L'enfant et l'inceste: des mots pour le dire? Vérité littéraire, incompétence judiciaire

http://lombredanslombre.blogspot.fr/p/le-monstre_10.html

Nad est morte, elle avait atteint la cinquantaine et restait l'enfant qui cherchait à dire de l'indicible, de l'inaudible plus encore, fixée sur un passé qui ne passait pas. Le texte indiqué en lien, extrait de son blog intitulé "lombredanslombre", vit encore. Mille fois réécrit, car il s'agissait de trouver les mots qui font mouche sans trahir. Dans une révolte impénitente et juvénile, Nad faisait feu de toute cause et sans doute se trompait sur toutes, toujours au bord de l'auto-destruction, toujours pourtant immensément directe et gaie. Elle aurait, hélas, remué encore, elle aussi, les remugles d'Outreau, et soulevé plus de malentendus et de mauvaise foi qu'un procès. En de telles affaires, ses mots, des mots comme les siens, sont pourtant la seule référence possible et le seul chemin droit, une fois surtout que la mort a emporté victimes et bourreaux. 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.