"Contre un ennemi qu'ils connaissent très mal"

Il est une honte, qu'une télévision publique comme BFMTV a le courage de mener une "enquête" qui lui a valu une heure de propagande d'Etat qui ne sert qu'à renforcer et à pérenniser les violences policières.

"Contre un ennemi qu'ils connaissent très mal"

Une enquête, s'il s'agit d'une enquête ; il est dépourvu de vertu, de zèle, de raison, de vérité ... N’est qu’une série d’événements, d’images et de rhétoriques bien manipulées par toute une équipe de BFMTV pour déformer la conscience de tous ceux qui croient, naïvement, que BMFTV est encore une source décente d’informations.

Le pire est le manque de respect pour les milliers de citoyens français victimes, d’abord de la violence de l’État et puis de la violence policière.

Cette enquête est une attaque directe contre les quelques journalistes qui effectuent un travail concret et réaliste, indépendant des forces politiques et économiques.

Il s’agit d’une attaque contre toutes les ONG, la LDH et d'autres nombreuses associations qui ont pour objectif la défense des droits de l’homme.

Une honte... Le peuple qui en a marre de souffrir aux mains d'un gouvernement de plus en plus ultra-libéral est l'ennemi... l'ennemi que la police doit combattre pour sauver la France ... Quelle honte ... Quelle tristesse ...

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.