Renée Piettre
Abonné·e de Mediapart

79 Billets

0 Édition

Billet de blog 25 avr. 2020

Les chiffres de la pandémie en Europe: Belgique et France lanternes rouges

Comparaison de l'incidence du Covid-19 sur les différents pays du continent européen. Les pays les plus touchés cumulent les facteurs qui font de la Belgique la lanterne rouge européenne. La gravité de la crise s'explique par des causes tout autres que sanitaires.

Renée Piettre
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Ce 23 avril 2020 :

Obsédée par les chiffres de la pandémie, sur https://gisanddata.maps.arcgis.com/apps/opsdashboard/index.html#/bda7594740fd40299423467b48e9ecf6,

On trouvera ci-dessous deux listes; j’ai noté le total des cas de Covid-19 et de morts par pays européen (par Europe, j’entends le continent européen — et ses éventuelles dépendances —, en l’occurrence sans la Russie et la Turquie).

La « létalité » indiquée est le pourcentage de morts par rapport au nombre de cas. Bien entendu, ces chiffres ne veulent pas dire la même chose d’un pays à l’autre (tout dépend de la fréquence et de la fiabilité des tests ainsi que des morts retenus). Il n’empêche qu’on peut éventuellement en tirer une leçon.

Pour la démographie, j’ai pris les chiffres tout simplement sur Wikipedia. Le chiffre est éventuellement arrondi.

La première liste ci-dessous est classée par ordre croissant de « létalité » (pourcentage, donc, de morts par rapport au nombre de cas répertoriés).

La seconde liste est classée par ordre croissant de « mortalité » (nombre de morts pour 1000 habitants dans chaque pays).

Je donne tout de suite ici quelques très rapides conclusions:

- Au vu de ces chiffres, la question qu’il faudra se poser est de savoir pourquoi ce sont les « grands » pays développés (et les plus riches) de l’UE et les USA qui sont de très loin les plus lourdement touchés par cette pandémie. Il n’y a vraiment pas de quoi se glorifier, pour un pays ou pour l’autre dans ce peloton lanterne rouge, d’avoir moins de morts que son voisin… Pour la "létalité", la France se classe avant-dernière sur 45 pays, même si, s'agissant de la "mortalité", elle se positionne avant l'Italie, l'Espagne et la Belgique 

- Le total des morts en Europe (le continent sans la Russie et la Turquie) s’élève ce 23 avril à 112.491 morts, c’est-à-dire 60,64% des morts du Covid-19 comptabilisés dans le monde.

- Y concourent essentiellement 6 pays anciens colonisateurs (soulignés), avec l’exception notable 1) du Portugal, dont je note qu’il a conféré un droit de cité temporaire à tous les migrants sur son sol pour faire face à la crise et 2) l’Allemagne, qui, quoique fortement touchée, teste et soigne ses citoyens de manière plus efficace et a su éviter à ses hôpitaux d’être débordés. 

- Ces 6 pays — Pays-Bas, Grande-Bretagne, Espagne, italie, France, Belgique — sont également parmi les membres principaux de l’Union européenne (jusqu'au Brexit). Parmi eux, la Belgique se détache plus nettement encore de tous les autres, en dépassant 15% de morts par rapport au nombre de cas répertoriés.

- On note d’autre part que les USA comptabilisent 25,26% de la totalité des morts du Covid-19 répertoriés dans le monde et rejoignent ainsi la lanterne rouge des « grands » pays européens.

- Dans la seconde liste ci-dessous (celle de la mortalité pour 1000 habitants), on remarque à nouveau que ce sont les grands pays de l’Union européenne, simultanément anciens pays colonisateurs, qui affichent la plus forte mortalité (outre quelques principautés cossues).

- Et, ici encore, la Belgique — greffée de la capitale de l’UE, privée d’un vrai gouvernement depuis des années, déchirée entre Wallons et Flamands —, se distingue comme lanterne rouge.

- L’Allemagne et le Portugal se suivent sur les deux listes, il faudrait réfléchir à d’éventuelles caractéristiques communes : peut-être un fort sentiment de cohésion nationale qui amène à traiter la pandémie comme un phénomène sanitaire à part entière, au lieu qu'ailleurs on l'envisage comme un problème sécuritaire induisant repli et agressivité des habitants, et surveillance paranoïaque du côté des pouvoirs publics. En France par exemple, la police verbalise à tour de bras pour une indication manquante ou erronée sur un "Ausweis", qui rappelle les temps nazis. L'État propose des gardes du corps aux médecins hospitaliers, à défaut d'avoir pu leur procurer blouses, masques et charlottes!!! Les drones sillonnent les espaces naturels pour traquer quelque éventuel promeneur solitaire, et on trouve tout l'argent qu'il faut pour en doubler l'équipement dans la police et la gendarmerie...

