Lettre ouverte à M. le Préfet de police de Paris et à M. le Ministre de l'Intérieur

Félicitations, Messieurs, Bravo!Samedi 7 janvier, vous avez montré votre courage politique et votre obstination. Vous avez fait « charger » dans un avion en partance pour la Chine ce jeune Monsieur MO qui ne voulait pas y aller.

Félicitations, Messieurs, Bravo!

Samedi 7 janvier, vous avez montré votre courage politique et votre obstination. Vous avez fait « charger » dans un avion en partance pour la Chine ce jeune Monsieur MO qui ne voulait pas y aller. Citoyen d'Aubervilliers, en France depuis 10 ans? Et alors? Chinois quand même! Il fallait faire un exemple, vous l'avez fait. Une femme, 2 enfants de 2 et 3 ans nés en France? Et alors? Vous avez répondu à ces petits arguments, Messieurs, laissant vos contempteurs sans voix: « il n'y a pas d'atteinte dispropotionnée aux droits de l'interessé à sa vie familiale ».

 

Félicitations, Messieurs, Bravo!Vous ne vous êtes laissés influencer par rien ni personne, pas par tous ces indignés de la première heure bien sûr, pendus au téléphone de la préfecture, mais pas non plus par une misérable petite tentative de suicide de Monsieur MO le 5 janvier. C'est qu'à vous, « on ne la fait pas ». Même contre l'Hôtel-Dieu, vous avez gagné la partie. Les médecins voulaient revoir monsieur MO ce samedi 7 janvier;  il n'aurait plus manqué qu'ils vous le gardent un jour et vous empêchent de l'embarquer avant que ne s'achèvent dimanche les 45 jours légaux de rétention. Ils ont bien failli tout gâcher, ceux-là, et vous priver du glorieux dénouement d'une geste héroïque.

 

Félicitations, Messieurs, Bravo!Car vous avez, en arrêtant Monsieur MO, démantelé un important réseau de travail au  noir. Quel coup de filet! 2 machines à coudre saisies au domicile de ces 2 Chinois qui se prenaient pour des autoentrepreneurs en espérant des papiers.

Il y a des esprits chagrins pour parler de « xénophobie agressive, d'acharnement idéologique »... Qu'ils sont mauvais joueurs!

Car vous avez bien joué, Messieurs! Bravoà vous et à tous les petits joueurs qui ont vaillamment tenu leur place et contribué à une de ces victoires dont la France peut s'ennorgueillir.

 

Bien joué?

Assez joué!Car lorsque les enfants sortent des guerres qu'ils ont menées sur leur console, ils n'ont détruit personne.

Assez joué,Messieurs! Pour qui? Pour quoi? La console s'est affolée, on ne sait plus qui encaisse la mise... Réveillez-vous! Il est temps de remettre Monsieur MO dans un avion et de le ramener chez lui, ici, à Aubervilliers!

 

 

                                                                            Geneviève RENAUD

                                                                            Professeure retraitée,

                                                                            Marraine avec RESF d'enfants de plusieurs familles sans-papiers

                                                                            Paris 13ème

 

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.