11 janvier 2015 : "UNE JOURNEE PARTICULIERE"

 

• fin de la République laïque : un Président et un Premier Ministre à la synagogue, kippa sur la tête et femmes séparées

• fin de la France des Droits de l’Homme : les mêmes sont assis à côté de l’assassin de Gaza, criminel de guerre notoire

• fin du délit de racisme et d’islamophobie : les mêmes sont assis devant celui qui « se vante d’avoir tué beaucoup d’Arabes dans sa vie et n’avoir aucun problème avec ça »

Ce soutien, au plus haut niveau, dans un cadre religieux, à des tueurs racistes aura inévitablement les conséquences attendues : exacerber les communautarismes, créer de nouvelles vocations de martyrs et mettre d’autres vies en danger !

Imagine-t-on le Président de la République française assis dans une mosquée ou une église auprès d'un ministre pakistanais ou argentin qui se serait vanté "d'avoir tué beaucoup de juifs dans sa vie et n'avoir aucun problème avec ça !"

On assisterait, à juste titre, à une levée de boucliers politique, mediatique. Mais quand il s'agit d'un ministre israélien qui se vante d'avoir tué des arabes, silence radio !

Tout comme lorsqu'une armée d'occupation d'un pays colonial vient recruter sur notre sol et ... dans une synagogue !

On parle souvent d'un "deux poids-deux mesures" pour qualifier le soutien systématique des dirigeants français et des media à l'Etat d'Israël et aux sionistes invétérés qui relaient ici sa propagande.

Mais il s'agit en réalité d'un cas unique.

Aucun pays au monde ne pourrait bénéficier, ici, d'une telle mansuétude avec une telle politique : extrême droite raciste au pouvoir, apartheid, ghettos, massacres, droit international bafoué, colonisation ...

Aucun pays au monde ne dispose ici d'un tel lobby pour propager un discours raciste, haineux, antirépublicain. Avec bien sur le CRIF et ses filiales, la LICRA, les néocons va-t-en guerre habituels, sans oublier la "meute" de faux experts mais vrais militants sionistes qui squatte les media avec ses "philosophes", ses "journalistes" et autres pipoles. 

Qu'il s'agisse d'humilier des musulmans ici ou de mener des guerres contre eux là-bas, seuls leur propagande et leur discours obsessionnel ont droit de cité. Pas de place pour une parole dissidente, humaniste, pacifiste, responsable, puisqu'elle n'alimente ni l'antisémitisme ni les actes de violence et donc ne sert pas les projets de carrière des politiciens au pouvoir.

Soutenus en haut lieu ils peuvent tout se permettre : mensonges, fausses accusations, menaces 

Ainsi pour le président du CRIF, la présidente du Front National est "irréprochable personnellement" et "toutes les violences aujourd'hui sont commises par des jeunes musulmans" !  Un rapprochement idéologique qui a le mérite d'être clair !

Quant aux politiciens, certains, et pas des moindres, vont même jusqu'à considérer, publiquement, Israël comme leur vraie patrie.

Comme Manuel Valls :"par ma femme, je suis lié de manière éternelle à la communauté juive et à Israël" (pour info : son épouse est originaire ... de Montauban, Tarn-et-Garonne !)

Ou Meyer Habib, député : "je n'ai pas peur de dire qu"Israël est mon pays" !

Là encore imagine-t-on possible qu'un ministre français puisse déclarer : "je suis lié de manière éternelle à la communauté musulmane et à l'Arabie Saoudite" ou un député : "je n'ai pas peur de dire que le Vatican est mon pays" ? 

Alors ce choix de soutenir aussi massivement, en France, l'Etat d'Israël, a des conséquences en France.

Comme en aurait eu par exemple un soutien massif à la politique de l'Afrique du Sud de l'Apartheid. Nos concitoyens d'origine africaine tout comme les démocrates, les républicains, les humanistes se seraient scandalisés d'un tel soutien et l'auraient dénoncé et combattu. Et celà aurait parfaitement pu exacerber, ici en France, un sentiment d'injustice, des haines, des violences ...

Ce soutien exclusif à un Israël qui mène une politique aussi éloignée de nos valeurs n'a pas seulement pour conséquences des malheurs et des victimes là-bas. Il alimente ici les communautarismes, les racismes, sert les visées des sectes obscurantistes en tous genres et ... les intérêts électoraux de politiciens assoiffés de pouvoir.

Il s'accompagne bien entendu de prises de position des dirigeants français de plus en plus atlantistes quand bien même les conséquences en seraient dramatiques pour la paix mondiale.

Mais pas seulement.

C’est devenu la pierre d’achoppement contre laquelle buttent toutes nos valeurs, tous nos principes : la République, la liberté, l’égalité, la fraternité, la laïcité, le Droit … tout cela n’a plus cours dès lors qu’il est question, de près ou de loin de l’Etat hébreu.

Et si aucun sujet ne provoque autant de commentaires, d'affrontements, de positions tranchées ... c'est que consciemment ou pas, nos concitoyens mesurent que se joue là quelque chose d'important. 

D'important pour la République, pour l'avenir et la sécurité de tous !

Ils sont peu nombreux ceux qui s'alarment du danger et tentent de nous mettre en garde, quelques uns tout de même :

http://www.iris-france.org/publications/la-france-malade-du-conflit-israelo-palestinien/

http://www.ujfp.org/spip.php?article3762

http://uavj.free.fr/UAVJtxt107.html

http://www.ujfp.org/spip.php?article3853

http://jacobdemeknes.blogspot.fr/

http://www.ujfp.org/spip.php?article3524&lang=fr

http://www.marianne.net/elie-pense/Le-CRIF-un-danger-communautariste_a53.html

http://www.ujfp.org/spip.php?article3932

http://www.legrandsoir.info/israel-contre-les-juifs.html

http://www.lemonde.fr/idees/article/2015/02/24/benjamin-netanyahou-n-a-aucune-legitimite-a-appeler-les-juifs-a-s-exiler-en-israel_4582415_3232.html

http://blogs.mediapart.fr/blog/stephane-m/030315/texte-magistral-sur-la-strategie-neocons-de-division-de-la-france-par-michele-sibony

Billet modifié le 28/3/2015

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.