register
directrice MJC-assesseur Tribunal pour Enfants-généalogiste amateur
Abonné·e de Mediapart

74 Billets

2 Éditions

Billet de blog 27 févr. 2015

MEDIAPART VICTIME COLLATERALE DE CHARLIE HEBDO

register
directrice MJC-assesseur Tribunal pour Enfants-généalogiste amateur
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

On l'apprend seulement aujourd'hui, Mediapart aurait été victime récemment d'un attentat qui n'a fait heureusement qu'une seule victime : la liberté de l'information !

Bien sur le journal en ligne conserve son indépendance concernant les affaires politico-financières, de même que pour les faits divers et tous sujets qui ne risquent pas de contrarier le Premier Ministre et la coalition médiatique au pouvoir.

Mais vous avez donc sans doute remarqué récemment un certain nombre de changements dans votre journal :

- les sujets de société sont désormais débattus uniquement avec des religieux. Les questions de jeunesse avec un théologien musulman et celles concernant la laïcité avec un rabbin. Certains se sont étonnés que ce rabbin soit justement celui que Mediapart avait dénoncé pour ses atteintes ... à la laïcité. A ceux là nous répondons : il faudra vous habituer à ces nouvelles méthodes !

- afin d'éviter toute accusation d'antisémitisme Médiapart a préféré ne pas vous communiquer les propos indignes tenus par le président du CRIF, vous avez du aller les chercher dans la presse encore libre comme le Monde ou le Figaro. Mais certains ont cru bon de les reproduire dans les commentaires. Celà ne sera plus possible à l'avenir. 

- pour la même raison votre journal a du procéder à un très grand nombre de dépublications de commentaires. Une nouvelle Charte va être mise en ligne qui précisera les commentaires désormais interdits mais disons pour faire simple que toutes critiques de la politique d'Israël et de ses relais en France ne sont plus possibles. Un certain nombre de mots ne devront plus être utilisés comme "occupation", "colonisation" et autres "apartheid", ils devront être remplacés par "vie en parfaite harmonie". De même au lieu de "massacres de palestiniens" vous devrez employer l'expression "regrettables incidents de voisinage".

- dans le même esprit et afin d'être cohérents, une ligne résolument atlantiste se met en place. Ne vous étonnez donc pas d'étranges prises de position que ce soit à l'international ou lorsque nous devons nous attaquer à un dirigeant politique de gauche trop peu "mainstream".

- les "journalistes" chargés de cette "épuration idéologique", qui concerne également les lecteurs, ne seront pas soumis à la Charte et ils pourront donc insulter, mépriser, invectiver et dénigrer à loisir les abonnés-citoyens-électeurs que vous êtes. Vos plaintes seront inutiles !

- Mediapart ne peut plus inviter à des débats de personnalités humanistes, pacifistes, responsables. Comme par exemple l'UJFP réclamée à cor et à cris par les abonnés. Sachez-le, ces gens là ne véhiculent ni haine, ni racisme, ni antisémitisme. Avec eux aucun risque d'attiser des violences ou de créer des vocations de martyrs-tueurs si utiles à la carrière du Premier Ministre. Elles n'ont donc pas leur place dans notre journal. 

- pour les mêmes raisons la critique éventuelle du gouvernement ne pourra s'exercer que sur ses aspects politiciens, économiques et sociaux. En aucun cas la dérive autoritaire, totalitaire, liberticide ne sera abordée. Ou alors à mots très feutrés et seulement si nos confrères le font aussi !

- priorité est donnée aux invités qui affichent une religion et qui s'engagent à alimenter un climat de peur, comme l'UEJF par exemple. 

- quant à nos pages culturelles elles seront maintenant consacrées uniquement à la promotion des auteurs membres du Club de l'Oratoire, comme Raphaël Glucksman récemment, et tous autres néocons, atlantistes et guerriers. 

Car ces membres de la coalition médiatique (futur ministère de la propagande) ne rigolent pas et leur menace de "blacklistage" doit être prise au sérieux.

