MEDIAPART CRIE HARO SUR LES LANCEURS D'ALERTE !

Malgré des milliers de commentaires, des dizaines de courriers de protestation restés sans réponse, et de nombreux désabonnements, Médiapart refuse toujours de répondre à ses abonnés sur ces questions pourtant essentielles dans la vie d'un journal (surtout participatif !) :

- peut-on manipuler un texte au mépris de la Charte des Journalistes ?

- peut-on exécuter publiquement un homme politique ?

- peut-on insulter ses lecteurs au mépris de la Charte de Médiapart ?

Ceux qui se sont élevés ici contre ces méthodes sont vraiment au sens propre "des lanceurs d'alerte".

Et d'ailleurs, il faut le souligner, ces abonnés-citoyens-électeurs ne sont pas toujours des soutiens habituels de Monsieur Mélenchon. Et ils tiennent parfois à le préciser. 

Mais tous défendent des idées, des valeurs, des pratiques et pas seulement le porteur d'une ligne politique.

Ces voix qui sélèvent nous protègent tous. Elles sont un rempart. Tant qu'elles existent le pire ne peut pas arriver. 

Elles nous mettent en garde contre ce qui se généralise dans les media et en politique et nous prépare un avenir des plus sombre.

Au lieu de leur répondre, Médiapart par la voix de Monsieur Bonnet, crie haro sur ces lanceurs d'alerte :

« c'est donc bel et bien l'intégralité du « magasin d'armement » qui a été utilisé en quelques heures, les bataillons montés au front utilisant toutes les tactiques imaginables pour faire rendre gorge à nos deux amis sacrilèges. » 

Puis Monsieur Arfi s'attelle à la fabrication d'un "faux blogueur" afin de défendre leur "parti-pris" .

Mais pourquoi donc continuer à se discréditer, se déshonorer et se ridiculiser pour défendre leur point de vue sur la situation en Russie, alors même que c'est leur droit le plus strict et que ça justement personne ne leur conteste ?

Sans doute pour ne pas répondre sur l'essentiel qui lui est indéfendable !

Car si on trouve parmi les abonnés quelques voix pour ne pas s'offusquer des paroles méprisantes de Monsieur Perraud au motif que c'est sa manière habituelle de s'exprimer !

Plusieurs également pour ne pas apprécier le discours ou les prises de position de Jean Luc Mélenchon.

En revanche on ne trouve personne pour approuver les manipulations scandaleuses auxquelles se sont livré Messieurs Arfi et Perraud. 

Mais alors tout ça pour quoi ?

- pour coller toujours davantage à l'idéologie dominante atlantiste et guerrière

- pour grapiller quelques voix au profit d'un Parti Socialiste mal en point

- pour acter la bipolarisation voulue par le Premier Ministre : PS contre FN, faisant de la gauche une opposition à anéantir

- par mépris pour "les gens d'en bas" 

- par réflexe corporatiste, pour faire comme les confrères

Car bien que crédité d'un score dérisoire dans les sondages Monsieur Mélenchon est le seul à être ainsi régulièrement lynché par les media. Tout comme ses électeurs d'ailleurs. 

Sans doute un peu tout ça et peut-être d'autres raisons plus obscures.

En tout cas bravo aux lanceurs d'alerte pour leur vigilance, leur intelligence et leur courage. 

Grâce à eux nous pourrons "faire vivre une nouvelle politique, délibérative et participative, qu'appelle le surgissement de nouveaux media numériques qui bouleversent les relations entre des journalistes et leur public" comme l'appelait de ses voeux Edwy Plenel le 6 mars dernier !

Mais c'est plutôt mal parti !

 

 téléchargement

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.