes totalitaires d'un Premier Ministre. 

N'ajoutez pas votre caution d'élue du peuple à cette descente aux enfers.

Pour les terroristes ce serait une victoire inespérée que d'avoir mis à genoux la République, berceau des Lumières, de la Révolution et des Droits de l'Homme !

Et un appel d'air supplémentaire pour de nouvelles vocations de tueurs-fous-kamikazes.

Au contraire exigez avec vos collègues députés, et particulièrement avec ceux qui se sont présentés comme "socialistes" pour se faire élire, que tout soit mis en oeuvre pour lutter contre le terrorisme et pour assurer au maximum notre sécurité : 

- cesser les guerres et donc leur cortège de représailles sanglantes

- assécher les financements du Golfe

- lutter contre les trafics d'armes

- mener une diplomatie cohérente et exigeante de l'autre côté de la Méditerranée

- réhabiliter le "vivre ensemble" au lieu de faire l'apologie du racisme, des communautarismes, des haines ... qui ne font que créer de nouvelles vocations d'assassins

- exiger des commissions d'enquête sur les problèmes des services de police et de renseignements puisqu'on constate que quasiment tous les terroristes étaient suivis mais ... laissés tranquilles

- agir sur la géographie sociale accablante dont sont issus les terroristes français

- analyser le vrai profil des tueurs kamikazes qui est quasiment toujours le même 

- sanctionner les sectes et gourous qui les manipulent

... bref ... agir à la racine et prendre en compte l'intérêt général, celui du pays et de ses habitants, plutôt que s'acharner à sortir l'exécutif du piège dans lequel il s'est mis lui-même.

Et nous ne devons pas oublier les souffrances vécues par les victimes des attentats et leurs familles. Se servir d'un tel drame pour une opération bassement politicienne est ignoble ! 

Le seul hommage que doit leur rendre la République c'est de mettre tout en oeuvre pour éviter qu'il ne se reproduise. Qu'ils ne soient pas morts pour rien. 

Claire Vérilhac

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Asie
« Une grande purge est en cours à Hong Kong »
Militant hongkongais des droits des travailleurs, Au Loong-Yu réside temporairement à Londres, alors que sa ville, région semi-autonome de la Chine, subit une vaste répression qui réduit la société civile au silence. Auteur de « Hong Kong en révolte », un ouvrage sur les mobilisations démocratiques de 2019, cet auteur marxiste est sévère avec ceux qui, à gauche, célèbrent le régime totalitaire de Pékin. 
par François Bougon
Journal
Dans l’ancienne colonie britannique, Pékin met les médias au pas
En moins de vingt ans, l’ancienne colonie britannique est passée de la 18e à la 80e place dans le classement mondial de la liberté de la presse de Reporters sans frontières (RSF). De nombreux journalistes partent ou s’apprêtent à le faire, tandis que d’autres ont décidé de résister.
par Alice Herait
Journal — France
Covid long : ces patientes en quête de solutions extrêmes à l’étranger
Le désespoir des oubliées du Covid-19, ces Françaises souffrant de symptômes prolongés, les pousse à franchir la frontière pour tester des thérapies très coûteuses et hasardeuses. Dans l’impasse, Frédérique, 46 ans, a même opté pour le suicide assisté en Suisse, selon les informations de Mediapart.
par Rozenn Le Saint
Journal
Face à Mediapart : Fabien Roussel, candidat du PCF à la présidentielle
Ce soir, un invité face à la rédaction de Mediapart : Fabien Roussel, candidat du Parti communiste français à la présidentielle. Et le reportage de Sarah Brethes et Nassim Gomri auprès de proches des personnes disparues lors du naufrage au large de Calais.  
par à l’air libre

La sélection du Club

Billet de blog
1er décembre 1984 -1er décembre 2021 : un retour en arrière
Il y a 37 ans, le drapeau Kanaky, symbole du peuple kanak et de sa lutte, était levé par Jean-Marie Tjibaou pour la première fois avec la constitution du gouvernement provisoire du FLNKS. Aujourd'hui, par l'entêtement du gouvernement français, un référendum sans le peuple premier et les indépendantistes va se tenir le 12 décembre…
par Aisdpk Kanaky
Billet de blog
Ne nous trompons pas de combat
À quelques jours du scrutin du 12 décembre, il importe de rappeler quel est le véritable objet du combat indépendantiste dans notre Pays. Ce n’est pas le combat du FLNKS et des autres partis indépendantistes contre les partis loyalistes. Ce n’est même pas un combat contre la France. Non, c’est le combat d’un peuple colonisé, le peuple kanak, contre la domination coloniale de la République française qui dure depuis plus d’un siècle et demi.
par John Passa
Billet de blog
Pourquoi ne veulent-ils pas lâcher la Kanaky - Nouvelle Calédonie ?
Dans quelques jours aura lieu, malgré la non-participation du peuple kanak, de la plupart des membres des autres communautés océaniennes et même d'une partie des caldoches. le référendum de sortie des accords de Nouméa. Autant dire que ce référendum n'a aucun sens et qu'il sera nul et non avenu.
par alaincastan
Billet de blog
Lettre ouverte à Sébastien Lecornu, Ministre des Outre mer
La Nouvelle-Calédonie connaît depuis le 6 septembre une dissémination très rapide du virus qui a provoqué, à ce jour, plus de 270 décès dont une majorité océanienne et en particulier kanak. Dans ce contexte le FLNKS demande le report de la consultation référendaire sur l'accession à la pleine souveraineté, fixée par le gouvernement au 12 décembre 2021.
par ISABELLE MERLE