Nous ne devons pas prendre de risques, on sait ce qui est arrivé à ceux qui ne rentraient pas dans le rang :

http://blogs.mediapart.fr/edition/les-invites-de-mediapart/article/270314/stop-la-chasse-aux-sorcieres-soutien-pascal-boniface

http://www.politis.fr/Frederic-Haziza-menace-notre,28046.html

http://www.cercledesvolontaires.fr/2012/09/27/la-ligue-de-defense-juive-commet-une-nouvelle-attaque-anti-juive-retour-sur-les-faits-et-analyse/

http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/pour-le-crif-il-faut-tuer-le-131603

http://leplus.nouvelobs.com/contribution/1234916-de-discours-en-discours-melenchon-n-en-finit-pas-de-surfer-sur-la-vague-du-populisme.html

http://www.mediapart.fr/journal/france/050315/jean-luc-melenchon-joue-saute-cadavre

http://blogs.mediapart.fr/edition/le-leviathan-anthropophage/article/240215/l-expert-l-antisemitisme-et-la-science-quand-dominique-reynie-met-en-caus

http://www.arretsurimages.net/chroniques/2015-03-06/Comment-on-devient-rouge-brun-pour-Quatremer-id7542

Billet mis à jour le 6/3/2015

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

Les articles les plus lus
Journal — Financement de la vie politique

À la Une de Mediapart

Journal
Le passe vaccinal définitivement adopté sous les invectives
Avec 215 voix « pour » et 58 « contre », le projet de loi « renforçant les outils de gestion de la crise sanitaire » a été adopté par le Parlement dimanche, lors d’un ultime vote des députés. Après de nouveaux débats houleux sur l’utilité et la proportionnalité de sa mesure principale : le remplacement du passe sanitaire par un passe vaccinal.
par Joseph Confavreux
Journal — France
Mélenchon à Nantes : un show pour satelliser ses adversaires
Dans une salle entourée d’écrans projetant des images de l’espace, le candidat insoumis à la présidentielle a évoqué sa ligne en matière de politique spatiale et numérique. Il a aussi beaucoup parlé d’écologie et, un peu, d’union de la gauche.
par Pauline Graulle
Journal
La Gauche révolutionnaire rattrapée par la vague #MeToo
Ce mouvement d’inspiration trotskiste, qui opère depuis Rouen, affronte une sérieuse crise interne avec la remontée à la surface de violences sexuelles supposément commises par l’ancien dirigeant du mouvement, au début des années 2010. L’affaire arrive devant la justice.
par Manuel Sanson (Le Poulpe)
Journal — France
Élèves handicapés : les vilénies de Zemmour, le tollé, et après ?
Les adversaires d’Éric Zemmour ont fait part samedi de leur indignation après ses propos sur « l’obsession de l'inclusion » scolaire, qui serait « une mauvaise manière faite aux autres enfants ». Une « obsession » qui manque pourtant cruellement de moyens en France. Et jusque-là, de propositions à la hauteur.
par Caroline Boudet

La sélection du Club

Billet de blog
La lutte continue !
La lutte continue ! Mais il ne suffit pas de l’énoncer, il faut la faire vivre. Ce n’est que dans la continuité de la mobilisation que nous parvenons à obtenir des avancées, si petites soient-elles. En cette année de présidentielle, les citoyens ont tout intérêt à profiter de cette période pour se rendre visibles et audibles pour faire avancer leurs revendications et apostropher un gouvernement réfractaire aux avancées socio-économiques à destination des petits salaires.
par aeshloi2005
Billet de blog
Les rendez-vous manqués de la gauche avec l’école (1/2)
Si l’on veut faire progresser la cause de l’école, il faut faire un bilan complet des politiques scolaires de la gauche quand elle était au pouvoir mais aussi lorsque, dans l’opposition, elle tentait de faire avancer son propre agenda.
par Françoise Clerc
Billet de blog
Absence ou absentéisme : le management néolibéral par les mots
A propos des enseignants non remplacés, absentéisme ou absence ? Un glissement lexical qui traduit la volonté néolibérale d'utiliser insidieusement le discours pour modifier les représentations du travail et augmenter les exigences faites aux travailleuses et travailleurs.
par Paul DEVIN
Billet de blog
Lettre ouverte à Jean-Michel Blanquer en 31 points
Le vendredi 14 janvier 2022, vous avez déclaré « je ne suis pas parfait, je fais des erreurs… ». La liste des erreurs est longue. Une lettre d'une professeur de Lycée Pro, qui décline la longue liste des excuses qui serait nécessaire à Blanquer, bien plus que ce que le mouvement des derniers jours lui a arraché du bout des lèvres.
par Samy Johsua