Trump et Kim Jong-un

Le ressemblance entre Trump et Kim Jong-un ne se limite pas à une plaisanterie dans les rues de Hong-Kong. Elle éclate dans les images: gros plans sur le leader et, à l'arrière-plan, trois à six collaborateurs debout, obséquieux, témoins et serviteurs des volontés du maître, prêts à répondre à la moindre sollicitation.

Rien à ajouter à ce chapô. Sinon que les Américains confiants en la solidité de leur démocratie feraient bien de se méfier: la folie d'un chef ivre de lui-même a vite fait de balayer toute contestation et de transformer en armée de moutons des foules de contestataires. Qu'est-ce qu'être Nord-Coréen aujourd'hui?

La chape de plomb et de mépris tombant sur les femmes, simultanément aux USA et en Russie, qui vient de dépénaliser les violences domestiques, n'est qu'un premier pas. La suite n'est que trop certaine.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.