- Les pays de l’Est et les Balkans sont beaucoup, beaucoup moins touchés.

- Ce sont donc les pays anciens colonisateurs, simultanément les plus riches et les plus livrés aux normes du marché  — qui balaient l'humanité au nom du profit (les EHPAD d'Espagne sont dans leur grande majorité gérés par des multinationales souvent françaises, Norauto, Leroy-Merlin...) —, mais peut-être aussi les plus déchirés par des dissensions anciennes ou récentes, qui figurent les lanternes rouges de la crise du Covid-19 en Europe. Les causes de la sévérité de la pandémie sont par conséquent essentiellement historiques, économiques et politiques. Or, le politique ici est à la fois cause et projection dans "l'après"-Covid-19. S'agissant de la France, ce qu'il faut craindre avant tout, c'est bien l'opportunité que le gouvernement français paraît y saisir, d'une surveillance policière renforcée et systématisée par l'outil numérique et l'intelligence artificielle.

(Pour prendre la mesure du péril sécuritaire, voir https://www.arte.tv/fr/videos/083310-000-A/tous-surveilles-7-milliards-de-suspects/).

P.S. du 25 avril: la France vient de dépasser l'Espagne en nombre de morts. Mais nous avons Macron, Philippe et Castaner, eux ont désormais Podemos... 

LISTES

Par ordre croissant de la létalité du virus :

Vatican (799 hab.)

            8 cas, 0 morts

Islande (364.134 hab.) :

1789 cas, 10 morts, létalité 0,55%. Mortalité 0,027 ‰

Malte (493.559 hab.) :

445 cas, 3 morts, létalité 0,67%. Mortalité 0,006 ‰

Biélorussie (9.527. 543 hab.):

8022 cas, 60 morts, létalité 0,74%. Mortalité 0,006 ‰

Slovaquie (5.440.602 hab.) :

1325 cas, 15 morts, létalité 1,13% : Mortalité 0,002 ‰

Liechtenstein (37.810 hab.) :

81 cas, 1 mort, létalité 1,23%. Mortalité 0,026 ‰

Lettonie (1.920.000 hab.) :

778 cas, 11 morts, létalité 1,41%. Mortalité 0,005 ‰

Monténégro (631.219 hab.) :

316 cas, 5 morts, létalité 1,58%. Mortalité 0,007 ‰

Chypre (1.170.000 hab.) :

790 cas, 13 morts, létalité 1,64%. Mortalité 0,011 ‰

Serbie (7.120.666 hab.) :

6630 cas, 125 morts, létalité 1,88%. Mortalité 0,017 ‰

Luxembourg (613.894 hab.) :

3654 cas, 80 morts, létalité 2,18%. Mortalité 0,13 ‰

Kosovo (1.845.000 hab.) :

510 cas, 12 morts, létalité 2,35%. Mortalité 0,006 ‰

Croatie (4.100.000 hab.) :

1981 cas, 50 morts, létalité 2,52%. Mortalité 0,012 ‰

Norvège (5.368.000 hab.) :

7361 cas, 191 morts, létalité 2,59%. Mortalité 0,03 ‰

Ukraine (env. 43.952.299 hab.):

7170 cas, 187 morts, létalité 2,60%. Mortalité 0,004 ‰

Lithuanie (2.794.000 hab.) :

1398 cas, 38 morts, létalité 2,71%. Mortalité 0,013 ‰

Moldavie (3.546.000 hab.):

2926 cas, 80 morts, létalité 2,73%. Mortalité 0,02 ‰

Estonie (1.328.000 hab.) :

1592 cas, 45 morts, létalité 2,82%. Mortalité 0,03 ‰

Tchéquie (10.649.800 hab.) :

7136 cas, 210 morts, létalité 2,94%. Mortalité 0,02 ‰

Monaco (38.300 hab.) :

94 cas, 3 morts, létalité 3,19%. Mortalité 0,78 ‰

Autriche (8.859.000 hab.) :

