France Info : "tout est clerc!" Une exclu sur Bernadette Chirac

L'écoute matinale quasi quotidienne de France info, est un régal : j'y apprend toujours quelque chose! C'est surtout un supplice : la vérité y est déformée, raccourcie, tordue, écartée. Aujourd'hui 30 septembre, vers 7h30, jour de deuil national en l'honneur de Jacques Chirac, le nom du supplice est "Sulpice", comme l'église Saint Sulpice.

France Info vient de révéler, en exclusivité, que Bernadette Chirac était prêtre. Pareille information aurait mérité plus qu'une allusion en passant, la fin de deux millénaires d'exclusion des femmes constituerait, que l'on soit croyant ou non, un fait religieux et culturel majeur.

La radio a donc annoncé que Bernadette Chirac avait l'habitude de "célébrer la messe" à l'église Saint Sulpice. Peut me chaut qu'elle y assiste à Saint Sulpice, Sainte Gudule ou Sainte Léocadie. Mais célébrer la messe est une prérogative des prêtres, que ne partagent pas les laïcs, ni même les diacres. Bernadette Chirac que je croyais être une simple laïque serait un clerc, prêtre catholique!

Je propose que l'audiovisuel public finance l'achat de dictionnaires de langue française dans toutes les rédactions.

Celà calme un peu mon esprit suspicieux: quotidiennement, lorsque j'entends sur la chaine publique des "fake news" c'est à dire des informations factuellement inexactes, j'ai tendance à en surinterpréter politiquement l'origine: c'était hier Manuel Valls qui, me semblait il, donnait le la idéologique à la rédaction, au premier trimestre 2019 ce fut, la police, son ministre, son secrétaire d'état, et ses syndicats boute-feux.

J'avoue toujours sous estimer la faute à pas de chance à la difficulté de lire un prompteur, à l'incompétence, l'inculture, l'absence de curiosité qui dispense de consulter un dictionnaire!

En mars dernier après l'agression policière contre Geneviève Legay à Nice, France Info relaie le torrent de mensonges et dénégations émises par les autorités. Puis la chaîne annonce  que la famille de Geneviève Legay a réagi, et, comme le trompette sa journaliste à l'antenne, a déposé une plainte pour "subordination de témoin". Du ministre aux simples OPJ, toute la chaine hiérarchique policière connait l'article 434-15 du code pénal qui définit la subornation de témoins.

Etais-je en train de succomber à un complotisme policier? Ou puis-je désormais affirmer qu'écouter France Info fait profiter d'un léger souffle libertaire de fraicheur soixante-huitarde? France Info! L'imagination au pouvoir : tout est clerc!

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.