Encore un excellent score électoral pour le Front National ! Mais qui doit-il remercier ?

Car ce résultat n’est pas seulement celui de sa Présidente et de ses électeurs. Ils sont nombreux ceux qui se sont investis corps et âme pour ce succès du parti d’extrême droite :

• tous les politiciens carriéristes qui se succèdent au pouvoir depuis des lustres, préoccupés davantage par leurs intérêts personnels que par l’intérêt général

• qui s’accrochent à des privilèges inouïs dignes de l’Ancien Régime : revenus, cumuls, régimes exorbitants du droit commun, immunités judiciaires, abus de pouvoir

• certains, trouvant encore tout ça insuffisant et qui se servent carrément dans la caisse

• ces parlementaires qui viennent de voter, à l’unanimité, le doublement de l’indemnisation des élus en fin de mandat

• qui refusent de changer une Constitution et des institutions obsolètes qui laissent des millions de citoyens hors de la République

• qui s’accommodent d’une abstention telle qu’un député peut être « élu » par moins de 5 % des électeurs de sa circonscription et donc rejeté par … plus de 95 %

• abstention qui s’aggrave au vu de leurs engagements non tenus, de leurs mensonges et de leurs trahisons

• tous ceux qui ont approuvé le Traité Européen de Lisbonne pourtant rejeté par les Français par référendum, une forfaiture unique dans notre histoire

• qui ont transformé ce pays riche qu’est la France en une longue file d’attente qui va de Pôle Emploi jusqu’aux Restos du Cœur

• qui cèdent chaque jour aux injonctions de Bruxelles, des banques et des lobbys pour imposer au plus grand nombre une austérité qui enrichit encore les plus riches

• ces dirigeants d’entreprises, actionnaires richissimes, pipoles et politiciens, tous ceux qui planquent leur fortune dans des paradis fiscaux, appauvrissant d’autant le pays et ses habitants

• ces politiciens irresponsables qui ont préparé le terrain à un régime totalitaire par leurs atteintes aux libertés, la désignation d’un ennemi intérieur et leur soutien à des fascistes notoires

• qui brandissent les menaces, les peurs, les guerres, alimentent les haines et l’obscurantisme afin de mieux soumettre des populations terrorisées

• ceux qui, à droite, surenchérissent sur les propositions discriminantes du FN espérant ainsi grappiller quelques voix et garder leurs places au chaud

• et même, il faut le dire, certains dirigeants des partis de gauche qui s’opposent à un rassemblement sous une même bannière (PCF, PG, Ensemble, Nouvelle Donne, NPA, avec les quelques EELV et Socialistes encore de gauche)

• ceux qui actuellement gouvernent et trompent les électeurs en dissimulant leur vrai visage libéral derrière un masque « de gauche »

• avec l’aide de media asservis à l’idéologie dominante et aux puissances d’argent, envahis par une meute de néocons atlantistes et guerriers

• qui imposent le FN comme clef de voûte de notre système politique et unique opposition aux deux partis qui se partagent le pouvoir

• et qui sont prêts à toutes les ignominies, toutes les manipulations, pour faire taire les voix qui représentent une alternative crédible à ces politiques réactionnaires

• jusqu’à ce coup de pouce de dernière minute d’un media en ligne lynchant publiquement un homme politique de gauche afin de laminer encore davantage toute opposition au FN

 Mesdames et Messieurs, ce résultat du Front National est aussi le vôtre. Savourez-le.

Continuez à préparer d’autres succès pour l’extrême droite.

Vous avez d’ores et déjà perdu toute crédibilité, vous avez perdu l’honneur, vous ne pourrez pas tomber plus bas !

Mais sachez qu’il y a dans ce pays des citoyens, debout eux, qui comptent bien résister à vos entreprises nauséabondes.

Vous l'avez sans doute déjà compris : vous ne pourrez plus compter facilement sur leurs voix pour vous permettre de conserver vos jobs juteux !

Car ces citoyens vont désormais s’atteler à construire, ensemble, une alternative pour une République moderne, humaniste, démocratique et écologique ! Tout le contraire de votre sale boulot !

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.