Réseau Action Climat
Fédération d’associations nationales et locales, luttant contre les causes du changement climatique, de l’échelle locale à l'échelle internationale.
Abonné·e de Mediapart

3 Billets

0 Édition

Billet de blog 6 juil. 2022

Un mandat pour le climat : Nous n’avons plus le temps d’attendre

[REDIFFUSION] Les impacts du changement climatique se font ressentir toujours plus, les alertes scientifiques se multiplient… : les 5 années à venir seront décisives pour le climat et la justice sociale. De nombreuses occasions pour accélérer la lutte contre le réchauffement climatique se présenteront. Le Réseau Action Climat sera attentif et appelle l’Assemblée Nationale à ne rater aucun rendez-vous climat.

Réseau Action Climat
Fédération d’associations nationales et locales, luttant contre les causes du changement climatique, de l’échelle locale à l'échelle internationale.
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Les élections législatives ont donné une majorité relative à  l’Assemblée Nationale au groupe Renaissance (composé de députés Ensemble, Modem et Horizon). Or, sous le précédent quinquennat, les députés de ce groupe ne se sont malheureusement pas emparés de leurs prérogatives pour renforcer l’ambition des mesures proposées par le Gouvernement, qui a donc été loin d'être à la hauteur du défi climatique et social. Le Réseau Action Climat attend de l’Assemblée de se saisir pleinement de son rôle de législateur car elle ne pourra plus simplement servir de chambre d'enregistrement aux propositions du Gouvernement. 
La majorité présidentielle devra composer avec les autres forces politiques, notamment de droite, cela ne doit pas être synonyme de régression sur les enjeux de transition écologique juste alors que le contexte actuel plaide, au contraire, pour une accélération de cette dernière. 

Nous allons être amenés très rapidement à voir si cette nouvelle composition de l’Assemblée sera en faveur ou non de la lutte contre le réchauffement climatique, les députés ayant à se prononcer tout du long de cette première année de mandature sur  des enjeux cruciaux pour le climat. 

Dès le 18 juillet, le paquet pouvoir d’achat sera l’occasion de compenser le coût de l’inaction climatique.  Nombre insuffisant de rénovations performantes des logements, ce qui aggrave les effets de la hausse des prix de l’énergie, développement trop lent de la voiture électrique et des transports en commun piégeant les ménages dans la hausse du prix des carburant… les Gouvernements successifs ont une responsabilité dans la hausse de la précarité par leur inaction climatique. Il est urgent d’agir dès maintenant à la fois sur la lutte contre la précarité et sur l’accélération de la transition écologique. 

A la rentrée, le projet de loi de finances 2023 et la loi de programmation des finances publiques seront les occasions d’enfin faire coïncider le budget de l’Etat avec nos objectifs climatiques. Quant au projet sur la simplification des projets d’énergies renouvelables qui sera lui aussi débattu à la rentrée, il devra nous permettre d’atteindre nos objectifs en termes de développement d’ENR. Enfin, dès janvier 2023 la loi de programmation énergie climat, véritable feuille de route pour réduire nos émissions de gaz à effet de serre, fera son entrée sur le bureau de l’Assemblée et sera sans aucun doute, une des lois les plus importantes du quinquennat dans la lutte contre le changement climatique. 

Ces rendez-vous clés pour le climat doivent inciter les députés à agir maintenant, pour une transition juste. 

Emeline Notari, Responsable Politiques Climat

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Afrique
La crise climatique attise les tensions au Kenya
Les questions d’écologie sont absentes des discours des candidats aux élections générales du mardi 9 août. Pourtant, avec un régime de pluies devenu « imprévisible », le pays subit fortement les conséquences du dérèglement climatique, qui aggrave des tensions existantes.
par Gwenaelle Lenoir
Journal — Afrique
Le pays suspendu à un scrutin à haut risque
Mardi 9 août se déroulent au Kenya des élections générales. Alors que la population fait face à une crise économique et à une forte hausse des prix, ce scrutin risque de déstabiliser ce pays clé de l’Afrique de l’Est. 
par Gwenaelle Lenoir
Journal — Écologie
Petits canaux contre « idéologie du tuyau », une guerre de l’irrigation
Très ancrés dans les territoires montagneux du sud de la France, prisés par les habitants, les béals sont encore vitaux pour de nombreux agriculteurs. Mais cette gestion collective et traditionnelle de l’eau se heurte à la logique de rationalisation de la ressource des services de l’État.
par Mathieu Périsse (We Report)
Journal
Climat : un été aux airs d’apocalypse
Record de sécheresse sur toute la France, feux gigantesques en Gironde, dans le sud de l’Europe et en Californie, mercure dépassant la normale partout sur le globe… Mediapart raconte en images le désastre climatique qui frappe le monde de plein fouet. Ce portfolio sera mis à jour tout au long de l’été.
par La rédaction de Mediapart

La sélection du Club

Billet de blog
Le pouvoir d'achat des fonctionnaires vampirisé par quarante ans de néolibéralisme
Lorsque la spoliation du pouvoir d'achat des fonctionnaires devient une institution sous la Cinquième République...
par Yves Besançon
Billet de blog
Loi pouvoir d'achat : Macron & Borne veulent prolonger notre ébriété énergétique
[REDIFFUSION] 42°C en Gironde. 40°C en Bretagne. 20 000 hectares partis en fumée. Lacs, rivières et sols s'assèchent. Les glaciers fondent. Que fait-on à l'Elysée ? On reçoit le président des Emirats Arabes Unis pour importer plus de gazole. A Matignon ? On défend un projet de loi « Pouvoir d'achat » qui vise à importer plus de gaz du Qatar et des Etats-Unis. Où est la sobriété ?
par Maxime Combes
Billet de blog
La grosse entourloupe de l'AAH
Alors qu'on parle de la victoire de la déconjugalisation de l'AAH, alors qu'on cite les augmentations de ce minima social comme une exception du macronisme, personne ne parle d'une des plus grandes entourloupes des dernières années : la suppression du complément de ressources de 180 euros pour les nouveaux admis dans le système.
par Béatrice Turpin
Billet de blog
Pour la rentrée, préparons la riposte !
Bientôt, les vacances seront terminées. Et beaucoup se demandent maintenant de quoi sera fait leur avenir avec un gouvernement qui n’a concédé presque rien aux salariés, aux retraités et aux chômeurs en termes de pouvoir d’achat.
par Philippe Soulié