Immigration : le poids des mots

L’actualité récente jette, une nouvelle fois, un coup de projecteur sur l’immigration. Celle-ci ne date pourtant pas d’hier. En cela, le drame des migrants rejoint l’histoire de notre immigration à la française. De rappel précis des termes à employer à la chronologie de l’arrivée de milliers d’âmes provenant de contrées éloignées, retour sur un pan de notre identité.

De « l’immigré » au « migrant » : si proches mais si loin

Les mots ont un sens, mais ils ont aussi une géographie, un lieu dans cet espace-temps de la mobilité des peuples. Il convient de revenir sur quelques définitions qui ont fait l’objet de récupérations banalisées. Le brouhaha médiatique n’a pas aidé, la confusion s’est installée, les propos mélangés. Qu’est-ce qu’un étranger ? Un immigré ? Un migrant ? Un réfugié ? Loin des débats passionnés en direct à la télé, retour sur des définitions fondamentales.

L'étranger

Jusqu’au début du 19ème siècle, « l’étranger » était celui qu’on ne connaissait pas. Aude Rabaud, docteure en sociologie et maître de conférences à l’Université Paris Diderot, ajoute qu’il était un individu qui « suscitait la défiance et la méfiance », dans la mesure « où on ne le connaissait pas, ni lui ni ses antécédents ». Il n’apportait aucune fiabilité sur sa famille, sa ou ses propriété(s). En clair, un visage qui n’était absolument pas familier qui arrivait sur une terre dont il ne maîtrisait pas les us et coutumes. Socialement, les bases sont posées. Sur le plan de la juridiction, la notion d’ « étranger » va s’affirmer à la fin du 19ème siècle, pour établir une claire distinction avec les nationaux, qui va conférer de facto plus de droits au « Français de souche ». La notion de « qualité de Français » entre même dans la Constitution. L’identité de l’étranger, bien que paradoxale car apatride, a varié ensuite en fonction du sentiment d’appartenance nationale.

Pour lire les définitions d' 'immigré', 'réfugié', 'migrant' c'est par ici, dans le dossier " Immigration : la France, terre d'accueil ?"

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.