15.002 cas, 522 morts, létalité 3,47%. Mortalité 0,059 ‰

Allemagne (83.020.000 hab.) :

151.175 cas, 5354 morts, létalité 3,54%.  Mortalité 0,06 ‰

Portugal (10.280.000 hab.) :

22.353 cas, 820 morts, létalité 3,66%. Mortalité 0,08 ‰

Bosnie (3.324.000 hab.) :

1413 cas, 54 morts, 3,82%. Mortalité 0,016 ‰

Finlande (5.400.500 hab.) :

4284 cas, 172 morts, létalité 4,01%. Mortalité 0,03 ‰

Albanie (2.846.000 hab.) :

663 cas, 27 morts, létalité 4,07%. Mortalité 0,009 ‰

Pologne (37.970.000 hab.) :

10.346 cas, 435 morts, létalité 4,20%. Mortalité 0,011 ‰

Macédoine du Nord (2.077.000 hab.) :

1300 cas, 56 morts, létalité 4,30%. Mortalité 0,02 ‰

Irlande (4.904.000 hab.) :

16.671 cas, 769 morts, létalité 4,61%, Mortalité 0,15 ‰

Bulgarie (7.364.570 hab.) :

1081 cas, 50 morts, létalité 4,62%. Mortalité 0,006‰

Danemark (5.806.000 hab.) :

8271 cas, 394 morts, létalité 4,76%. Mortalité 0,06 ‰

Grèce (10.720.000 hab.) :

2408 cas, 121 morts, létalité 5,02%. Mortalité 0,011 ‰

Andorre (76.522 hab.) :

723 cas, 37 morts, létalité 5,11%. Mortalité 0,48 ‰

Roumanie (19.524.000 hab.) :

10.096 cas, 541 morts, létalité 5,35%. Mortalité 0,02 ‰

Suisse (8.570.000 hab.) :

28.496 cas, 1538 morts, létalité 5,39%. Mortalité 0,18 ‰

USA (328.200.000 hab.) :

843.981 cas, 46.859 morts, létalité 5,55%. Mortalité 0,14 ‰

Slovénie (2.081.000 hab.) :

1366 cas, 79 morts, létalité 5,78%. Mortalité 0,03 ‰

Monde :

2.659.557 cas, 185.494 morts, létalité 6,97%

Saint-Marin (32.793 hab.) :

501 cas, 40 morts, létalité 7,98%. Mortalité 1,22 ‰

Espagne (46.940.000 hab.) :

213024 cas, 22.157 morts, létalité 10,40%. Mortalité 0,47 ‰

Hongrie (9.773.000 hab.) :

2284 cas, 239 morts, létalité 10,46%. Mortalité 0,02 ‰

Pays-Bas (17.280.000 hab.) :

35.921 cas, 4192 morts, létalité 11,67%. Mortalité 0,24 ‰

Suède (10.230.000 hab.) :

16.755 cas, 2021 morts, létalité 12,06%. Mortalité 0.19 ‰

Italie (60.360.000 hab.) :

187.327 cas, 25.085 morts, létalité 13,39%. Mortalité 0,41 ‰

Grande-Bretagne (64.550.000 hab.) :

139.243 cas, 18790 morts, létalité 13,49%. Mortalité 0,29 ‰

France (66.990.000 hab.) :

157.135 cas, 21.373 morts, létalité 13,60%. Mortalité 0,32 ‰

Belgique (11,460.000 hab.) :

42.797 cas, 6490 morts, létalité 15,16%. Mortalité 0,56 ‰

Par ordre croissant de mortalité par Covid-19 pour 1000 habitants

Vatican (799 hab.)

8 cas, 0 morts

Slovaquie (5.440.602 hab.) :

1325 cas, 15 morts, létalité 1,13% : Mortalité 0,002 ‰

Ukraine (env. 43.952.299 hab.):

7170 cas, 187 morts, létalité 2,60%. Mortalité 0,004 ‰

Lettonie (1.920.000 hab.) :

778 cas, 11 morts, létalité 1,41%. Mortalité 0,005 ‰

Malte (493.559 hab.) :

445 cas, 3 morts, létalité 0,67%. Mortalité 0,006 ‰

Biélorussie (9.527. 543 hab.):

8022 cas, 60 morts, létalité 0,74%. Mortalité 0,006 ‰

Bulgarie (7.364.570 hab.) :

1081 cas, 50 morts, létalité 4,62%. Mortalité 0,006‰

Kosovo (1.845.000 hab.) :

510 cas, 12 morts, létalité 2,35%. Mortalité 0,006 ‰

Monténégro (631.219 hab.) :

316 cas, 5 morts, létalité 1,58%. Mortalité 0,007 ‰

Albanie (2.846.000 hab.) :

663 cas, 27 morts, létalité 4,07%. Mortalité 0,009 ‰

Chypre (1.170.000 hab.) :

790 cas, 13 morts, létalité 1,64%. Mortalité 0,011 ‰

Grèce (10.720.000 hab.) :

2408 cas, 121 morts, létalité 5,02%. Mortalité 0,011 ‰

Pologne (37.970.000 hab.) :

10.346 cas, 435 morts, létalité 4,20%. Mortalité 0,011 ‰

Croatie (4.100.000 hab.) :

1981 cas, 50 morts, létalité 2,52%. Mortalité 0,012 ‰

Lithuanie (2.794.000 hab.) :

1398 cas, 38 morts, létalité 2,71%. Mortalité 0,013 ‰

Bosnie (3.324.000 hab.) :

1413 cas, 54 morts, 3,82%. Mortalité 0,016 ‰

Serbie (7.120.666 hab.) :

6630 cas, 125 morts, létalité 1,88%. Mortalité 0,017 ‰

Moldavie (3.546.000 hab.):

2926 cas, 80 morts, létalité 2,73%. Mortalité 0,02 ‰

Tchéquie (10.649.800 hab.) :

7136 cas, 210 morts, létalité 2,94%. Mortalité 0,02 ‰

Roumanie (19.524.000 hab.) :

10.096 cas, 541 morts, létalité 5,35%. Mortalité 0,02 ‰

Macédoine du Nord (2.077.000 hab.) :

1300 cas, 56 morts, létalité 4,30%. Mortalité 0,02 ‰

Hongrie (9.773.000 hab.) :

2284 cas, 239 morts, létalité 10,46%. Mortalité 0,02 ‰

Monde (7.550.000.000 hab.) :

2.659.557 cas, 185.494 morts, létalité 6,97%. Mortalité 0,024 ‰

Liechtenstein (37.810 hab.) :

81 cas, 1 mort, létalité 1,23%. Mortalité 0,026 ‰

Islande (364.134 hab.) :

1789 cas, 10 morts, létalité 0,55%. Mortalité 0,027 ‰

Norvège (5.368.000 hab.) :

7361 cas, 191 morts, létalité 2,59%. Mortalité 0,03 ‰

Estonie (1.328.000 hab.) :

1592 cas, 45 morts, létalité 2,82%. Mortalité 0,03 ‰

Finlande (5.400.500 hab.) :

4284 cas, 172 morts, létalité 4,01%. Mortalité 0,03 ‰

Slovénie (2.081.000 hab.) :

1366 cas, 79 morts, létalité 5,78%. Mortalité 0,03 ‰

Autriche (8.859.000 hab.) :

15.002 cas, 522 morts, létalité 3,47%. Mortalité 0,059 ‰

Danemark (5.806.000 hab.) :

8271 cas, 394 morts, létalité 4,76%. Mortalité 0,06 ‰

Allemagne (83.020.000 hab.) :

151.175 cas, 5354 morts, létalité 3,54%.  Mortalité 0,06 ‰

Portugal (10.280.000 hab.) :

22.353 cas, 820 morts, létalité 3,66%. Mortalité 0,08 ‰

Luxembourg (613.894 hab.) :

3654 cas, 80 morts, létalité 2,18%. Mortalité 0,13 ‰

USA (328.200.000 hab.) :

843.981 cas, 46.859 morts, létalité 5,55%. Mortalité 0,14 ‰

Irlande (4.904.000 hab.) :

16.671 cas, 769 morts, létalité 4,61%, Mortalité 0,15 ‰

Suisse (8.570.000 hab.) :

28.496 cas, 1538 morts, létalité 5,39%. Mortalité 0,18 ‰

Suède (10.230.000 hab.) :

16.755 cas, 2021 morts, létalité 12,06%. Mortalité 0.19 ‰

Pays-Bas (17.280.000 hab.) :

35.921 cas, 4192 morts, létalité 11,67%. Mortalité 0,24 ‰

Grande-Bretagne (64.550.000 hab.) :

139.243 cas, 18790 morts, létalité 13,49%. Mortalité 0,29 ‰

France (66.990.000 hab.) :

157.135 cas, 21.373 morts, létalité 13,60%. Mortalité 0,32 ‰

Italie (60.360.000 hab.) :

187.327 cas, 25.085 morts, létalité 13,39%. Mortalité 0,41 ‰

Espagne (46.940.000 hab.) :

213024 cas, 22.157 morts, létalité 10,40%. Mortalité 0,47 ‰

Andorre (76.522 hab.) :

723 cas, 37 morts, létalité 5,11%. Mortalité 0,48 ‰

Belgique (11,460.000 hab.) :

42.797 cas, 6490 morts, létalité 15,16%. Mortalité 0,56 ‰

Monaco (38.300 hab.) :

94 cas, 3 morts, létalité 3,19%. Mortalité 0,78 ‰

Saint-Marin (32.793 hab.) :

501 cas, 40 morts, létalité 7,98%. Mortalité 1,22 ‰

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Défense
Néonazis dans l’armée : l’insupportable laisser-faire du ministère
Un militaire néonazi, dont le cas avait été évoqué il y a huit mois par Mediapart, a été interpellé en novembre par des douaniers. L’armée, elle, ne l’avait sanctionné que de vingt jours d’arrêts. Ce cas pose une nouvelle fois la question de la grande tolérance de l’institution vis-à-vis de militaires fascinés par le Troisième Reich. D'autant que Mediapart a encore découvert de nouveaux cas.
par Sébastien Bourdon et Matthieu Suc
Journal — Gauche(s)
Union des gauches : Hidalgo et Montebourg tentent de rebattre les cartes
La candidate du PS et le candidat de la Remontada à la présidentielle ont appelé, dans la journée, à une candidature commune à gauche, en offrant de se retirer. Les pressions en faveur de l’union ainsi que les mauvais sondages expliquent aussi ce retournement. 
par Mathieu Dejean et Pauline Graulle
Journal — Droite
À droite, mais à quel point ? Valérie Pécresse sommée de placer le curseur
La candidate LR à l’élection présidentielle est confrontée à une double injonction : retenir les électeurs d’Éric Ciotti, tentés par un basculement à l’extrême droite, sans rebuter pour de bon la droite « modérée » qu’embrasse Emmanuel Macron. Le premier défi de sa campagne. Et le principal ?
par Ilyes Ramdani
Journal
Condamné par la justice, le ministre Alain Griset quitte le gouvernement
Le ministre délégué chargé des PME a démissionné, mercredi, après avoir été condamné à six mois de prison avec sursis et trois ans d’inéligibilité avec sursis pour avoir menti dans sa déclaration de patrimoine et d’intérêts. Emmanuel Macron lui avait maintenu sa confiance, malgré des éléments accablants. Alain Griset a fait appel de cette décision.
par Sarah Brethes et Ellen Salvi

La sélection du Club

Billet de blog
Dépense moyenne par élève et étudiant : quand un élève en « vaut » deux
Les choix de dépense publique illustrent une politique : on dépense pour un.e élève de classe prépa plus que pour une écolière et un collégien réunis. Vous avez dit « égalité des chances » ?
par Jean-Pierre Veran
Billet de blog
Au secours ! le distanciel revient…
Le spectre du distanciel hante l'Europe... Mais en a-t-on dressé le bilan ? Les voix des « experts » (en technologies numériques, plutôt qu'en pédagogie) continuent de se faire bruyamment entendre, peut-être pour couvrir la parole des enseignant-e-s... et des élèves.
par Julien Cueille
Billet de blog
On nous parle d'école et de crayons. Nous répondons par Écoles et Crayons
Beaucoup méconnaissent l’enseignement professionnel sous statut scolaire. Ils en sont encore à l’image d’Epinal de l’école où l’élève est assis devant son bureau, un crayon à la main. En cette semaine des Lycées professionnels, Philippe Lachamp, professeur de productique en erea, nous fait partager sa passion et ses craintes pour son métier de Professeur de Lycée Professionnel.
par Nasr Lakhsassi
Billet de blog
Abolir les mythes du capital
Ces derniers jours au sein de l'Éducation Nationale sont à l'image des précédents, mais aussi à celle du reste de la société. En continuant de subir et de croire aux mythes qui nous sont servis nous nous transformons inexorablement en monstres prêts à accepter le pire. Que pouvons-nous faire pour retrouver la puissance et l'humanité perdues ?
par Jadran Svrdlin